La Rédac' Masculin
Il y a 2 semaines

Comment choisir un jean pour homme ?

Si l’on demande à un homme de citer un vêtement typiquement masculin et un seul, il y a fort à parier pour que la réponse soit le jean. De génération en génération, le pantalon denim est toujours présent.

Mais s’il traverse les époques, il ne se porte plus nécessairement de la même façon. Alors que nos ancêtres optaient majoritairement pour la coupe droite – il faut dire qu’il n’y avait pas l’embarras du choix dans les rayons –, les hommes cherchent aujourd’hui des modèles bien coupés, plus près du corps. Des jeans qui mettent leur silhouette en valeur.

Mais justement, comment bien choisir son jean selon sa morphologie ? Coupe, couleur, forme : voici nos conseils pour acheter LE basique parfait… et surtout pas le premier denim venu !

Le premier critère de choix : la coupe

La coupe droite, c’est la coupe “historique” du jean. Celle de l’emblématique 501 de Levi’s, notamment. Mais pour répondre aux besoins de tous les hommes aujourd’hui, les marques de denim ont su s’adapter, se diversifier. Tant au niveau des couleurs des pantalons que des coupes.

Voici donc le type de pantalon à choisir selon que vous êtes grand ou petit, mince ou plus corpulent

Le regular, pour toutes les morphologies

Le jean regular, c’est LE jean standard par excellence. La preuve, c’est la coupe du mythique Levi’s 501 ! Ce pantalon droit peut convenir à toutes les morphologies – mais il va encore mieux aux grands – et donne du volume sur toute la longueur de la jambe. Bref, c’est une valeur sûre.

Question longueur, plusieurs marques s’adaptent aux nombreuses morphologies des hommes. Choisissez une longueur “L” de 34 voire 36 si vous mesurez plus d’1,75 m, avec un entrejambe de 86 cm.

Des jambes un peu courtes : adoptez le bootcut

Toutes les marques proposent cette coupe qui a connu son heure de gloire dans les années 2000. Doté d’une taille légèrement basse, le bootcut est un pantalon droit mais un peu évasé sur le bas à partir du genou… Si l’on reste chez Levi’s, c’est le 527 qu’il faut choisir. Mais d’autres marques proposent de beaux modèles de bootcut (le Zatiny de Diesel par exemple).

Ce jean allonge la silhouette, ce qui en fait le meilleur allié des hommes un peu petits (moins de 1m70)… mais aussi de ceux qui ont les fesses plates !

Vous êtes plutôt rond ? Osez le slim stretch !

Avant tout, il faut choisir un jean dans lequel on est à l’aise, dans un coton pas trop épais. Il doit être foncé, noir – ou black, puisque les termes changent selon les marques. Quand on est corpulent, hors de question d’opter pour un modèle taille basse qui laisse entrevoir le caleçon et les quelques petits bourrelets disgracieux. A l’inverse, inutile de choisir un pantalon taille haute pour ne pas étouffer.

Vous pourrez vous laisser tenter par le slim taille normale, qui donne une jolie allure élancée si les cuisses ne sont pas trop grosses – sinon, privilégiez la coupe droite ou straight leg. En revanche, évitez cette forme si vous faites une grande pointure, car cette coupe fait ressortir les chaussures.

Le skinny, taillé pour les hommes minces

Si la coupe slim est l’une des plus prisées par les hommes aujourd’hui, une “nouvelle” coupe a vu le jour, il y a quelques années et séduit de plus en plus la gent masculine : le jean skinny.

Encore plus près du corps que le slim, ce type de pantalon est réservé aux hommes minces – skinny signifiant carrément maigre en anglais. Ce jean permet d’élancer la silhouette et donne un soupçon d’élégance à ce pantalon.

Il demande tout de même un certain temps d’adaptation, car il peut donner l’impression d’être trop à l’étroit dans son pantalon. Si vous n’arrivez pas à vous y faire, faites une recherche sur les jeans “fitted”

Quid du jean loose ou carrot ?

A l’opposé de ces modèles fitted ou ajustés, ces deux dernières coupes s’adressent aux plus jeunes d’entre vous – 25 ans, grand maximum ! Le jean loose, c’est ce pantalon assez large, très décontracté, qui remplace le baggy, plus du tout tendance. Il s’agit d’une pièce oversize juste ce qu’il faut, un peu usée, à la forme légèrement distendue. Choisissez-le dans une toile brute enduite, afin de donner un volume intéressant au pantalon.

Enfin, pour ceux se prennent pour des bad boys, genre Pete Doherty de la grande époque, il est possible d’opter pour le carrot leg : ce jean taille basse est très large aux cuisses et resserré à partir du genou. Côté couleur, on vous conseille de le porter soit noir soit très clair. Et si vous voulez jouer la carte “destroy rebelle” à fond, vous pouvez même choisir un jean usé voire déchiré. Cela redevient à le mode… mais attention au fashion faux-pas avec ce genre de pièce !

Ne pas se tromper sur la taille !

Connaître sa morphologie, c’est une chose. Mais savoir que l’on est mince ou corpulent ne suffit pas toujours à choisir le bon pantalon.

