[ESSAI AUTO] Nouveau Toyota RAV4 : le retour du roi

La cinquième génération de RAV4 veut casser les codes

--- Le ---

Apparu pour la première fois en 1994, le Toyota RAV4 se renouvelle en 2019. Une fois encore, le SUV japonais mise sur la technologie hybride. Bonne idée ?

[ESSAI AUTO] Nouveau Toyota RAV4 : le retour du roi
Toyota ©
Perrine

Rédactrice auto

Après une année record depuis l'import de la marque en Europe, le début 2019 s'annonce tout aussi chargé pour Toyota. A côté de la nouvelle Corolla, ce premier trimestre est marqué par l'arrivée de son nouveau RAV4.

Pour découvrir l'engin, le constructeur nous emmène en off road dans les terres boueuses, aux environs de Barcelone. En route pour un test drive hors des sentiers battus !

Le RAV4, à jamais le premier

Bon nombre d'entre nous se souviennent du premier RAV4… Du moins, ceux qui ont plus de 20 ans ! Car c'est bien en 1994 que débarque ce véhicule d'un genre nouveau, compact et ultra-sexy, avec une vraie prédisposition pour le tout terrain. Plus qu'une nouvelle voiture, c'est un nouveau segment qui naît alors : le RAV4 est un pionnier dans l'ère des SUV !

Actuellement deuxième véhicule le plus vendu de la marque, ce Toyota RAV4 de cinquième génération saura-t-il à son tour bouleverser les codes ?

Un SUV doté d'une forte personnalité

Chez Toyota, on aime casser le conventionnel en matière de design. Après la Prius et le C-HR, ce nouveau SUV qui étrenne avec lui la nouvelle plateforme GA-K (évolution de l'architecture TNGA) ne déroge pas à la règle.

Plus imposant visuellement, grâce à une garde au sol plus élevée et des roues de grand diamètre, sa  ligne sculptée et ses courbes anguleuses lui donnent clairement un look plus agressif que l'on appréciera… ou pas ! Evidemment, niveau design, on lui retrouvera aussi quelques airs de son frère C-HR.

L'habitacle, particulièrement lumineux, offre une meilleure visibilité et une incroyable habitabilité puisque son volume de chargement reste le meilleur du segment : 580 litres !
Qualitatif, l'intérieur sobre et symétrique offre un tableau de bord horizontal. Des lignes géométriques adoucies par  deux gros boutons bien ronds.

Avant de prendre la route avec ce bébé de 4,6 mètres de long, nous constatons que la position de conduite y est idéale. Accoudoir, réglages des sièges, réglages du volant… La vie à bord est bien pensée et tout tombe parfaitement  sous la main du conducteur.

100% hybride, 100% économique

Pour démarrer cet essai, direction le vignoble catalan, à 1h de Barcelone… En tant que l'un des rares SUV 4x4 hybrides (avec le Honda CR-V 4WD Hybrid), le nouveau RAV4 est proposé en 4x2 avec un 2,5l hybride de 218ch et 222ch dans sa version 4x4. Un choix cohérent pour le constructeur japonais qui vend 2 véhicules sur 3 dans ce type de motorisation.

Avant d'emprunter des chemins boueux, nous quittons l'agglomération pour apprécier la douceur du système hybride. En effet, sans la moindre secousse, ce dernier se gère de façon autonome. Bien que confortable, on regrettera la boîte CVT qui n'est pas toujours des plus réactives ainsi que la cartographie GPS loin d'être précise.

Enfin, on arrive sur un "mauvais terrain". Alors, que vaut ce RAV4 en mode off road ? Eh bien, notre Nippon s'en sort bien, notamment grâce au contrôle automatique de différentiel à glissement limité (mode trail) qui garantit le plus haut degrés d'adhérence et contrôle sur sol glissant.

Toujours plus innovant en équipements, ce nouveau Toyota RAV4 bat des records de CO2. Avec seulement 103g/km pour cette version AWD, notre baroudeur est exonéré de malus écologique (gratuité carte grise), ce qui devrait lui permettre de pouvoir toucher davantage de professionnels.

Proposé à partir de 34 950 euros et jusqu'à 47 050 euros pour 4 niveaux de finitions (3 en version AWD), sortir des sentiers battus sans faire le moindre compromis rimera cette fois avec "économie". C'est assez rare pour être souligné !

Découvrez la Galerie Photo

A VOIR AUSSI EN VIDEO
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS