Escapade à la découverte du Finistère à bord du Lexus RX 450h+ : Morlaix, Cléder, Sibiril, Monts d’Arrée, Huelgoat

En 2022, Lexus a levé le voile sur sa 5e génération de RX. SUV iconique de la marque (3,5 millions d’exemplaires vendus à travers le monde depuis son introduction en 1998), très populaire outre-Atlantique, le Lexus RX revient avec des lignes encore plus désirables et un intérieur plus luxueux où la technologie s’intègre à merveille. De quoi offrir confort et une étonnante sobriété dans sa version RX450h+ hybride rechargeable qui nous a accompagné le temps d’un road-trip, non pas vers le pays du soleil levant mais à l’opposé, là où se finit la Terre…

Essai Lexus RX

Cap à l’Ouest donc, pour prendre la direction du Finistère et plus précisément de Morlaix pour cette première étape. Un peu plus de 500 kms à parcourir depuis Paris, quasi-exclusivement sur autoroute et voies rapides. L’occasion d’apprécier le confort et le sens de l’accueil « Motenashi » chers à la marque japonaise. Illustration avec une finition soignée où se mélange bois noir et cuir semi-aniline.

La Ford GT40 est une voiture de course produite par le constructeur automobile américain Ford. Sa production a débuté en 1964 et s'est terminée en 1969. Son nom provient de sa hauteur qui est de 40 p...Lire la suite

Matière aussi présente sur les sièges ventilés et chauffants, tant pour le conducteurs que ses passagers, y compris ceux installés aux places arrières. Ces derniers pourront en prime profiter de sièges inclinables électriquement, idéal pour se détendre et profiter du voyage. Du moins pour quatre adultes, la cinquième place centrale, plus étroite étant davantage destinée à de l’appoint et ce malgré la présence d’un plancher quasi plat. De quoi s’épargner un bagage supplémentaire, le volume du coffre (461l) étant dans la moyenne basse de la catégorie (un double fond permet néanmoins d’y loger les câbles de recharge).

Outre le confort de ses sièges et de sa suspension pilotée dignes d’une première classe, le Lexus RX se distingue par son silence. Au point de nous pousser à personnaliser l’affichage du combiné d’instrumentation pour s’assurer que, oui, le moteur thermique est actif. L’occasion parfaite pour apprécier chaque note de son album préféré sur le système audio Mark Levinson et ses 21 haut-parleurs pour un son 7.1.

Les kilomètres s’enchainent et c’est sous un léger crachin celtique que notre première étape se profile. Heureusement, les multiples technologies embarquées permettent de limiter la fatigue, à l’image du rétroviseur central qui peut basculer en mode numérique grâce à une caméra ou du système de vision 360° pour faciliter les manœuvres. Le Lexus RX est aussi équipé du système de poignées de porte e-Latch. Le déverrouillage de la portière est ainsi impossible si un véhicule ou un cycliste est détecté.

Essai Lexus RX

Morlaix : ville d’Histoire tournée vers les Arts

Un ciel plombé, une humidité certaines, ce n’est pas sous les meilleurs hospices que nous arpentons les petites ruelles de Morlaix, l’une des trois sous-préfectures du Finistère, autrefois port maritime prospère. En témoigne les nombreuses maisons à colombages encore présentes croisées au détour des venelles, ces petites ruelles typiques de la ville, qui nous amènent au pied du viaduc.

Figure incontournable de Morlaix du haut de ses 62 mètres, il domine la ville depuis le milieu du XIXe siècle. Prouesse technique pour l’époque de deux ingénieurs, Fenoux et Planchat, ce « ponts en arc en plein cintre à deux étages » accueille la ligne de chemin de fer Paris – Brest sur sa partie haute. Le niveau médian est quant à lui un lieu de promenade pour prendre de la hauteur et apprécier le panorama sur l’hôtel de ville, l’Eglise Saint Matthieu sans oublier le port de plaisance et ses bateaux.

