J'ai testé le simulateur de chute libre indoor iFly

Pas de parachute mais un maximum de sensations à iFly Lyon

--- Le ---

Le simulateur de chute libre indoor iFly arrive en France, avec l'ouverture d'un premier centre à Lyon. Je l'ai testé en avant-première pour Masculin.com.

J'ai testé le simulateur de chute libre indoor iFly
DR ©
Ludovic Bonnet

Rédacteur en chef
Masculin.com
[Google+]

Je n'ai jamais fait de saut en chute libre. Pas envie. La trouille. Le vertige. Bref, ce n'est a priori pas mon truc. Pourtant, quand iFly a contacté Masculin.com pour nous annoncer l'ouverture d'un tout nouveau centre de chute libre indoor à Lyon, j'ai immédiatement dit oui. Pourquoi ? Parce que, en dépit de cette peur du saut dans le vide, j'avais envie de découvrir les sensations provoquées par la chute libre. Ou au moins en avoir une vague idée...

Le premier centre de chute libre indoor iFly de France

iFly, c'est l'une des références mondiales en matière de chute libre indoor. Née aux Etats-Unis, la marque est implantée un peu partout dans le monde (Australie, Brésil, Singapour...). En Europe, ce sont nos voisins anglais qui ont pu en profiter en premier, mais 2016 marque enfin l'arrivée de iFly en France. D'abord à Lyon (le 15 juin), puis à Paris, en octobre.


iFly Lyon, premier centre de chute indoor iFly en France

A quoi ressemble un centre de chute libre indoor ?

A deux pas de l'aéroport de Lyon-Bron, on pénètre dans un bâtiment au design très moderne. Immédiatement, la veine de verre saute aux yeux. Un tube transparent de 4,50 mètres de diamètre et 5,50 mètres de haut (enfin, pour la partie vitrée, le tube mesure 17 mètres au total) dans lequel évoluent les skydivers. Dans le futur centre iFly de Paris, cette même veine vitrée mesurera 14 mètres !

Pour créer la sensation de chute libre, quatre souffleries, présentées comme les plus économes au monde et capable de générer du vent jusqu'à 270km/h, sont installées dans la stucture. Voilà. C'est dit. Mais à ce moment-là, moi, je n'ai plus envie de parler de détails techniques, je veux passer à la pratique.


iFly Lyon - La veine de verre où évoluent les skydivers

Mon expérience de chute libre indoor avec iFly

Nous sommes quatre à tenter l'aventure iFly dans le premier groupe. La chute libre indoor, une soufflerie sportive, c'est comme son nom l'indique un sport, pas un manège. C'est le premier avertissement que nous donne Polo, notre moniteur. Avant de nous rassurer et de nous mettre en confiance car, grosso modo, on ne risque rien : ici, aucun risque de voir une défaillance du parachute...

Et puis, comme pour un vrai saut en chute libre, on passe aux consignes de sécurité : jambes tendues, menton relevé et – c'est très important – muscles relâchés. Facile sur le papier, mais on a tendance à tout oublier au moment du "saut".
Vient le moment d'enfiler la combinaison, les lunettes, les bouchons d'oreille – oui, une soufflerie, c'est bruyant ! – et le casque. Enfin, on rentre dans le simulateur, le tube : je passerai en troisième position, j'attends donc sagement mon tour sur le banc.

Les deux premiers passages me permettent de voir ce qu'il faut faire et ne pas faire, comment bien se tenir. Chaque session dure une minute : cela peut sembler court mais, dans les faits, un saut en chute libre depuis un avion, à 3-4000 mètres d'altitude, ne dure pas plus longtemps. Autant dire qu'il y a de quoi s'amuser. Bref, je me lance donc dans la veine, toujours soutenu par Polo. Complètement, puis un peu moins, puis plus du tout ou presque. Un peu tendu au départ, je trouve finalement vite mon équilibre et je commence à vraiment apprécier le moment. Quelques instants plus tard, je "flotte" vers la sortie pour reprendre mes esprits avant une seconde tentative.

Pour ce nouvel essai, je suis tout de suite en confiance, Polo me demande si je veux monter plus haut. Bien sûr, je veux ! Et hop, c'est parti pour un spin jusqu' à 6-7 mètres de haut ! Polo vole avec moi et là, je fais vraiment le plein de sensations. Encore quelques 360 et il est temps de reposer les pieds au sol, pour de bon cette fois.


Chute libre indoor à iFly LyonSimulateur de chute libre à iFly Lyon

Alors, c'était bien ou pas ?

Au final, mon test de la chute libre indoor est très positif : on prend du plaisir, on découvre des sensations inédites (bon, sauf si l'on a déjà sauté en parachute évidemment) et on a juste envie de recommencer. Les moniteurs nous mettent pleinement en confiance et n'hésitent pas à laisser plus de "liberté de mouvement" aux personnes qui se sentent parfaitement à l'aise.

Alors, non, je n'ai toujours pas fait de saut en chute libre. Mais avec iFly, j'ai fait "quelque chose qui s'en rapproche beaucoup" dixit certains sauteurs chevronnés. La sensation de vertige et l'altitude en moins. C'est déjà un bon début !


La chute libre indoor, accessible dès 5 ans

Combien ça coûte ?

Il y a tout un tas d'offre disponibles chez iFly Lyon. Pour un baptême de chute libre indoor (accessible à partir de 5 ans), comptez 54,90 euros (pour 2 vols d'une minute). Des tarifs préférentiels sont proposés pour les skydivers initiés (à partir de 129,90 euros les 8 vols) ainsi que des forfaits horaires (790 euros pour une heure, soit l'équivalent de 60 sessions) pour les sauteurs les plus expérimentés qui voudraient tenter de réaliser des figures et autres acrobaties en chute libre.

Plus d'infos sur le site de iFly

Découvrez la Galerie Photo

Thèmes connexes : Lyon Tests produits et avis
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS