La voiture volante… pour demain ?

Entre la voiture et l’avion

Les recherches autour de la voiture volante n'ont jamais cessées. Trois prototypes sont aujourd'hui techniquement aboutis…
Mais sommes-nous prêt à un tel bouleversement dans les déplacements ?

L'Aerocar de Taylor

L'Aerocar
Le concept de la voiture volante est d'abord celui d'une voiture convertible.
Elle sert à la fois d'automobile et d'avion : on détache les ailes à l'aéroport et on rentre chez soi par la route !

Cette idée est très à la mode dans les années 50 et 60 aux Etats-Unis.
Il y a pourtant d'énormes contraintes de moteurs, de structures et de puissances pour combiner les deux genres.

Dès 1949, puis à nouveau en 1968, l'aerocar de Taylor réussit cette prouesse technologique. Mais il n'arrive pas à trouver le financement nécessaire pour lancer une production à grande échelle.

Le Transition de Terrafugia

Le Transition
On aurait pu croire l'idée abandonnée… Pourtant, la société américaine Terrafugia développe actuellement une auto-avion baptisée ''Transition''.

La commercialisation est prévue en 2008. Le véhicule pourra transporter deux personnes en vol sur 800 km à la vitesse de 120km/h.
Une fois à l'aéroport… Place à la voiture ! Les ailes se replient pour pouvoir circuler sur route.

C'est le même moteur que l'avion qui est utilisé, avec un système d'embrayage différent…
Son prix : un peu plus de 120 000 €… Pas si cher ! Mais attention, permis de pilote obligatoire !

Il existe une autre catégorie de voiture volante : l'aéronef à décollage et atterrissage vertical. On pourrait se croire en pleine science fiction, pourtant deux prototypes se disputent le terrain : un américain et un israélien.

Le Skycar de Moller

Le Skycar
Depuis plus de 20 ans, le docteur Moller teste sans relâche différents prototypes de ce qui pourrait devenir un véhicule aérien personnel.

Le M400 est la dernière version en date. 4 propulseurs contiennent chacun deux hélices et deux moteurs pour une puissance totale de 720 chevaux.
La vitesse de croisière est estimée à 480km/h pour une altitude maximale de 10 000 mètres !

Mais il ne s'agit que d'estimations, car dans les tests grandeur nature qui ont été effectués, le M400 ne s'élève qu'à 10 mètres du sol, tout en étant attaché à un câble de sécurité!

 Le futur X-hawk de Urban Aeronautics

Le X-Hawk
Cet appareil en cours de développement devrait comporter deux hélices à l'arrière pour manœuvrer, tandis que les rotors seraient intégrés à l'intérieur de la carrosserie.

Sa future vitesse est estimée à 200km/h, jusqu'à une altitude de 3km.
Sa faible autonomie et une grande consommation de carburant le réserve aux zones urbaines.

Le premier exemplaire fabriqué, prévu pour 2009, devrait être une ambulance. Pour le moment, un prototype a décollé jusqu'à 2 mètres de hauteur.

Du rêve à la réalité
Malgré ces inventions prometteuses, la démocratisation de la voiture volante est loin d'être acquise.
Son arrivée obligerait à revoir tout le fonctionnement de l'espace aérien, et surtout, elle serait une source de danger permanent au-dessus de nos têtes : on ne pilote pas dans les airs comme sur une autoroute !

Voiture volante : catastrophe ambulante ?
Un début de réponse en image avec cette animation réalisée par la Vancouver Film School :

Levi's HVC ©Nick Markell

Pour éviter ce genre de catastrophes, les recherches se tournent vers des véhicules volants pilotés par informatique, capables de desservir automatiquement certains trajets.
On pourrait alors utiliser ces véhicules sans posséder d'énormes compétences en pilotage. Par contre, pas question d'aller où on veut ! Rien à voir avec la liberté offerte par la route.

par Gabriel Récopé

Liens
– Un site sur L'Aerocar de Taylor
– Le site du Terrafugia Transition
– Le site du Skycar de Moller
– Le site du Xhawk de Urban Aeronautics

Partager