Katsuni : « Le live, l’avenir du porno »

Sexe, cinéma, famille : Katsuni se confie à Masculin.com

Le
© Marc Dorcel - © Seb Jagnak ©

Katsuni est l’une des rares actrices pornographiques françaises à avoir brillé aux Etats-Unis. Bien plus qu’une simple star du X, Katsuni est une jeune femme qui sait ce qu’elle veut. Aujourd’hui, après une nouvelle collaboration avec Dorcel, elle nous parle en exclusivité de ses expériences passées et des projets à venir.

Katsuni : « Le live, l’avenir du porno »

Masculin.com : Même si tu as déjà répondu à la question des centaines de fois, comment passe-t-on d'un institut d'études politiques à une carrière dans le X ?
Katsuni : Par jeu, envie, défi. Après une année à Sciences Po je me suis redirigée vers Les Lettres avec lesquelles j'avais plus d'affinités. Cependant je sentais que ma voie n'était pas dans l'enseignement même si c'était mon objectif. J'ai commencé à danser en boîtes comme « gogo-danceuse ». Un photographe de charme pour Penthouse France m'a repérée. Or Penthouse recherchait à ce moment leur 1ère égérie pour jouer dans leurs films X. Ils m'ont sollicitée et j'ai accepté de faire un essai. Il n'était alors pas du tout question de faire carrière mais de se laisser tenter par une expérience excitante. Et puis le premier tournage a été un déclic. J'ai donc signé un contrat avec Penthouse et abandonné mes études deux ans plus tard.

Tu as fêté tes 10 ans de carrière dans le X l'an dernier. Toujours pas de lassitude ?
Oui et non. J'aime toujours mon métier et pas que pour son aspect sexuel. Je ne connais pas la routine. Il m'offre une vie qui me comble : voyages, rencontres, diversité de mes activités, créativité. Mais je suis de nature à aimer les challenges et je ressens l'envie de faire plus et différemment. Je développe donc des projets en parallèle (lingerie, écriture, cinéma) pour poursuivre mon évolution vers d'autres domaines que j'ai envie d'explorer.

Quel est ton meilleur souvenir de hardeuse ? Et le pire ?
Impossible de répondre ! J'ai tellement de bons souvenirs. Des orgasmes incroyables, des rigolades entre copines, des voyages magnifiques, des rencontres insolites. Être hardeuse c'est tout ça. Je dirais que tous les moments passés avec le réalisateur Alain Payet, mon amie actrice Nomi et mon compagnon acteur Manuel Ferrara font partie des plus beaux moments de ma vie. En pire souvenir ? Une scène de 8h pour le réalisateur Mario Salieri avec un acteur et une actrice avec qui j'avais zéro feeling. Et croyez-moi, dans ce cas, tourner n'est pas une partie de plaisir !

Katsuni

Tu es l'une des rares actrices françaises connues et reconnues aux USA. A quoi est-ce dû ?
Je pense que c'est une combinaison entre ma persévérance, le plaisir que j'ai à tourner et à le montrer, et mine de rien, un certain sérieux. Je m'éclate dans mon métier mais je tâche d'être professionnelle. Or, beaucoup de filles arrivent dans ce milieu sans forcément avoir de vraies motivations ou elles partent trop tôt, avant même d'avoir vraiment construit une notoriété. Il n'y a pas de mystère, pour percer et durer il faut travailler. Et rien ne vaut que d'aimer ce qu'on fait pour le faire bien.

Quelles sont les différences entre le porno français et le porno US ?
Le porno US est une véritable industrie, structurée, variée. Il y a plus de possibilités, plus de budget. On a de beaux films scénarisés comme des gonzos hardcore , mais aussi de l'interracial, des MILFS (femmes mûres), beaucoup de choix et pour tous les goûts. Le marché français est beaucoup plus petit. On a heureusement Dorcel pour les belles productions et d''autres sociétés qui font aussi du bon travail mais le choix est restreint. Moins de choix au niveau des acteurs et actrices . Et pour rentabiliser l'idéal est de vendre à la télé, ce qui implique de suivre un cahier des charges qui donne moins de possibilités au niveau des pratiques sexuelles et des mises en scènes. Mais je trouve que, pour un petit pays, on se démarque très bien.

En 2006, tu as décidé de passer d'un 85B à un 90D. Quelles conséquences cela a eu au niveau professionnel ?
J'ai immédiatement fait plus de couvertures de magazines et je pense sincèrement que mon nouveau look a plu à la société Digital Playground qui m'a immédiatement proposé un contrat d'exclusivité...et que j'ai accepté. Les gros seins sont très vendeurs. Mais il y a aussi un marché pour les petites poitrines. Au final, ce qui importe, c’est la performance de l'actrice, sa capacité à séduire et exciter son public. La taille des seins peut-être un bonus. De toutes manières je l'ai pour moi, pas pour mon boulot.

Katsuni

Tu viens de concrétiser un projet avec Mirwais à la BO. Est-ce une façon pour toi de montrer que le porno est un "art" à part entière ?
J'ai en effet récemment réalisé ma première orgie pour Dorcel et Mirwais a eu la générosité de me mettre à disposition plusieurs de ses morceaux dont Disco Sciences, que j'aime particulièrement. Il m'a fait confiance et je lui en suis extrêmement reconnaissante d'autant plus que je balbutie encore en tant que réalisatrice. On ne peut pas encore parler de vraie collaboration mais il est clair qu'il m'a offert ici un très beau cadeau !

On t'a vu évoquer « l'avenir du porno » à plusieurs reprises. Comment penses-tu que ce milieu va évoluer ?
Le web est indéniablement le nouveau marché. Je reste encore sceptique par rapport à la 3D, il va falloir du temps pour que ça se mette en place. Concernant le type de films nous suivons des cycles. Il y a dix ans, c'était la mode des « lolitas », aujourd'hui c'est celle des MILF (femmes mûres). On revient aussi beaucoup aux parodies, aux films axés sur des rapports plus réels, moins stéréotypés « porno », plus sensibles et sensuels. Et j'imagine que l'on reviendra à du très hardcore dans cinq ans. C'est normal, il faut se renouveler et stimuler la libido des spectateurs. Je pense que le X est de plus en plus regardé par les femmes et que cela inciter à rendre les films porno plus érotiques avec des mises en scènes plus élaborées. Enfin, le live est à mon avis est un élément clé de l'évolution du porno. Tout ce qui se fait en direct par webcam cartonne de plus en plus.

Quels sont tes prochains objectifs (dans le porno et en dehors) ?
Dans le porno : poursuivre ma carrière d'actrice mais surtout me concentrer sur ma carrière de réalisatrice. Je viens de réaliser mon tout premier film scénarisé pour Dorcel « In bed with Katsuni », bientôt diffusé sur Canal Plus. C'est un premier pas décisif vers une double carrière.
Parallèlement, je dois sérieusement me pencher sur mon livre. L'écriture est une autre activité importante. Pour l'instant, j'ai mon blog chez Les Inrocks et mes chroniques pour le Plus Nouvel Obs mais je souhaite aussi écrire pour un mensuel.
Développer Petit cœur Lingerie est une évidence.
Enfin, je souhaite être plus active dans le cinéma. M'investir dans des projets qui m'amusent et me ressemblent. C'est la seule manière pour moi d'être vraiment compétente et motivée. Vous avez pu me voir par exemple dans le court-métrage « L'amour à contrechamp » de Frédéric Murarrotto, et bientôt en guest dans le long-métrage des Kaïras de Franck Gastambide. Ce n'est que le début !

Sur un plan plus personnel, as-tu envie de fonder une famille, d'avoir un ou des enfants ? Si oui, comment te vois-tu gérer cela par rapport au monde du X ?
Oui et c'est une envie extrêmement récente. Cependant, ce n'est pas une urgence. J'y pense et je fais tout pour me stabiliser professionnellement avant d'envisager de devenir maman car j'ai bien conscience du changement de vie et des responsabilités que ça impliquera. Donc je fais les choses doucement mais sûrement.
C'est très délicat de dire comment je gèrerai cela. Je sais que mon étiquette X pourrait avoir des conséquences regrettables sur mon enfant et créer de vrais troubles. C'est la raison pour laquelle je ne suis pas encore certaine de faire un tel choix. Je veux donner la vie à un enfant que je veux épanoui et heureux, pas l'inverse.

Enfin, toujours sur un plan personnel, Katsuni sous la couette, ça donne quoi ?
Lol ! Ca donne une marmotte paresseuse qui adore flâner au lit, faire des câlins, prendre son petit-dej tout en mâtant Bob L'Eponge ou en regardant des séries. C'est aussi des moments torrides avec mon chéri mais bien entendu, il est hors de question de se contenter de la couette !

Merci pour toutes les réponses... Et si Katsuni revient dans sa patrie lyonnaise, c'est avec plaisir que nous l'y accueillerons.
Merci !

Galerie photos Katsuni

Twitter : @Katsuni
Blog officiel : www.ilovekatsuni.com
Site officiel : www.clubkatsuni.fr
Site live shows par webcam: www.katsunilive.com
Blog Inrocks : blogs.lesinrocks.com/katsuni
Chroniques Nouvel Obs : leplus.nouvelobs.com/katsuni
Boutique Lingerie : www.petitcoeurlingerie.fr

Découvrez la Galerie Photo

A LIRE AUSSI ...
SELECTION SHOPPING
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS