Harley Davidson Street Bob Special : une moto taillée pour la France ?

Héritage mécanique vs radars mobiles : notre essai de la 1690 cm3 Street Bob Special

--- Le ---

Comment concilier plaisir à moto et respect des limitations de vitesse ? Eléments de réponse avec cette Harley Davidson Street Bob Special.

Harley Davidson Street Bob Special : une moto taillée pour la France ?
© Véronique Jean - DR ©
Pierre Siedzianowski

Spécialiste moteurs

Quand on aime la moto sur route, trouver une monture de grosse cylindrée générant de grosses sensations entre 50 et 120 km/h tient du casse-tête : et si le salut des amoureux du réseau secondaire hexagonal venait des highways américaines ?

Harley Davidson 1690 cm3 Street Bob Special

Radars mobiles mobiles (non non, hélas pas de répétition !), drones, contrôles de vitesse privatisés... quand on aime le deux-roues, la route et cette forme de liberté, choisir LA grosse machine qui s'appréciera à vitesse légale peut devenir une vraie gageure. Rider autrement devenant nécessaire, nous avons goûté à l'american way of life au guidon d'une Harley Davidson Steet Bob Special, l'entrée de gamme "big twin" chez Harley Davidson.


Harley Davidson 1690 cm3 Street Bob Special 02

La Dyna, une moto apparue dans les années 1970

Si vous ne connaissez pas cette marque mythique, la gamme HD s'articule autours de 4 bases moteurs déclinées en plusieurs cylindrées qui équipent 6 familles "techniques" de machines.

Parmi elles, les Dyna. Ces dernières représentent l'évolution d'un concept apparu chez HD dans les années 70 lorsque Milwaukee avait greffé un avant de Sportster sur un châssis de Touring équipé d'un big block. 40 ans plus tard, les Dyna se veulent agiles, économiques (au sens Harley), car les châssis sont plus simples à fabriquer, et peu avares de sensations grâce au montage des big twin sur silent bloc dans les cadres rigides.


Harley Davidson 1690 cm3 Street Bob Special 03


Probablement pour la dernière année (Milwaukee vient de présenter un tout nouveau twin à 4 soupapes / cyl.), ces motos reçoivent le Twin Cam 103, dernière évolution du V-Twin culbuté de 1690 cm3 (il existe également en Twin Cam 110, 1801 cm3), refroidi par air, à 2 soupapes/cyl et deux arbres à cames, qui motorise les familles Dyna et Softail depuis une vingtaine d'années (les Touring et Trike inaugurent le nouveau moteur).

Comme toujours chez Harley, la base technique donne naissance à une gamme de machines qui se différencient au niveau des trains roulants, des équipements et de la philosophie générale, même si l'esprit custom reste de mise.


Guidon de la Harley Davidson 1690 cm3 Street Bob Special

Souci du détail

Parmi les 6 modèles Dyna 2016, le Street Bob Special Edition est un custom biplace qu'on a presque envie de placer dans la catégorie des roadsters tant son guidon plat et ses qualités routières sont adaptées à nos routes.

De près, la finition du Street Bob Special est plutôt flatteuse. Le faisceau électrique est bien intégré, l'harmonie des couleurs est de mise et pas grand-chose ne dépasse.


Harley Davidson 1690 cm3 Street Bob Special : le souci du détail


Le souci du détail s'exprime jusqu'à l'ABS : roues dentées et capteurs sont dissimulés dans les moyeux de roues. Cependant, l'équipement peut sembler indigent pour une moto à 15 000 euros : on ne trouve pas la moindre prise électrique, USB ou autre alors qu'il s'agit d'un équipement de série sur de nombreuses machines concurrentes, le bouchon d'essence ne ferme pas à clé... Mais l'alarme est en série, ça compense.

Les repose-pieds sont avancés mais l’accueil en selle reste malgré tout assez naturel. Le cache filtre à air, situé à la hauteur du genou droit, est un peu gênant mais rien de rédhibitoire.


Harley Davidson 1690 cm3 Street Bob Special - 103 Cubic Inches


La selle basse et le cintre reculé vers le pilote mettent cette Street Bob à la portée de tous les gabarits. Les premiers tours de roue sont évidents grâce à l'agilité offerte par les pneus étroits (110 / 160) couplés au centre de gravité très bas.
Les 291 kg à sec sont gommés : de quoi zapper le round d'observation et déguster dans plus attendre le gros twin américain. Même dans cette version "street legal", le Twin Cam 103 est un moteur atypique. Souple, plus qu'expressif, il distille ses coups de piston à peine le levier d'embrayage relâché. Son caractère rond permet de cruiser en ville à très bas régime et à basse vitesse avec une sonorité assez jouissive.

L'équilibre général, le freinage suffisamment dimensionné et la bonne rétrovision font presque du Street Bob Special un citadin accompli.

Seules les descentes de trottoir et l'absence d'aspect pratique (transport d'antivol) limitent un peu l'exercice mais la transmission secondaire par courroie sans entretien siéra parfaitement aux plus urbains.


Harley Davidson 1690 cm3 Street Bob Special en action

Pas très à l'aise sur l'autoroute

Avide de grands espaces, le twin à longue foulée invite d'autant plus au voyage que le monde Harley Davidson est rythmé par de très nombreux rassemblements. Lorsqu'on tourne la poignée, le charme du Street Bob continue d'opérer même si certains défauts apparaissent.

Bien qu'issue d'un continent où les autoroutes sont reines, notre Dyna n'excelle pas dans l'exercice. Le manque de protection est criant et la position ne permet pas de lutter contre le vent : dépasser les 120 km/h exige une bonne dose d’abnégation. Aussi, de désagréables vibrations parcourent les guidons autour des 2800 trs/mn, pile le régime moteur qui permet d'afficher 130 km/h sur le dernier rapport...

Comme il est impossible de tenir longtemps ce régime, le Street Bob Special voyage sur le réseau secondaire où l'on déguste son gros twin entre 3 500 et 5 000 trs/mn. Peu amateur de lignes droites à cause du manque de protection, le Street Bob Special est heureusement à l'aise dans le sinueux malgré son poids important ; le châssis sain et stable permet d’enrouler les virages à bon rythme même si les plus saignants arriveront vite aux limites de la garde au sol.

Les suspensions assez efficaces préservent le confort de selle. Le Street Bob n'est pas tape-cul, seuls les gros trous et les raccords génèrent des réaction sèches dans le train arrière.

Le freinage à simple disque avant n'est pas trop dépassé à condition de largement solliciter l'arrière (sur les custom, une bonne partie du poids est reportée sur l'arrière). L'ABS est efficace et ne se déclenche pas souvent.

Conclusion : notre avis sur cette Harley

Dépouillé mais voyageur, bas mais confortable, modestement puissant mais capable d'une surprenante moyenne sur route nationale, le Street Bob Special d'Harley Davidson permet à la fois de frimer en ville et de surprendre agréablement sur petites routes. Son Twin Cam 103 offre en outre un caractère moteur atypique, très adapté à notre époque : pas sûr que le Milwaukee Eight 107 qui le remplacera à court terme fasse mieux dans ce domaine. Profitez en avant !


Essai moto : Harley Davidson 1690 cm3 Street Bob Special


Fiche technique :
Châssis : double berceau acier, bras oscillant acier
Motorisation : bicylindre en V à 45°, 4 t, refroidi par air, 2 soupapes /cyl, 2 arbres à cames, distribution culbutée
Alimentation : injection électronique / 1 injecteurs par cylindre
Cylindrée : 1690 cm3  (98,4 mm x 111,1 mm)
Puissance : nc
Couple : 13,2 mkg à 3000 trs/mn
Électronique : ABS, démarrage sans clé, alarme en série
Transmission : courroie
Suspensions : fourche conventionnelle et deux amortisseurs à émulsion
Freins av: 2 disques 320 mm / étriers Brembo monobloc M430 / durits avia
Roues : jantes aluminium 19 x 17 / pneus Bias Michelin Scortcher 100 / 160
Poids : 291 kg à sec
Réservoir : 17,8 l
Hauteur de selle : 670 mm
Norme : Euro 3
Consommation (vérifiée) : 6,5 l / 100 km
Tarif : 15 300 € (2016)
Garantie : 2 ans
Contact constructeur

Équipement de l'essayeur :
Casque Shark RSJ Silver Glitter
Veste Segura Moore Cuir
Jean Alpinestars Cooper Denim
Gants en cuir Alpinestars Oscar Rayburn
Chaussures Alpinestars Monty Riding Shoes

Découvrez la Galerie Photo

A VOIR AUSSI EN VIDEO
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS