Alain Daldem
Il y a 3 mois

Essai Citroën C5 Aircross : la référence ?

Citroën répond aux Peugeot 3008 et Renault Kadjar avec son nouveau SUV C5 Aircross, un SUV pour la ville et pour les champs.


En quelques semaines, Citroën a écoulé pas moins de 50 000 exemplaires de son nouveau SUV C5 Aircross. Une très belle réussite pour ce modèle qui arrive sur un marché très concurrentiel, où son cousin le Peugeot 3008 s’est déjà taillé une belle image. Nous avons donc pris le volant de ce SUV chevronné pour comprendre les raisons de son succès.



La forme et le fond

La première qualité du C5 Aircross, c’est sans doute son look. Cela est certes subjectif, mais alors que la majorité des SUV ont des lignes tendues, sportives, masculines, Citroën a choisi un design plus doux. Les rondeurs sont présentes, le visage est plus expressif que sur d’autres modèles, les optiques arrière originales attirent l’attention. Les codes des SUV sont pourtant là avec des bas de caisse protégés, un gros boulier, ou des barres de toit. Citroën a surtout su éviter les erreurs de style de ses autres modèles comme les Airbump du C4 Cactus de 1ère génération ou le côté « jouet » du C3 Aircross qui serait ici malvenu. Bref, ce C5 Aircross a fière allure, et permet de ce différentier de la concurrence !

L’autre point fort du véhicule, c’est son confort et sa maniabilité. Si les SUV sont tendance, ni les routes ni les villes n’ont été conçues pour ces gros jouets. Avec ses 2 mètres de large et sa longueur de 4m50, le Citroën n’est pas le plus discret dans la circulation. Pourtant on est surpris de le conduire presque comme une berline. Après avoir tâtonné un peu pour régler son siège, on ne touche plus à rien ! On a alors rapidement en mains le gabarit de l’engin que l’on arrive à faire passer partout. Mieux, il s’avère simple à garer entre autres grâce au système de caméra à 360°. Le milieu urbain convient bien à ce nouveau Citroën.

Pavés des villes, paré pour les champs

Il est temps de prendre la route pour juger des capacités routières de ce C5 Aircross. Notre version est équipée du moteur BlueHDi de 180cv , largement suffisant pour déplacer les 1540kg du véhicule. La boite EAT8 répond parfaitement et fait oublier les anciennes générations de boites automatiques du groupe PSA. Un mode « sport » permet un petit coup de peps supplémentaire pour s’insérer encore plus facilement dans le trafic.

Le SUV bénéficie également des suspensions à butées hydrauliques progressives déjà vues sur le C4 Cactus ou encore C3 Aircross. Le système n’a plus rien à voir avec les anciennes suspensions hydropneumatiques de Citroën. Mais ce procédé, qui permet un amortissement extrêmement doux, fait ici des merveilles. De nouveau en ville, les dos d’âne se passent plus facilement. Si on prend la route des champs, le confort reste exemplaire et se joue des nids de poule que l’on peut trouver dans des villages reculés. De plus, la prise de roulis est très bien contenue. Le comportement de ce C5 Aircross est digne de la réputation de la marque.

Mais où sont les défauts ?

Alors que reprocher à ce SUV ? Certains détails d’intérieur qui pourraient être améliorés sans doute. Si le design est sobre et agréable, la qualité de présentation est juste dans la moyenne. On se doute qu’il ne faudrait pas faire trop d’ombre au Peugeot 3008 sur ce point. Du coup on a des plastiques durs, ou encore des assemblages moins élégants qu’ailleurs. Les emplacements pour ranger des bouteilles ne sont pas non plus les mieux étudiés, et la prise USB 3 de la planche de bord est un peu seule. Mais on oublie ces défauts grâce à un bac de rangement central gigantesque, au bel afficheur numérique faisant face au conducteur, à la tablette tactile de 8 pouces et aux sièges particulièrement confortables.

De la place pour tous

Taillé pour la famille, le Citroën C5 Aircross dispose aussi en série de 3 sièges arrière totalement indépendants. On peut avancer, reculer, ou replier chacun d’eux selon son bon vouloir. Cela permet de faire passer le volume du coffre de 580 à 720 litres selon la disposition de la banquette, ou même à 1630 litres avec tous les sièges repliés. Le plancher ne sera pas entièrement plat, mais le confort d’utilisation est bien réel.

A ces qualités, le C5 Aircross ajoute un argument choc : le prix. Celui-ci est contenu, la gamme débutant à 24 700 euros quand un Renault Kadjar commence à 26 400 euros, Un Peugeot 3008 à 27 300 euros ou un Skoda Karoq à 26 980 euros. De plus l’équipement de base est déjà plus que correct avec la climatisation, le freinage d’urgence automatique, les vitres arrière électriques, une prise 12V dans le coffre et comme déjà dit les sièges arrière indépendants…l’essentiel est bien là.

Un SUV roi

Si vous cherchez un SUV familial, et que son look un peu décalé vous convient, le Citroën C5 Aircross est un choix à placer en tête de liste. Au final, on regrette juste l’absence d’une version 7 places, obligeant à ce jour à se tourner vers le Peugeot 5008, voir le vaillant mais vieillissant Grand C4 SpaceTourer (ex Picasso). Pour le reste, nous avons sans doute ici le meilleur véhicule de la gamme Citroën actuelle.

Newsletter Masculin.com

L'actualité et nos derniers conseils

 

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Success
Error
Alain Daldem

Média, automobile, et gastronomie : trois domaines différents mais qui font mon quotidien. Je reste à l'affût des actualités de ces secteurs. Au plaisir de les partager prochainement avec vous sur masculin.com !