A quelques encablures, quai du Léon, la Manufacture des Tabacs. Désormais réhabilités, ces bâtiments historiques sont à la fois appartements d’habitation, locaux de l’IUT mais aussi lieu culturel avec ateliers d’artistes, et prochainement l’Espace des Sciences (courant 2024). Plus original, c’est aussi un parcours de Street Golf ! Outre son côté ludique, le but est bien de découvrir le patrimoine. Un objectif partagé avec le Morlaix Arts Tour dont « La Manu » est aussi l’un des points de passage obligé pour admirer les nombreuses œuvres de Street Art qui jalonnent la ville et ses environs depuis 2019, porté par ZAG, graffeur local.

Essai Lexus RX

L’occasion de remonter à bord du Lexus RX pour partir à leur recherche (l’application MX ART CONNECT iOS / Android propose la localisation précise de chaque œuvre). Malgré ses dimensions généreuses (4,90×1,92×1,70 m), notre compagnon évolue sans un bruit grâce à sa motorisation hybride. Associée à sa batterie de 18 kWh, il est ainsi possible de parcourir environ 60 kms sans consommer la moindre goutte d’essence. Une fois épuisée, c’est le moteur thermique (4 cylindres 2,5l) de 182 cv qui prend le relais. Si la boite CVT n’est pas la plus discrète lors des vives accélérations, elle reste sans égale en termes de gestion du système d’hybridation avec à la clé une consommation des plus frugales, même avec la batterie vide. A peine 6,5l à rythme soutenu sur 450 kms d’autoroute. Impressionnant pour un SUV de près de 2,2t !

Ceinture dorée / Cléder : Dépaysement garanti

Laissons Morlaix pour prendre la direction de sa baie. Intimement lié à la prospérité de la ville, le château du Taureau a permis d’assurer une protection salvatrice contre les pillages anglais des riches armateurs morlaisiens dès le XVIe siècle. Tour à tour prison, lieu de villégiature puis école de voile, ce fort est aujourd’hui un lieu culturel ouvert à la visite à la belle saison (réservation obligatoire).

Essai Lexus RX

Plus insolite, à une encablure de là, l’île Louët et son phare. Ouvert à la location d’avril à fin août, il peut accueillir jusqu’à 10 personnes durant 24 ou 48 heures. Dépaysement garanti. Idéal pour profiter du calme, admirer les lumières changeantes sur Carantec et la pointe de Pen al Lann. Du moins à condition d’être rapide, le planning des réservations pour 2023 ayant été bouclé en moins de 4 minutes…

Essai Lexus RX

Notre route se poursuit donc vers Roscoff. Un arrêt à la Chapelle Sainte-Barbe permet d’admirer la vue sur le port, l’Eglise Notre-Dame de Croaz-Batz mais aussi l’Estacade, l’emblématique embarcadère qui s’avance sur près de 600 mètres de long afin d’assurer les liaisons avec l’île de Batz sans subir l’impact de la marée. Les gourmands profiteront d’une halte à la Maison Georges Larnicol pour déguster de petites douceurs (dont les fameuses Kouignette) et reprendre des forces avant d’entamer la visite du Jardin Exotique & Botanique de Roscoff.

Bercées par la douceur du Gulf Stream et son micro-climat, plus de 3500 espèces s’épanouissent autour du Roc’h Hievec, le rocher qui offre après l’ascension de ses 78 marches, un autre panorama sur la Baie de Morlaix.

Une halte au port de Mogueriec et son petit phare blanc et vert, de nouveau opérationnelle depuis quelques jours à peine. Il aura en effet fallu plus d’un an et demi pour restaurer ce phare en métal construit selon les plans de Gustave Eiffel. Voué à un destin funeste, c’était sans compter la mobilisation des habitants de Sibiril et sa région qui ont œuvré pour la sauvegarde de ce phare autrefois installé au Havre jusque dans les années 1950.

Une météo propice aurait pu nous pousser à profiter des eaux cristallines de la plage des Amiets à Cléder et sa petite maison des douaniers, désormais stars d’Instagram.

