Les portables verts

Les téléphones écolos d’aujourd’hui et de demain

Aujourd’hui, tout passe au vert : produits cosmétiques, alimentation, et… produits high-tech. Et pour cause, ces derniers sont constitués de matériaux polluants et peu recyclables. Parmi eux, les téléphones portables. Tour d’horizon de l’« éco-mobile ».


Un téléphone mobile normal, c’est quoi ?
Selon l’Arcep, Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, la France compte près de 58 millions d’abonnés mobiles. Soit autant de portables achetés… puis jetés. A l’échelle du monde, cela prend des proportions impressionnantes : en 2008, environ 1,1 milliard de téléphones portables !

Et tous ces appareils représentent autant de déchets électroniques et électriques qu’il faut éliminer :
– coques en plastique ;
– écrans composés de mercure ;
– parties électroniques au plomb dont les câbles recouverts de PVC ;
– batteries avec du cadmium ;
– béryllium ;
– retardateurs de flammes bromés dans les circuits imprimés… 

Sans compter l’énergie nécessaire pour fabriquer tous ces composants high-tech, dont la base est souvent constituée de minerais rares et non renouvelables.Des matériaux écologiques et recyclables
Ils ont fait peu de bruit en sortant, mais il existe déjà sur le marché du mobile des téléphones plus écolos que les autres : bio-plastique pour le « Ver-y bio-tyful » E200 de Samsung (photo 4), matériaux recyclés pour le Nokia 3110 Evolve (photo 2)… C’est déjà un pas pour la planète.

Les nouveautés à venir
Lors du dernier Mobile Word Congress (MWC) de Barcelone, qui a eu lieu en février 2009, les marques ont présenté des mobiles plus verts, moins gourmands en énergie et plus facilement recyclables.
Ainsi, LG a lancé dans un programme intitulé « Life’s good when it’s green ». Pour préserver l’environnement, la marque veut développer ses produits dans le respect de la nature. Ainsi, ce n’est pas un mais 2 téléphones portables qui ont été présentés lors du MWC :
 – le LG Secret KF750 (photo 1) : des cellules photovoltaïques, situées au dos de l’objet, permettent de recharger le portable à l’énergie solaire ;
– le LG KP108E : fabriqué en bio-plastique, à base de maïs ;

Samsung aussi a sauté le pas du mobile écolo. Le nom de cette nouveauté ? Le Blue Earth (photo 3). Ecolo mais techno, le dernier né de chez Samsung affiche un design agréable avec écran tactile et cellules photovoltaïques pour charger son téléphone avec le soleil.

Partager