Cabaret Desire : le porno qui plait aux filles ?

Avec Erika Lust, la pornographie, c’est vraiment du cinéma

Le

L’industrie du X fait-elle partie du cinéma ? Autrement posée, la question est la suivante : un film X est-il un film comme les autres ? Oui, si l’on prend le cas de Cabaret Desire, le nouveau long-métrage d’Erika Lust, idéal pour vos soirées en couple.

Cabaret Desire : le porno qui plait aux filles ?
© Lust Films ©

Marc Dorcel aime innover. Acteur incontournable sur le marché du X, Dorcel s’efforce de renouveler régulièrement le genre. Après avoir revisité le film de guerre avec Anna Polina en tête d’affiche dans Inglorious Bitches, c’est un film en provenance d’Espagne qui fait la une chez Dorcel en ce moment : Cabaret Desire.

Sensualité et esthétisme

La première particularité de ce film est d’avoir été réalisé par une femme, Erika Lust. Ce n’est certes pas une première – Ovidie le fait très bien en France –, mais cela permet de comprendre que c’est un regard « différent » qui sera porté sur les actrices. Différent, le regard est ici avant tout sensuel, esthétique.

Cabaret Desire prouve que le porno peut respecter un véritable sens artistique. Avec ce long-métrage, Erika Lust se rapproche ainsi davantage du film érotique que du X pur et dur – même si les scènes sont explicites comme il se doit.

La réalisatrice a aussi pensé à doter son œuvre d’un vrai scénario. Conséquence : les scènes de sexe ne s’enchainent pas de façon stupide, même si certaines ficelles restent grosses. Pour faire simple, disons que le Cabaret Desire est un lieu plutôt libertin où les employées racontent des histoires érotiques à qui veut les entendre. Et ce sont précisément ces histoires qui constituent les scènes « hot » du film.

Du porno « beau et intelligent »

A défaut d’être très « profond », le résultat est chic, bien loin de ce que l’on peut avoir habituellement dans le X. On en vient même à penser qu’Erika Lust en a un peu trop fait pour s’éloigner de ces fameux standards. Pour autant, Cabaret Desire a été élu Meilleur Film de l’Année par les « Feminist Porn Awards » de Toronto. Plus significatif encore, il a été acclamé par la presse généraliste espagnole. Le magazine Elle y voit notamment un film « intelligent, beau, divertissant, jeune et transgressif ».

Bref, que l’on apprécie ou pas ce genre de film, Cabaret Desire est bel et bien une œuvre à part. Une œuvre qui pourrait être idéale pour ceux qui souhaitent regarder un film porno en couple par exemple. A bon entendeur...

Disponible en novembre chez Dorcel

 

Accédez à la galerie photo du film Cabaret Desire



Découvrez la Galerie Photo

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS