Chaussures homme : le gros dossier

Tout ce qu’il faut savoir pour (bien) porter des chaussures

Vous avez sûrement dû remarquer que lorsqu'on évalue la tenue de quelqu'un, c'est toujours de haut en bas (et c'est surtout le cas pour les femmes). Alors, à votre avis, quelle impression ferait-un homme avec un costume parfaitement coupé mais avec une paire de chaussures grossière et usée ?

Une sale impression de négligence et d'inachevé. Eh oui, des chaussures de qualité montrent que vous n'avez pas seulement une préoccupation superficielle de votre apparence mais que vous avez un vrai goût pour les belles choses, peu importe qu'elles soient directement visibles ou pas.

Pour en arriver là, vous devez d'abord éviter trois erreurs que font la plupart des hommes quand on parle de chaussures :

Un investissement trop faible : impossible de trouver quoi que ce soit à moins de 150 euros (chez les bottiers d'entrée de gamme type Loding). En dessous, le cuir sera de mauvaise qualité et vous vous détruirez le dos à cause de semelles inadaptées. Une paire doit aussi être suffisamment robuste pour vous durer au moins plusieurs années, et avoir assez de caractère pour apporter une vraie valeur ajoutée à votre tenue.
Un manque de cohérence : vous n'achèterez pas des richelieu à 500 euros si vous êtes au lycée pour accompagner un jean et un hoodie. Vos chaussures doivent être cohérentes avec votre garde-robe : c'est-à-dire ni un cran en-dessous, ni un cran au-dessus.
On voit beaucoup trop sur certains forums d'amateur de belles chaussures des tenues vraiment banales portées avec des chaussures hors de prix.
Un mauvais entretien : le cuir, c'est exactement comme une plante : ça s'entretient et ça doit respirer. Il faut obligatoirement les entretenir pour une durée de vie maximale. Et aussi les laisser reposer : évitez de les porter deux jours de suite.

Entre une paire soignée et une paire négligée, il n'y a pas photo
(Crédit : Daniel Hambury pour standard.co.uk)

Ne vous fiez pas qu’aux apparences

Une chaussure homme rutilante en magasin à un prix en-dessous de toute compétition n'est pas forcément une bonne affaire : vous devez apprendre à différencier une esthétique temporaire, arrangée pour la vente, d'une vraie qualité durable.

C'est le cas autant chez des petits revendeurs de chaussures aux alentours des 100 euros, que chez les grands magasins qui proposent des marques grand public (Kenzo, Boss) pour lesquelles vous paierez 350 euros des chaussures qui n'en vaudraient que 100, seulement à cause des frais marketing derrière.

 

Ce n'est pas le traitement verni de ces chaussures Hugo Boss qui empêchera une usure rapide
(Crédit : shoesstyles.net)

Voici donc pour vous aider des critères de qualité infaillible, qui vous aideront à voir la vraie qualité, bien au-delà des paillettes.

Forme et design :
Rendez-vous chez un bon chausseur comme la chaîne Loding et prenez le temps de comparer les produits à ce que vous pouvez trouver dans le commerce habituel : vous verrez que les formes sont beaucoup plus harmonieuses et qu'il y a toujours une touche d'originalité présente pour attirer votre attention.

Les couleurs :
La richesse des couleurs d'une patine est une excellente indication de qualité. Un des maîtres en la matière est le chausseur Berluti. C'est une qualité que vous ne réussirez pas à retrouver dans du bas-de-gamme qui se conforte à du simple noir et marron. L'explication est simple : une belle patine n'est possible que sur un cuir de qualité.

(Crédit photo : Parisian Gentleman)


La semelle :

C'est un point facile à discerner : le collage de la semelle à la chaussure est grossier sur les modèles d'entrée de gamme. Un modèle cheap est encore plus criant si la semelle est en caoutchouc.

Sur une paire de bonne qualité, la semelle (forcément en cuir) est soit cousue, soit collée, mais de manière beaucoup plus discrète et plus fine, avec parfois une couture sur l'avant de la chaussure pour renforcer l'assemblage.

La qualité du cuir :
Un mauvais cuir est souvent dissimulé sur des modèles un peu cheap avec une couche de plastique, qui le rendent plus doux et brillant. Son toucher sera bien trop lisse pour qu'il soit naturel.

La distinction se fait en particulier sur la durabilité. Tandis qu'un bon cuir aura des plis d'usure fins et discrets, un mauvais cuir va rapidement produire d'énormes plis, complètement boursouflés et qui donneront l'impression que vous portez déjà votre chaussure depuis des années.

Evidemment, c'est quelque chose que vous ne pouvez a priori pas voir au premier coup d'oeil en magasin. Et pourtant, des indices existent.

Vous pouvez d'abord (discrètement bien sûr) plier la chaussure, pour voir si le cuir fait d'énormes plis (auquel cas, fuyez). Malaxez ensuite légèrement les plis pour voir s'ils s'effacent facilement : si ce n'est pas le cas, là encore, le modèle est à éviter.

Un cuir qui ne donne vraiment pas confiance
(Crédits : depiedencap.fr)

Il existe deux types principaux de construction cousue pour les chaussures : le montage Blake et le montage Goodyear.

Le montage Blake

Il est plutôt fin et c'est le plus fragile. Il donne une forme élancée au pied et est généralement utilisée pour les paires dont le bout est un peu pointu. La semelle extérieure est cousue directement à la semelle intérieure (il est donc impossible de changer la semelle extérieure).

Ces chaussures supportent moins bien l'humidité, la pluie et la neige. Il faut donc aller chercher dans du relativement haut de gamme pour trouver des constructions Blake durable : les marques types Santoni, Caulaincourt et Berluti sont des valeurs sûres. Mais on tourne au moins aux alentours des 300 euros.

Bottines Caulaincourt (Crédits : luxury-design.com)

Le montage Goodyear

Afin de solidifier la couture, on rajoute une bande de cuir entre deux cuirs plus épais : on l'appelle la trépointe. Les semelles intérieure et extérieure sont ainsi cousues à la trépointe. Il suffit de la retirer pour changer la semelle de la chaussure.

Cela veut donc dire que le cuir est généralement de bien meilleure qualité : il est prévu pour durer plus longtemps que la semelle, qui peut se changer. Ce n'est pas le cas sur les montages Blake.

L'entretien des chaussures

Le pire que vous puissiez faire ? Porter vos chaussures absolument tous les jours sans jamais les hydrater, les cirer ou encore les emmener voir le cordonnier. Et là, même avec une paire de John Lobb à 850 euros, vous aurez l'air de quelqu'un de négligé qui ne fait pas attention à son apparence.

Voici donc quelques principes simples, mais importants :
– Ne jamais courir avec (même si vous avez un train à prendre) ;
– toujours utiliser des embauchoirs (la marque Bexley est une référence pour ça) ;
– achetez-les de préférence au moment où vous achetez vos chaussures, pour ne pas remettre ça au lendemain ;
– ne jamais porter la même paire tous les jours : le cuir doit pouvoir évacuer l'humidité ;
– évitez la pluie et la neige ;
– hydrater votre paire une fois par semaine, et systématiquement si elles ont pris la pluie. Les marques de cirage Saphir, Grison et Famaco ont fait leur preuves, ainsi que le baume Renapur. Evitez par contre les marques d'entrée de gamme comme Kiwi ou Banane qui utilisent du silicone, ce qui plastifie et asphyxie le cuir.
– emmenez vos chaussures chez le cordonnier dès les premier signes d'usure (semelle qui se décolle ou coutures qui se défont) ;
– portez vos chaussures deux semaines pour assouplir la semelle et seulement ensuite posez un patin en caoutchouc ou en crêpe (les fameux TOPY) : vous ne paierez pas grand-chose et cela améliorera vraiment la durée de vie de vos chaussures.

Le mot de la fin : à faire une fois par semaine

Brosser : un rapide coup d'une brosse assez douce suffira pour enlever la poussière et la boue.

Hydrater : Soit avec de la crème pour chaussure, soit tout simplement avec du lait hydratant pour le corps.  
Déposez-en un peu sur un chiffon (ou n'importe quel morceau de tissu), appliquez-en à l'aide de mouvements circulaires jusqu'à ce que tout soit absorbé par la chaussure. Attendez que ça sèche (environ 5 minutes), puis frottez avec un autre morceau de tissu sec.

Vous avez tous les ingrédients en main pour choisir une belle paire de chaussures et en prendre soin, ne la laissez donc pas prendre la poussière et portez la fièrement pour qu'elle devienne partie intégrante de votre style.

Et pour aller plus loin…

Si vous recherchez encore plus de conseils en mode masculine, vous pouvez découvrir le blog masculin BonneGueule.fr.

Partager
La team BG

Co-fondateur de Bonne Gueule avec Benoît Wojtenka, Geoffrey partage avec vous ses bons conseils mode, avec tous les autres membres de la team BG, Luca, Florian, Alexandre...