Audi TT S Line Competition : toujours plus de sportivité

En 2017, l’Audi TT affirme son caractère sportif

Alors que les versions Roadster et Coupé de la nouvelle Audi TT ont récemment subi quelques retouches, la marque allemande lance une déclinaison inédite de ses deux bolides : la TT S Line Competition. Cette nouvelle finition partira à l'assaut de nos routes dés la fin du printemps 2017.

Cette version sera plus abordable que ses deux sœurs et se destinera à une clientèle qui ne veut pas forcément se ruiner en achetant une voiture au look tranché.

Un aileron noir pour se démarquer

L'Audi TT S Line Competition se distingue surtout par son imposant aileron noir à l'arrière. La sportive se teinte de la même nuance concernant les sorties d'échappement chromées. Par ailleurs, on remarquera le brillant de la couleur encre qui habille la coque des rétroviseurs ainsi que les lamelles de la calandre.

Équipée de jantes 19 pouces, l'Allemande arbore une allure musclée, la poupe s'aiguise et la garde au sol s'abaisse pour plus de dynamisme et de vivacité. Enveloppés d'un rouge coquelicot, les freins et les étriers ajoutent un aspect féroce aux roues.

Quatre teintes de carrosserie disponibles

Audi innove aussi dans les teintes proposées. Dans cette nouvelle finition, l'auto s'organise autour de quatre coloris, Glacier white, Nago Gray, Tango Red et Ara Blue.

À l'intérieur, on retrouve les assemblages sobres des voitures germaniques. Le conducteur pourra compter sur des sièges sport réglables électriquement et vêtus de cuir (la sellerie Nappa en option) et sur un volant trois branches également en cuir.

Pour le reste, la bête lèvera le masque intégralement au moment de sa sortie. Bien entendu, à ce niveau de finition, l'instrumentation se dote de l'indispensable Audi Virtual Cockpit, sorte de tableau de bord du futur, muni d'un écran entièrement digital.

Un moteur unique de 230 chevaux

En version Roadster ou Coupé, la finition S Line Competition de la TT s'équipe d'une seule et unique motorisation essence, un TFSI 2.0 de 230 ch.

En revanche, le futur acheteur choisira entre une traction couplée à une boite manuelle six rapports ou à la boite auto ou une transmission intégrale associée obligatoirement à la S Tronic.

La consommation annoncée par Audi de ce bloc semble raisonnable, s'échelonnant de 6,1 à 6,9l/100km.

Enfin, côté tarifs, le Coupé se négociera à 42 000 euros, quant au Roadster, il affichera un prix de 44 000 euros, pour une commercialisation prévue en juin 2017.

Les Audi TT Roadster et Coupé s'habillent d'une nouvelle finition baptisée S Line compétition. Sous le capot : 230 chevaux qui ne demandent qu'à galoper.
Les Audi TT Roadster et Coupé s'habillent d'une nouvelle finition baptisée S Line compétition. Sous le capot : 230 chevaux qui ne demandent qu'à galoper.
Les Audi TT Roadster et Coupé s'habillent d'une nouvelle finition baptisée S Line compétition. Sous le capot : 230 chevaux qui ne demandent qu'à galoper.
Les Audi TT Roadster et Coupé s'habillent d'une nouvelle finition baptisée S Line compétition. Sous le capot : 230 chevaux qui ne demandent qu'à galoper.
Les Audi TT Roadster et Coupé s'habillent d'une nouvelle finition baptisée S Line compétition. Sous le capot : 230 chevaux qui ne demandent qu'à galoper.
Les Audi TT Roadster et Coupé s'habillent d'une nouvelle finition baptisée S Line compétition. Sous le capot : 230 chevaux qui ne demandent qu'à galoper.
Partager
Tags: audi