[ESSAI AUTO] Toyota Yaris GRMN : Germaine la débridée pour les intimes

La gentille Toyota Yaris sort les griffes et... 212 chevaux !

--- Le ---

De retour en championnat du monde des rallyes, Toyota offre une déclinaison sportive à sa petite Yaris. Attention, la Yaris GRMN va vous surprendre !

[ESSAI AUTO] Toyota Yaris GRMN : Germaine la débridée pour les intimes
DR ©
Perrine

Rédactrice auto

Inspirée par l'Allemagne, fabriquée en France et de marque japonaise : la nouvelle Toyota Yaris GRMN n'a pas peur de mélanger les genres... et de transformer la gentille citadine en vraie sportive. Masculin.com l'attendait depuis le dernier salon de l'auto de Genève, où elle avait été révélée sous les feux des projecteurs. Cette fois, nous nous envolons pour l'Espagne pour tester sur circuit cette citadine hautes performances.

400 exemplaires, pas un de plus

Toyota aura profité de son retour en championnat du monde FIA des rallyes pour nous offrir en série très limitée une version survitaminée de sa petite Yaris. 400 exemplaires pour l'Europe et pas un de plus pour cette Valenciennoise de 212 chevaux.

Une Yaris en rouge et noir (et blanc aussi)

Avant même de nous attarder sur le look du modèle, il nous faut avant tout savoir ce que veut dire GRMN. Gazoo Racing Meister of Nürburgring... En toute simplicité ! Tellement simple que tout est dit !

Élaborée sur le célèbre circuit du Nürburgring, cette très collector Yaris est avant tout conçue pour la route. Alors, même si, malgré le déguisement, on reconnaît encore notre petite nipponne, cette dernière partage quelques ressemblances stylistiques avec sa soeur "WRC", notamment avec ses habits aux couleurs de l'écurie Gazoo Racing.

Posée sur des jantes 17 pouces derrière lesquelles apparaissent de gros étriers de frein rouges, embellie d'une belle sortie d'échappement et d'un gros aileron noir, cette Yaris GRMN transpire la sportivité. En adéquation avec l'âme du modèle, l'habitacle embarque le petit volant de la GT 86 doté d'un repère de position neutre, mais on notera surtout les sièges baquets avant créés sur mesure par Toyota Boshoku.

L'intérieur, noir, est de temps à autre éclairé par des touches de rouge (volant, siège) et d'aluminium (pédalier).


Essai de la Toyota Yaris GRMN par Perrine

Citadine à courbes

Nous voilà enfin dans les paddocks, prêts à mettre en contrainte cette drôle de dame qui propose à ce jour le meilleur rapport poids-puissance de sa catégorie : soit 1135 kg pour 212 chevaux.

Rabaissé, avec un châssis renforcé, le 1,8l Dual VVT-i (astucieusement installé) à compresseur est capable de réaliser un 0 à 100 km/h en 6,4 secondes ! Après une grande ligne droite, la première courbe s'avale rapidement. Puis une deuxième… Et une troisième… Bref, le châssis renforcé qui rigidifie cette Yaris GRMN offre une précision de conduite indiscutable.

Le différentiel Torsen à glissement limité (rarement présent sur ce segment) gomme quant à lui le sous-virage et améliore le dynamisme. Confortables, c'est à ce moment précis que l'on pourra mesurer toute l'efficacité des sièges spécialement conçus : soutien dorsal et maintien latéral y sont excellents et pas uniquement sur piste !

Une voiture inépuisable... mais déjà épuisée

Sans presque jamais s'arrêter, notre Yaris GRMN a tourné une journée durant sur circuit sans jamais fatiguer. L'endurance de cette "française nipponne" est le résultat d'un heureux partenariat entre Toyota et Lotus. Reflet du savoir-faire Toyota, cette Yaris collector aura été victime de son succès : en effet, l'intégralité des quotas a été vendue en 72 heures !

Rigolote à souhait, notre petite dé-bridée s'est montrée particulièrement dévergondée sur piste. Pleine de ressources, elle nous aura bien des fois pardonné de trop vouloir jouer !

Découvrez la Galerie Photo

Thèmes connexes : essai auto-moto toyota
A VOIR AUSSI EN VIDEO
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS