Deadpool : le plus badass des héros Marvel

La galaxie Marvel s'enrichit d'un nouveau super-héros au cinéma. En effet, Deadpool va faire son arrivée sur grand écran en 2016.

Depuis 10 ans qu’il en rêve, Ryan Reynolds incarnera enfin à l’écran l’anti-héros particulièrement dérangé et loufoque de l’univers Marvel, Deadpool. Un film qui sortira le 10 février 2016.

Qui est Deadpool ?

Le film Deadpool sera consacré à une légendaire figure pour les aficionados de comics, Wade Wilson, un anti-héros à l’humour redoutable – un peu comme Hancock, souvenez-vous. Cet ancien agent des forces spéciales souffrant de plusieurs tumeurs va accepter d’être le cobaye du projet Arme X ; alors doté d’un don d’auto-guérison par un scientifique sadique, il va s’échapper pour se consacrer à son métier de mercenaire.

Le cinéma est un art qui a le pouvoir de nous transporter dans des mondes différents, de nous faire ressentir une gamme d'émotions et de nous faire réfléchir à des questions profondes. Depuis l'a...Lire la suite

Le trailer non-censuré de Deadpool

Cet anti-héros avait déjà fait son apparition à l’écran dans X-Men Origins : Wolverine, mais il avait fortement déçu ses fans qui l’avaient jugé trop frelaté. Cette fois, les studios Fox, détenteurs des droits, se sont complètement lâchés pour satisfaire cet exigeant public : humour noir poussé à outrance, adresses directes au public pour briser la fictive illusion et commenter sa nature de personnage de comics, plaisanteries plus que douteuses, gros mots et scènes de violence, comme en témoigne cette première bande-annonce non censurée, bien différente de celle qui passe actuellement en salle et qui ne choquera guère les chastes oreilles.

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

Espérons que ce film tienne toutes les promesses de ce court extrait en tenant sur toute la ligne cet esprit de provocation et de non-conformité. Car Deadpool laisse aussi entrevoir une progression assez classique, celle d’un super-héros humanisé par une histoire d’amour, qui ne descend aux enfers que pour mieux jouir d’une rédemption finale.