Monts d’Arrée & Parc Naturel Régional d’Armorique : Prendre de la hauteur sur la route des Roc’h

C’est finalement vers les terres que notre road-trip à bord du Lexus RX 450h+ se poursuit. Cap au Sud donc, vers la forêt de Huelgoat, la rivière d’Argent, sa grotte du Diable et ses célèbres rochers. Arrondis, enchevêtrés, une ambiance particulière émane de ce chaos, à l’origine de nombreuses croyances et légendes de la culture celte.

Mais c’est une autre forme de chaos qui nous attend. Celle des terres des Monts d’Arrée meurtries par les incendies de l’été 2022. En témoigne la Chapelle Mont Saint-Michel de Brasparts, sauvée in-extremis. Désormais en cours de restauration, ce sont plus de 2200 hectares de landes et tourbières qui ont brulé. De quoi mettre à nu le caractère minéral de l’un des points culminants de Bretagne. Points de départ de nombreuses randonnées, les Monts d’Arrée sonnent comme un dépaysement pour une région connue surtout pour ses côtes.

Essai Lexus RX - Mont d'Arrée

Notre avis sur le Lexus RX : un des SUV les plus désirables du moment

Plus confidentiels, les Monts d’Arrée constituent une invitation au voyage. Un point commun avec ce nouveau Lexus RX. Sa transmission intégrale permanente pourrait même sonner comme un prétexte pour s’aventurer hors des sentiers battus. Mais ce serait sans doute prendre le risque de mettre à mal ses sublimes jantes de 21 pouces et sa carrosserie immaculée. Outre son confort et sa frugalité (5,3l/100 en près de 2000 kms !), le SUV japonais offre une alternative aux productions germaniques.

Essai Lexus RX - Mont d'Arrée

Point de surenchère d’artifices ni d’agressivité exacerbée, Lexus signe avec le RX de 5e génération l’une de ses plus belles productions et sans doute l’un des SUV les plus élégants du marché. Une face avant plus moderne avec des phares étirés qui répondent à une calandre certes imposante mais sans pour autant donner l’impression d’être disproportionnée.

Essai Lexus RX

Mais le Lexus RX peut surtout compter sur son profil et son trois quart arrière avec ce travail sur les courbes et matières pour donner la sensation d’un « toit flottant ». De quoi adoucir ses lignes et donner une forme de sensualité à ce SUV. Et toujours cette omniprésence du « L » disséminé et plus ou moins caché tant à l’extérieur qu’à l’intérieur de l’habitacle, à l’instar des reliefs présents sur les sièges et contreportes.

Un habitacle soigné, développé selon le concept de cockpit Tazuna, mot japonais signifiant « rênes d’un cheval ». Lexus entend ainsi offrir un contrôle intuitif au conducteur. Directement depuis le volant avec les pads tactiles personnalisables (mais pas toujours les plus efficients) et mais aussi et surtout depuis l’imposant écran 14 pouces légèrement orienté vers la gauche. Ce dernier concentre la plupart des réglages et autres commandes.

Les ingénieurs Lexus ont toutefois eu le bon goût de conserver quelques boutons physiques, notamment pour certains réglages liés à la ventilation et à la gestion du système hybride. Car si à chaque démarrage, c’est le mode électrique qui s’enclenche, il peut être intéressant de basculer en mode hybride pour profiter des 309 chevaux ou à l’inverse de se contenter du bloc thermique pour préserver la batterie en vue d’une utilisation ultérieure, en centre ville ou zone de faible émission (ZFE) par exemple.

Essai Lexus RX

Disponible à partir de 93400€, le Lexus RX se décline en deux motorisations. Le RX 450h+, évoqué dans cet article dans sa finition Executive, équipé d’un 4 cylindre de 2,5l couplé à 2 moteurs électriques pour une puissance totale de 309 ch (0 à 100 km/h en 6,7s). Plus confidentiel, le RX 500h est quant à lui équipé d’un 4 cylindres de 2,4l Turbo et boites 6 vitesses. Fort de 371 ch, de roues arrières directrices, il offre un comportement plus sportif (0 à 100 km/h en 6,2s vs 6,5s pour le 450h+) mais doit faire face à un malus de 11000€ du fait de son système d’hybridation non rechargeable.

Essai Lexus RX

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

© Julien Thoraval – Photos non libre de droits.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec *