Bientôt des voitures hybrides pour Renault

Un projet qui ne devrait pas aboutir avant 2017

Le groupe Renault dispose d’un large programme d’innovation tourné vers les énergies alternatives : les biocarburants, le GPL, le gaz naturel… voire le tout électrique. Un seul véritable absent à l’appel : l’hybride ! Ce fossé est maintenant comblé. Renault vient en effet d’annoncer le développement de véhicules de ce type lors du Diesel Powertrain Congress de Rouen, le 6 juin dernier. Les Renault hybrides pourraient être commercialisées d’ici l’année 2017.

L’hybride selon Renault
Renault planche en fait sur un véhicule de type mild-hybrid. Celui-ci sera donc équipé d’un système « stop-start » qui permettra de couper le moteur à l’arrêt et à très petite vitesse. Le niveau de consommation en milieu urbain se verra donc réduit de manière significative. Le tout fonctionnera grâce à des batteries. Celles-ci seront rechargées via un système de récupération de l’énergie cinétique, lors de la décélération ou du freinage.

Contrairement aux modèles full-hybrid, un moteur électrique ne viendra donc pas en appui du moteur thermique lorsque le véhicule roulera.

Une technologie adaptée au diesel comme à l’essence
Renault ne compte pas lancer ce type de voiture sur toute sa gamme. Le mild-hybrid devrait, dans un premier temps, apparaître uniquement sur les segments B et C. Cette technologie pourrait être installée tant sur des motorisations essence que diesel.

La grande inconnue actuelle reste quel sera l’aboutissement final de ce projet dans cinq ans. Les technologies évoluent avec le temps, et la stratégie adoptée par le groupe Renault pourrait également changer. À noter pour finir que Nissan, en alliance avec la marque au losange, commercialise déjà des véhicules full-hybrid. Cette technologie va-t-elle, à terme, être utilisée par Renault ? La question reste ouverte !

Partager