Sous-vêtements : les Insurgés se mettent au hipster

Une marque sous la ceinture, mais engagée

En 2011, Matthieu Pinon et Mickaël Bizouati fondaient les Insurgés, une marque de sous-vêtements masculins éco-responsable. Pour leur première collection, les Insurgés avaient misés sur des boxers et caleçons assez simples, mais sur lesquels le souci du détail n’était pas un vain mot.

Le hipster, c’est quoi ?

En ce printemps 2013, on ne change (presque) pas cette formule qui gagne, mais la nouvelle collection se compose désormais aussi de hipsters. Bénéficiant d’une coupe plus ajustée et plus courte que le boxer au niveau des jambes, le hipster des Insurgés allie « distinction et bien-aller ».

Jouant sur la tendance « dandy » actuellement très présente dans la mode pour homme, les Insurgés ont choisi de revisiter les codes vestimentaires des années soixante pour cette nouvelle thématique « Mad Men ». Le résultat se traduit par un alignement de boutons ou un blason vintage qui prouvent que l’on peut avoir un look chic sous la ceinture.

La politique de l’arrondi

Enfin, les Insurgés demeurent une marque engagée, dotée d’une vraie conscience écologique. La marque poursuit ainsi sa politique de point « l’arrondi de facture » qui laisse la possibilité au client de participer ou non par un don (en arrondissant le montant de son achat au centime supérieur) au soutien d’une association en charge de la reforestation au Pérou.

Prix :
Pack hipster et chaussettes assorties (100% coton) : 35 euros

Partager