Thibault
Il y a 3 mois

Peugeot 504 Coupé : la balade turinoise

Si la 504 Peugeot a connu un énorme succès dès 1968, sa version “sportive” est aujourd’hui l’une des plus mythiques.

Designée par Pininfarina, la Peugeot 504 Coupé voit aujourd’hui ses prix flamber sur le marché de l’occasion. Mais comment expliquer un tel succès ?

Merci Pininfarina !

La Peugeot 504 Coupé fait partie de ces voitures élégantes et classiques qui définissent leur propriétaire.

Produite entre 1969 et 1983 en partenariat avec Pininfarina, la Peugeot n’a rien de l’exubérance d’une Ford Mustang ou de l’agressivité d’une Alfa Roméo GTV de la même époque, mais on s’en moque. Puisque précisément elle a été conçue pour incarner un confort et un style qui en font aujourd’hui une voiture recherchée sur le marché des anciennes.

L’influence italienne dans les moindres détails

Cette élégance, le coupé 504 la doit donc à son concepteur, le designer Pininfarina. En dehors des organes mécaniques, issus de la berline, la voiture était produite à Turin. Cette influence italienne se ressent dans les détails qui en font le charme de nos jours.

Parmi ces attraits stylistiques, on retrouve les quatre phares avant, les montants de custodes fins et gracieux, les poignées de porte chromées et les feux arrière obliques et racés.

Moins sportive qu’elle en a l’air

Sous le capot cependant, pas de quoi s’enflammer. Les Peugeot 504 Coupé et Cabriolet n’étaient disponibles, à l’origine, qu’avec une seule motorisation, un petit moteur de 1,8 litre d’une centaine de chevaux.

Comprenant la déception de la clientèle, Peugeot propose en septembre 1974 un moteur V6 de 2.7 litres, développant quelques 136 ch. Mais sa consommation était prohibitive puisqu’il fallait de 18 à 20 litres pour parcourir 100 km. Surtout, ses performances demeuraient médiocres, avant l’introduction en 1978 de l’injection.

En dehors de quelques expériences africaines en rallye, avec des victoires en 1976 et 1978 au rallye du Bandama, le coupé 504 restera fidèle à cette image sobre et bien élevé. Le charme discret de la bourgeoisie… que l’on retrouve dans nombre de films des seventies. De Dernier tango à Paris (1972) aux Valseuses (1974), elle multiplie les apparitions et on la retrouve encore souvent dans le cinéma contemporain.

Encore aujourd’hui, elle évoque la nostalgie d’une époque et d’un art de vivre révolus. Ce n’est pas un hasard si, en 2018, Peugeot a présenté au Salon de Paris un concept car directement inspiré de la belle, le e-Legend concept.

La plus mythique ? La Peugeot 504 coupé V6, bien sûr !

Le coupé 504 est une voiture aujourd’hui appréciée, surtout dans ses versions V6. Produite en tout à 31 163 exemplaires, et à seulement 5 529 unités avec son moteur V6, le modèle a vu sa cote s’apprécier largement depuis une dizaine d’années.

Fiable mécaniquement, il souffre en revanche de la corrosion, comme nombre de véhicules de l’époque. Ainsi, il est difficile de trouver un bel exemplaire en V6 injection : n’hésitez pas à compter de 25 à 30 000 euros alors.

Si votre budget est moins important, vous pouvez regarder du côté du coupé 406, qui l’a remplacée en 1997, et qui, moins cotée aujourd’hui, s’annonce aussi comme un futur collector.

Thibault

Economiste spécialiste du marché des voitures anciennes, j'ai créé, avec d'autres passionnés, une plateforme européenne de ventes aux enchères de voitures anciennes : https://retroencheres.fr. Celle ci permet à chacun de proposer et de vendre sa voiture depuis chez soi, et dans toute l'Union Européenne