Tout (ou presque) se joue pendant l’essayage : le jean doit être difficile à fermer, les fesses maintenues sans être trop serrées. On vérifie également que la toile ne “baille” pas au niveau de l’entrejambe.

Si le pantalon paraît étroit lors de l’essayage, rien de plus normal : la toile denim se détend au fur et à mesure des lavages, ce qui la rend plus confortable.
Ce postulat de base doit induire chez vous de vous diriger automatiquement vers une pièce en apparence un peu petite dans laquelle vous devez :

  • avoir du mal à fermer le bouton sans vous sentir étouffé ;
  • avoir du mal à mettre votre portable dans votre poche ;
  • avoir les fesses aplaties.

Mais attention ! Ces “difficultés” doivent être minimes. Le jean doit certes paraître trop petit mais ne doit surtout pas vous empêcher de respirer.

Au niveau de la qualité de la toile, on privilégie une toile brute à une toile délavée. Pour en vérifier la qualité, on vérifie qu’elle soit régulière, d’un beau bleu profond avec de légers reflets.
Pensez enfin à regarder si votre jean a des rivets sur les poches arrière, ceux-ci étant souvent le signe d’un pantalon de meilleure qualité.

Pour trouver le bon denim :

Les meilleures marques de jean pour homme

Le juste prix : combien coûte un beau jean ?

Lorsqu’on choisit un jean, trois gammes de prix s’offrent à nous. Tout d’abord, les grands classiques, dont la qualité n’est plus à prouver, se situent en milieu de gamme et coûtent entre 100 et 200 euros. On retrouve notamment dans cette catégorie des marques telles qu’A.P.C, Acne ou Japan Blue Jeans.

On peut aussi trouver des toiles de bonne qualité chez des enseignes telles qu’Uniqlo ou The Unbranded Brand, avec un budget de 40 à 100 euros. On reste plus sceptique sur les pantalons proposés à une trentaine d’euros (quels sont les matériaux employés ? Où ont-ils été fabriqués ?)…

Enfin, pour des jeans “haut de gamme”, on optera pour des marques telles que Renhsen ou le label japonais Momotaro, avec des modèles disponibles à partir de 240 euros.

La question bonus : comment bien entretenir son jean ?

Une fois que vous avez trouvé LE denim parfait, celui qui vous met en valeur et avec lequel vous avez du style, vous n’aurez plus envie de vous en séparer. Mais alors, comment prolonger son espérance de vie ?

Vous ne devez pas laver votre jean toutes les semaines car la lessive en abimerait la teinture. Dans cette logique, il est recommandé d’opter pour une lessive pour textile sombre de manière à épargner un maximum le coloris initial de la toile, et même, d’y rajouter un bouchon de vinaigre pour fixer la couleur. Pour ce qui est de préserver le jean en lui-même, ne le lavez au maximum que tous les deux mois, sur l’envers, et à froid.
Aussi, si vous venez à vous faire des petites tâches, lavez-les avec un torchon ou une éponge.

Pour les plus précautionneux, remplissez votre baignoire de 20 cm d’eau tiède, mettez-y un bouchon de lessive et laissez tremper votre pantalon pendant 25 minutes.

Enfin, si vous avez un jean très particulier, le lavage à sec dans un pressing reste la meilleure solution. 

Notre sélection de jeans tendance pour l’automne-hiver 2020-2021

Impossible d’être exhaustif dans cette sélection. On a tout de même voulu vous proposer une liste de pantalons qui mérite que l’on s’intéresse à eux. Et histoire de varier les plaisirs, vous ne trouverez aucun Levi’s ici !

HIP’STER X-Light Bolid’ster : le plus solide

Présenté comme le “jean le plus solide du monde”, ce modèle bénéficie de la technologie LYCRA® dualFX® : le secret pour mêler le confort du stretch et la solidité. Idéal pour les motards ou les cyclistes, ce pantalon de tous les jours à la coupe skinny/slim conviendra à un maximum de morphologies. Et en plus, il est fabriqué en France !

Jules UrbanFlex : le plus confortable

Certains pourraient dire que ce n’est pas un jean ! De fait, avec sa technologie hyper stretch (qui lui assure “80% d’élasticité naturelle” dixit la marque), ce pantalon offre une douceur assez incroyable.

Pour de l’entrée de gamme, ce jean slim semble confirmer que Jules a effectué de jolis progrès depuis quelque temps.

Asphalte : le jean ultime

En voilà un qui porte bien son nom. “Ultime” car vous ne trouverez pas mieux après (pas beaucoup mieux, en tout cas).

Asphalte est une marque française que l’on suit attentivement et que l’on aime depuis sa création en 2016. Alors, oui, ses responsables ont tendance à en rajouter un peu (c’est même la base de leur com’) et les délais d’attente sont parfois longs.

Mais au niveau de la qualité des vêtements, on se trouve sur “du très bon milieu de gamme”. C’est déjà pas mal, non ? Pour le jean, c’est un modèle semi-slim en toile japonaise fabriqué au Portugal qui nous a séduit.