Montre L.U.C Full Strike : son cristallin et style irréprochable

Une montre aux multiples innovations pour les 20 ans de Chopard Manufacture

--- Le ---

Avec sa L.U.C Full Strike, Chopard lance sa première montre à répétition minutes. Visuellement et techniquement, c'est une réussite.

Montre L.U.C Full Strike : son cristallin et style irréprochable
© Chopard ©

Pour fêter les 20 ans de sa manufacture, Chopard crée la première répétition minutes de son histoire avec la L.U.C Full Strike. Cette montre regorge d'innovations et bat des records de performances auditives. Surtout, elle n'est disponible qu'en 20 exemplaires.

Pourquoi Full Strike ?

Full Strike car Chopard Manufacture avait sorti la Strike One pour ses dix ans. Il s'agissait d'une sonnerie au passage qui ne sonnait qu'une seule fois à chaque heure.

Avec la montre Full Strike, Chopard va beaucoup plus loin puisqu'il s'agit d'une répétition minutes qui sonne les heures, les quarts et les minutes sur des timbres en saphir !

Cette montre sonne vraiment sur du cristal

Les timbres de la Full Strike ne sont pas en métal. Chopard a réussi l'exploit de tailler du cristal corindon, c'est-à-dire du saphir. Ce dernier ne casse pas, même quand un petit marteau en forme de cloche sonne sans arrêt.

De plus, cette sonnerie est forte, claire et dure longtemps. Le timbre fait totalement corps avec le verre de la montre. Chopard a réussi ce nouvel exploit en taillant une seule pièce dans un bloc de saphir unique. Les vibrations du timbre se propagent dans le verre qui fait office de haut-parleur. Le résultat est prodigieusement homogène avec un son vraiment cristallin, riche et une tonalité chaude et pleine.



L.U.C Full Strike, première montre à répétition minutes de Chopard Manufacture

Les autres caractéristiques de cette montre Chopard

Cette montre en or rose équitable est équipée d'un calibre à répétition minutes L.U.C 08-01, une première mondiale. Elle innove également par les très nombreux dispositifs de sécurité qui protègent la montre de toute erreur de manipulation. Autre originalité : un double indicateur de réserve de marche à deux heures. Deux aiguilles superposées et de couleurs différentes indiquent la réserve de sonnerie et l'autonomie du mouvement. De plus, en pressant le poussoir de la couronne, on active ou on désactive le fonctionnement de la répétition minutes.

L'usinage de l'ensemble timbre/glace a pris plus de trois ans mais le résultat est exceptionnel. Un dernier détail pour finir ? La L.U.C Full Strike est marquée du poinçon de Genève et son bracelet est en alligator double face avec boucle ardillon en or rose. Non, vraiment : cette montre frôle la perfection.

Découvrez la Galerie Photo

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS