Comment sortir du lot grâce à ses vêtements ?

Le petit détail mode qui fait toute la différence

Vous maîtrisez déjà les basiques de la mode pour homme, vous savez assembler les couleurs et les coupes mais vous avez l'impression de stagner, et qu'il ne vous manque pourtant pas grand chose pour aller encore plus loin.

Vous commencez à recevoir des compliments mais vous manquez toujours d'aisance et de profondeur dans vos tenues ? Alors cet article est fait pour vous : nous allons décortiquer tous les éléments pour vous permettre de passer au niveau supérieur.

Harmonie et rappel des couleurs

Voilà un excellent moyen de vous assurer d'être sur le droit chemin en incorporant des pièces un peu plus fortes (blouson en cuir, workboots, chinos colorés) dans votre garde-robe de basiques.

Quand on apprend comment s’habiller, il faut d’abord recherche la sobriété et une certaine mesure.

Première tenue : variation des couleurs

Devant ce genre de tenues, on ne se dit pas : « Cet homme-là en fait beaucoup trop ». Le style semble au contraire parfaitement naturel et spontané, c'est vers ce genre de facilité qu'on veut tendre
En la décortiquant, on découvre comment arriver au même résultat.

Cette tenue est d'abord équilibrée : le pull au motif  « Fair Isles » particulièrement fort est calmé par la veste en tweed, qui joue davantage sur la matière et par le chino marron clair. De même, la cravate aux rayures plutôt impressionnantes est visuellement calmée par la chemise blanche à rayures bleues plus discrètes.

La tenue est ensuite étoffée : les matières sont multiples. On alterne entre veste en laine à chevrons, pull en laine, chino en gabardine de coton, cravate en soie et enfin chemise en coton. Cela a une vraie influence sur la texture des vêtements et la manière dont ils prennent la lumière.

Enfin, elle est unifiée : les rayures brunes de la veste en tweed forment une liaison entre les motifs de la même couleur du pull et le chino. Les rayures bleues de la veste s'accordent également avec les motifs bleus du pull et la pochette, ainsi qu'avec les rayures de la chemise.

Deuxième tenue : variation des matières

Le chino noir et la chemise bleu ciel forment une tenue formelle de ville. A travers sa matière, le blazer en tweed y apporte de la richesse en cassant l'aspect propre et urbain et en y apportant un aspect plus vintage et authentique.
Le rappel de couleur est fait avec les chaussures : leur côté usé rappelle l'aspect du blazer en tweed.

On a aussi un troisième petit détail qui n'a absolument rien à voir avec le reste de la tenue : les chaussettes à pois qui rappellent davantage un registre pop art et hipster. C'est une touche d'originalité qui rompt un contraste autrement trop conventionnel.

Bref, on a une sacrée variété de matières utilisée : du cuir, un pantalon en laine, une chemise en coton et un blazer en oxford.

On a un rappel de couleur simple, sans pour autant être obsédé de la cohérence : on cherche un peu à casser la logique de la tenue avec une touche d'originalité à travers les chaussettes.
C'est le petit détail qui montre bien que vous ne passez pas une heure devant votre miroir à vous demander si tout est parfait, on appelle ça le négligé maîtrisé, ou encore la sprezzatura.

Troisième tenue : intégrer des pièces fortes

Tous les coups de cœur que vous avez en magasin ne sont pas forcément vos futures pièces fortes :  combien de fois avez-vous craqué sur un vêtement un peu original, qui vous allait parfaitement en cabine mais que vous n'avez jamais osé porté car il était trop inadapté à votre contexte ?

Ici, le manteau est une pièce qui a énormément de présence : on a donc épuré au maximum le reste de la tenue. Comment faire plus simple qu'une chemise blanche et un pantalon noir ?
Remarquez aussi que le manteau en lui-même n'en fait pas trois tonnes : il est très géométrique mais sa coupe est relativement classique, et les couleurs restent sobres.

Cette technique est d'autant plus efficace lorsque le reste de la tenue, censé « calmer » la pièce forte, est dans les mêmes tons de couleur : elle sert alors de liaison entre les différentes parties de la silhouette.

Quatrième tenue : lier la pièce forte par la couleur

La chemise à la couleur extrêmement vive et profonde est calmée par un chino beige clair et par une veste marron foncée. Ce camaïeu contribue à intégrer la pièce forte dans la tenue de manière plus naturelle, sans choquer l'oeil.

Cinquième tenue : un assemblage de pièces fortes

Enfin, on peut aussi bâtir une tenue faite avec plusieurs pièces fortes. Ici, les chaussures et le teddy sont équilibrés en haut et en bas par le pantalon et le sweat. On a un beau rappel entre les manches et les bords côtes du teddy qui est dans les mêmes tons que la semelle brique des chaussures.
De même, le corps bleu foncé du teddy rappelle l'empeigne des chaussures.

Notez comment, en bas, le pantalon n'est pas tout à fait un basique : il est très fuselé et remonte assez haut. On a donc à la fois une pièce forte qui joue sur la coupe, et une autre qui joue sur les couleurs.

© Photos fournies par BonneGueule.fr

L'écharpe et le foulard

L'accessoire le plus facile et le plus agréable à porter : c'est l'écharpe en hiver et leurs équivalents de printemps/été, à savoir les chèches et le foulard homme.

Votre écharpe d'hiver doit être suffisamment chaude : privilégiez des matières naturelles (laine ou cachemire). Elle doit aussi être assez longue pour que vous puissiez l'enrouler facilement autour de votre cou. Vous trouverez sur Youtube une bonne quantité de vidéos sur les nombreuses manières d'enrouler votre écharpe !

En été, l'écharpe sert à vous protéger du soleil. Tournez-vous vers des matières légères comme le coton, le lin ou la soie.

Une bonne affaire : les chèches de Touaregs. Ils sont naturellement adaptés à des climats chauds. Vous les trouverez facilement si vous voyagez un peu en Afrique du Nord, ou dans la plupart des boutiques un peu bobos des grandes villes.

Sinon, les grandes chaînes de prêt à porter type Zara, H&M, Muji ou même Sandro proposent des modèles intéressants. Pensez aussi à jeter un coup d'oeil au rayon femmes et dans les friperies !
Pour ceux qui veulent le meilleur en la matière, c'est vers la marque Faliero Sarti, distribuée chez l'Eclaireur, qu'il faudra vous tourner.

Les bracelets et pendentifs

J’espère que vous ne me contredirez pas en citant des immondices comme la gourmette : vous n’êtes pas un animal perdu donc, à moins de devenir amnésique, ça ne vous servira pas à grand-chose.

Bref, un bracelet pour moi ne doit pas être porté comme un bijou : c’est réservé aux femmes. Il doit être porté dans une tenue décontractée et doit satisfaire les règles de base de l’élégance : avoir l’air de sortir de nulle part et d’être porté complètement à l’arrache. Comme si vous l’aviez trouvé par magie dans la jungle, que vous l’aviez enroulé autour de votre poignet et que ça allait spontanément parfaitement avec le reste.

Le mieux est toujours d'en acheter un pendant un voyage dans un pays un peu exotique comme la Thaïlande, l'Inde ou le Népal : vous aurez une belle histoire à raconter.

Les montres

Vous devez respecter trois critères avant d'acheter votre montre (sauf si vous êtes branché un peu streetwear, auquel cas une montre jaune fluo choquera moins) :

– la taille : le bracelet doit être d'une largeur proportionnelle à votre poignet pour ne pas le rendre visuellement plus petit ;
– les matériaux : privilégiez les bracelets en cuir ou en acier et évitez le plastique ;
– le cadran : les aiguilles sont ce qu'il y a de plus formel et de plus intemporel. Evitez par contre d'avoir quelque chose de surchargé avec des instruments dont vous ne saurez que faire.
– le design : évitez les montres de sport (types Casio) et les montres un peu cheap (type Swatch).

Grâce à ces deux ingrédients (vêtements + accessoires), vous pourrez à la fois aller plus loin dans votre style et le rendre plus naturel. On vous souhaite bon courage, vous verrez au final que ça vient assez naturellement.

Enfin, si vous recherchez encore plus de conseils en mode masculine, vous pouvez découvrir notre blog de mode BonneGueule.fr.

© Photos fournies par BonneGueule.fr

Partager
La team BG

Co-fondateur de Bonne Gueule avec Benoît Wojtenka, Geoffrey partage avec vous ses bons conseils mode, avec tous les autres membres de la team BG, Luca, Florian, Alexandre...