Le mini-short fendu pour homme arrive !

Le vêtement phare des collections printemps-été 2013

Le

Le styliste belge Raf Simons, récemment nommé directeur artistique chez Dior, a présenté cette semaine sa collection de mode masculine printemps-été 2013 pour sa propre marque, avec des mini-shorts fendus, des costumes stricts et des bombers acidulés.

Le mini-short fendu pour homme arrive !
© AFP PHOTO / FRANCOIS GUILLOT ©

Terminant la première journée parisienne de défilés pour l'homme de l'été 2013, mercredi, le créateur réputé pour la sobriété de ses coupes et sa créativité avant-garde a présenté des chemises aux longs cols pointus dans des patchworks subtils aux motifs géométriques dans des tons clairs.

Ses manteaux à étroits revers se ferment de deux simples pressions, parfois de couleur, et ses costumes gris clair ou bleu, mais aussi émeraude ou violet irisés, se portent, au choix, sur des souliers vernis lacés ou sur des tennis de sport.

De longues tuniques figurant le dessin d'un visage féminin se glissent sous les costumes ou sur un simple short. Des bombers rose ou orange, très légers, font place à des manteaux aux dos fleuris qui se terminent par un plissé très féminin.

Les mini-shorts sont aussi chez Mugler
Plus tôt dans l'après-midi, le Nippo-Italien Nicola Formichetti et le Français Romain Kremer ont montré, pour la marque Mugler, une collection plutôt commerciale avec de nombreux mini-shorts sous des vestes ou manteaux à un seul bouton. Les tatouages élaborés de nombreux mannequins volaient parfois la vedette aux sandales montantes façon spartiate, moins aux spectaculaires trenchs brillants en vert ou gris très clair.

Petits shorts encore et bottines découpées d'aérations estivales pour la marque John Lawrence Sullivan, dont le styliste japonais est un ancien boxeur professionnel. Sa collection à dominante de rouge, bleu et moutarde compte de nombreux manteaux droits, parfois dans un lin brut aux coutures apparentes.

Le « British chic » de Hardy Amies
Plus tôt, le Britannique Hardy Amies, tailleur londonien légendaire, faisait son entrée dans le calendrier des défilés parisiens de mode masculine avec un vestiaire plus formel aux belles matières dans des tons doux.
Les garçons aux cheveux gominés en désordre arborent un sourire en coin dans leurs impeccables costumes blancs, figurant de facétieux étudiants anglais de bonne famille. Ils sont attendus à une fête chic, à bord d'un yacht.

Les costumes épousent les omoplates et soulignent la taille, sur des pantalons ou bermudas à revers. Les vestes de smoking – bleu à revers noir, argent ou beurre frais à revers blanc – s'ornent d'un nœud papillon en velours noir et se portent sur un simple pantalon, sans la bande noire traditionnelle le long de la jambe.

Tillmann Lauterbach fait son cinéma
Enfin, l'Allemand Tillmann Lauterbach, qui a grandi à Ibiza, a montré des lignes plus informelles mais épurées en lin, satin de soie ou popeline élégants. Ses mannequins en casquette de velours noir sont souvent asiatiques et volontiers tatoués. Au premier rang, l'acteur franco-canadien Niels Schneider, briseur de cœurs dans « Les Amours imaginaires » du Québécois Xavier Dolan.

A LIRE AUSSI ...
NOUVEAUTÉ SHOPPING (by MENLOOK)
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS