Ludovic Bonnet
Il y a 10 ans

Renault Latitude

Une autre idée du luxe ?

Renault fait son retour sur le marché du haut de gamme en dévoilant la Latitude… véritable clone de la Samsung SM5. Et si la marque au losange a connu des échecs retentissants sur le secteur du luxe, elle espère suivre les traces sa cousine coréenne avec la Latitude.

Renault Safrane : bien, mais pas top. Vel Satis : flop retentissant. Latitude : suspense… Depuis plus de 10 ans maintenant, Renault a bien du mal à s’affirmer sur le marché du haut de gamme. Un état de fait qui se vérifie d’ailleurs pour l’ensemble des constructeurs français. Pourtant, la firme au losange ne baisse pas les bras et devrait profiter du prochain Mondial de l’Auto à Paris pour présenter son nouveau fleuron, la Latitude. On notera au passage que Peugeot fera de même avec sa 508. Drôle de « coïncidence »…


Renault, Samsung : une alliance qui marche ?
La Latitude changera-t-elle la donne ? Renault l’espère bien entendu. Et espère que sa voiture suivra les pas de la Samsung SM5. Les deux constructeurs font en effet cause commune depuis quelque temps, la marque Samsung appartenant au groupe Renault – Nissan. Après la Fluence, qui est une SM3 revisitée, et le Koleos, qui est une variation du 4×4 Samsung QM5, la Latitude sera donc grosso modo une Samsung SM5 avec un losange sur la calandre… sachant que la SM5 est déjà construite sur une base de Laguna !

Pour vendre un modèle de luxe, on se dit que Renault aurait pu s’inspirer d’Infiniti, autre filiale de Nissan, plutôt que de Samsung. Pourtant, le résultat de cette Latitude semble séduisant. Semble, car il faut pour l’instant se contenter de quelques images.


Des dimensions généreuses
A ce jour, Renault est resté discret sur la gamme et les différents équipements de son nouveau modèle. En attendant, on peut se pencher sur l’aspect esthétique de la voiture. Et plus qu’à la Samsung M5, c’est à ses concurrentes allemandes que la Latitude fait penser, notamment en raison de ses dimensions extérieures généreuses – 4,89 m de longueur, 1,83 m de largeur et 1,49 m
de hauteur.
Le profil de la nouvelle Renault n’est effectivement pas très éloigné de celui d’une VW Passat, voire d’une Mercedes. Le style Renault reste tout de même reconnaissable, notamment à l’arrière où, étonnamment, la Latitude rappelle… l’ancienne Laguna.

Du côté des équipements, Renault devrait assurer le minimum syndical pour une voiture positionnée sur le haut de gamme. Ainsi, la Latitude devrait hériter des projecteurs adaptatifs directionnels, de feux à LED, d’un toit vitré, d’un siège massant pour le conducteur ou encore d’un système audio dernier cri.
Beaucoup de zones d’ombre
Sous le capot, en revanche, le suspense demeure encore plus entier. La Latitude devrait bénéficier des motorisations traditionnelles pour une voiture de ce genre – pas moins de 130 chevaux ? – d’autant qu’aucune version hybride n’est annoncée pour l’heure.
Au final, difficile de se prononcer dès à présent sur le nouveau porte-drapeau de Renault. Au premier regard, cette voiture ne manque pas d’atouts pour séduire. Mais c’était aussi le cas de certaines de ses devancières… qui n’ont pourtant pas connu le succès escompté. Le haut de gamme à la française a-t-il donc encore de l’avenir ?
Les prochains mois le diront, avec les sorties successives de la 508 – qui se veut également une voiture familiale – et de cette Latitude. Premiers éléments de réponse au Mondial de l’Auto 2010.

Dévoilée pour le grand export au prochain salon de Moscou fin août, la Renault Latitude sera présentée en détail au grand public européen au Mondial de Paris, du 2 au 17 octobre 2010

 

 

 

Ludovic Bonnet

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !