La Rédac' Masculin
Il y a 1 mois

Gordon Murray T.50 : une supercar qui fait rêver

Créée par l’ingénieur Gordon Murray, la voiture T.50 a été conçue comme un hommage à la McLaren F1.

Une voiture performante grâce à son aérodynamique très avancée et des courbes à tomber par terre.


Un rêve de gosse pour Gordon Murray

La T.50 de Gordon Murray est bien l’aboutissement d’un rêve. Celui de son créateur, bien sûr, qui est aussi à l’origine d’une autre voiture d’exception, la McLaren F1.

Gordon Murray, le fondateur, était lui-même l’ingénieur en mécanique de McLaren et l’ancien directeur technique de l’écurie de F1 avant de quitter le constructeur britannique et de monter lui-même sa propre chaîne de production en 2017.

Après de longues années de travail, la T.50 nous arrive en cette drôle d’année 2020. Et le résultat est à la hauteur, puisque cette supercar est un vrai chef-d’œuvre, avec un design et un intérieur irréprochables.

Un moteur V12 et… un énorme ventilateur !

Tout au long de sa propre carrière, l’ingénieur sud-africain a rêvé de fabriquer une voiture combinant puissance et légèreté (entre autres). Ces deux maîtres-mots l’ont guidé dans la conception de cette T.50, qui ne pèse que 980 kg, soit bien moins que les 1140 kg de la McLaren F1. Ceci est notamment dû à l’utilisation d’un châssis monocoque en fibre de carbone. Loin d’être une simple coquetterie, cette légèreté fait de la T.50 une voiture idéale pour la course !

La supercar de Gordon Murray dispose aussi d’un gros ventilateur arrière pour optimiser sa puissance aérodynamique, offrir une meilleure adhérence et diminuer les distances de freinage. Là encore, la présence de cette innovation n’est pas qu’un gadget, puisqu’elle permet de gagner 50 chevaux sur la puissance totale.

Cette puissance, parlons-en justement. La Gordon Murray T.50 est dotée d’une motorisation V12 atmosphérique développé par Cosworth : un joli bloc de 3,9 litres et 663 chevaux à 11 500 tours/min. Ce moteur est associé à une boite manuelle à 6 vitesses, dont seule la sixième est allongée.

Supercar ou avion de chasse ?

Pour trouver encore plus de plaisir au volant d’une telle voiture, Murray a décidé de placer les mêmes instrumentations que celles d’un avion de chasse. Ce qui est évidemment synonyme de praticité. C’est d’ailleurs pourquoi la largeur de la voiture ne fait que 1,85 m, quand sa longueur atteint 4,35 m.

A bord de la T.50, rien ne pourra distraire le conducteur, car les écrans montrant les différentes indications sont affichées avec un caractère spécial en blanc sur fond noir. Exit les couleurs châtoyantes !

Avec ses 3 sièges à l’intérieur, Gordon Murray voulait une voiture pratique qui pourrait servir autant au quotidien que sur circuit. Ainsi, le pilote se place en avant et en position centrale tandis que les passagers peuvent s’installer sur les places restantes. Cerise sur le gâteau, la T.50 dispose d’un “énorme” coffre de 300 litres ! Pas mal pour une supercar !

Les portes en élytres permettent à la voiture d’occuper un minimum d’espace, et s’inspirent bien évidemment du design de la McLaren F1 (eh oui, elle n’est jamais loin).

Enfin, si Gordon Murray a souhaité réduire les assistances de conduite au strict minimum, la T.50 reste une voiture bien dans son époque puisqu’elle est compatible avec Android Auto et Apple CarPlay.

Qui veut (peut) acheter la Gordon Murray T.50 ?

Vous vous en doutez, la Gordon Murray T.50 n’est pas la voiture de monsieur tout-le-monde et vous ne devriez pas en croiser tous les jours au coin de votre rue (sauf, peut-être, si vous habitez à Monte-Carlo).

Ce bijou devrait être produit à 100 exemplaires seulement, pour un prix fixé à 2,6 millions d’euros et des livraisons attendues en 2022. Pas de quoi décourager les plus fortunés au vu des performances annoncées !