La Rédac' Masculin
Il y a 3 semaines

Bientôt des cours de conduite accompagnée dès l’âge de 10 ans ?

On connaissait déjà l’apprentissage anticipé de la conduite dès 15 ans. Mais si l’on pouvait prendre des cours encore plus tôt, dès 10 ans par exemple ?

Loin d’être une idée farfelue, ce concept nous vient tout droit de Grande-Bretagne et permet d’enseigner la conduite aux plus jeunes.

Un concept pour préparer la conduite accompagnée

Apprendre à conduire dès l’âge de 10 ans, c’est peut-être pour bientôt. Une société, dont le siège français est basée à La Roche-sur-Yon en Vendée propose déjà des sessions dans plusieurs villes de France comme Nantes, Paris ou Bordeaux. Selon les moniteurs, les adolescents apprennent plus facilement les règles de conduite.

Bien sûr, la loi française ne permet pas à des enfants aux alentours de 10 ans de pouvoir conduire sur route : c’est pour cette raison que les séances se font sur des parkings. Par ailleurs, c’est un concept qui pourrait, dans le futur, s’allier aux dispositifs déjà existants comme l’ASSR (Attestation Scolaire de Sécurité Routière) dans les écoles.

En bref, c’est une activité ludique qui permet d’enseigner partiellement le fonctionnement d’une voiture et les règles de sécurité nécessaires. De plus, cela permet à ces adolescents de mettre un pied dans la conduite accompagnée dans le but final de passer le permis de conduire.

Les avantages de la conduite accompagnée

En France, 30% des jeunes ont leur permis de conduire après un apprentissage anticipé de la conduite et de ses aspects. Malheureusement, c’est un taux qui reste encore faible malgré les nombreux avantages que cette conduite permet.

Un taux de réussite élevé à l’examen et une diminution des risques

Selon les auto-écoles, 7 adolescents en conduite accompagnée sur 10 ont plus de chance d’avoir leur permis du premier coup contre 5 sur 10 pour la formation traditionnelle. De plus, la conduite supervisée ou accompagnée par un adulte permet une réduction des accidents de 27 % dans l’année qui suit l’obtention du permis et 25 % dans l’année d’après.

De plus, dès l’obtention du fameux sésame, le jeune bénéficiera d’une réduction du temps de permis probatoire à 2 ans au lieu de 3 ans. Au niveau des points sur le permis, là aussi, les jeunes en conduite accompagnée auront un avantage : toutes les personnes qui possèdent le permis commencent avec 6 points. Pour atteindre les 12, ils peuvent normalement gagner 2 points par an ; mais grâce à la conduite accompagnée, ils peuvent bénéficier de 3 points en plus chaque année.

Un coût moins élevé

Selon le ministère de l’Intérieur, le permis coûte en moyenne (en province) 1600 euros. Grâce à la conduite anticipée et la conduite accompagnée, ce prix peut baisser jusqu’à 1100 euros.

Par ailleurs, les assurances automobiles pour les jeunes possesseurs du permis peut aussi coûter cher : avec ce dispositif, les mensualités baissent grandement.

Des règles de sécurité très strictes pour la conduite accompagnée

Bien sûr, les adolescents en conduite accompagnée ne sont pas des conducteurs classiques et doivent donc respecter de nombreuses règles. Parmi celles-ci, citons :

  • La pose obligatoire d’un disque “conduite accompagnée” à l’arrière du véhicule pour signaler aux autres usagers de la route votre situation.
  • En cas de contrôle de police, le conducteur doit pouvoir présenter plusieurs documents : le livret d’apprentissage remis par l’auto-école, une attestation d’assurance du véhicule et le permis de l’accompagnateur.
  • Au niveau technique, le rétroviseur gauche est réglé pour le conducteur et le droit est lui, réglé pour l’accompagnateur.
  • La vitesse est, elle aussi, réglementée : 110 km/h sur les autoroutes, 80 km/h sur les départementales et les nationales et 50 km/h dans les agglomérations.
  • Sachez, par ailleurs, que le conducteur et son accompagnateur peuvent subir un dépistage d’alcool est de stupéfiants. Pour l’alcoolémie, la limite pour le conducteur mineur est évidemment de 0, en revanche, pour l’accompagnateur la limite se situe à 0,2g/l.