Une montre Montblanc au sommet de la perfection

ExoTourbillon Chronographe Villeret 1858 : un superbe bijou

Alors que se profile déjà le SIHH 2014, attardons-nous aujourd’hui sur une montre qui fut dévoilée lors de la précédente édition du grand Salon international de la haute horlogerie de Genève. Les derniers modèles ExoTourbillon Chronographe de la collection Villeret 1858 de Montblanc sont en effet proches de la perfection.

De vraies montres d’exception

Proposés en édition limitée à seulement huit exemplaires chacun, les deux chronographes monopoussoir Montblanc rendent hommage à la grande technicité de la manufacture et à son sens de l’innovation et du savoir-faire. Pour preuve, la présence sur le garde-temps d’un cadran régulateur avec une grande aiguille des minutes au centre, d’un double tour d’heures décentré, d’un deuxième fuseau horaire associé à une indication jour/nuit, d’une petite seconde et d’un chronographe avec un compteur 30 minutes. Toutes ses complications sont disposées sans surcharge, mais avec l’harmonie et le raffinement propre à la marque.

Le souci du détail

Les chronographes ExoTourbillon de Montblanc se présentent en or blanc et en or rose 18 carats et sont remarquables de perfection. Le fond en verre saphir possède un couvercle à charnière, s’ouvrant grâce à un mécanisme breveté, dissimulé entre les attaches du bracelet. Cette ingéniosité permet d’admirer le mouvement gravé « Minerva Villeret ».

Premier tourbillon au monde dont la cage tournante est plus petite que le balancier, le chronographe ExoTourbillon possède aussi un remontoir, incrusté de nacre véritable, et un bracelet en alligator. Des petits détails qui permettent de justifier le prix affiché pour cette montre ExoTourbillon : plus de 200 000 euros.

Prix : 70 000 euros pour le Chronographe Régulateur en or rose ; 205 000 euros pour l'Exo-Tourbillon en or blanc

Partager