Ludovic Bonnet
Il y a 11 ans

Nez à Nez : parfum ou œuvre d’art ?

Des fragrances d’un genre nouveau

Marre des eaux de toilette trop banales ? La gamme Nez à Nez n’a rien de trop classique. Des eaux de parfums plus ou moins unisexes, mais carrément raffinées voire « luxueuses », des noms évocateurs… Ces parfums font souffler un véritable vent de fraîcheur.

Pour certaines personnes, la parfumerie est un véritable art. Celui de combiner diverses senteurs pour un résultat empli de poésie, qui met les sens en éveil. Avec les parfums Nez à Nez, cette théorie semble parfaitement se vérifier.
Stéphane Humbert Lucas, créateur passionné
Logique lorsque l’on sait que, derrière cette ligne d’eaux de parfum, se trouve Stéphane Humbert Lucas, véritable artiste qui se définit comme « un parfumeur, peintre, poète », mais aussi comme un homme « synesthète, subversif, rêveur, libre, électrique, passionné »… Tout un programme qui a donné naissance à Nez à Nez, qui, plus qu’un parfum, peut s’envisager comme un « concentré d’art, un extrait d’émotions ».
Des parfums « précieux »
Alors, oui, tout cela paraît pompeux, mais en se penchant un peu plus près sur la composition de ces eaux de parfum, sur leur présentation, tout laisse à penser que cette ligne Nez à Nez est une authentique œuvre d’art. Une œuvre d’art plus ou moins unisexe, chacun étant libre de choisir tel ou tel parfum, en fonction de sa sensibilité.

Cet aspect « œuvre d’art » de Nez à Nez est parfaitement illustré par le nom de l’un de ces parfums : Atelier d’artiste. Nul doute que Stéphane Humbert Lucas a dû jouer au petit alchimiste pour donner naissance à cette fragrance. Atelier d’artiste est un parfum raffiné, dont les ingrédients sont bien loin de la plupart des eaux de toilette « traditionnelles ». Là, c’et un cocktail « alcoolisé » de rhum et de cognac qui ouvre le bal, soutenu par des notes de feuilles de patchouli, de racines de vétiver et de framboise. Pour perdurer dans le temps, comme une véritable œuvre d’art, Atelier d’artiste s’achève sur un surprenant mélange de tabac blond, de grains de cafés et autres notes cuirées.

Certains verront dans les parfums Nez à Nez des produits exclusifs. Il faut plutôt les concevoir comme des fragrances destinées aux personnes – hommes ou femmes – raffinées. Vanithé en est un autre bel exemple.
Si ces eaux de parfums revendiquent un statut unisexe, certaines fragrances dénotent une certaine féminité. Avec son mélange de verveine, romarin et earl grey, Vanithé en fait partie. Cela ne signifie pas pour autant que les hommes ne peuvent porter ce parfum. Car cette fragrance révèle un cœur boisé typiquement masculin, avec des notes de cèdre et de bois de Gaïac, avant qu’une note de fond plus acidulée, mêlée de vanille, de miel et de fève tonka, ne vienne donner un peu plus de douceur à cette Vanithé.

Hêtre rêvé est un parfum qui correspond aux hommes dans tout ce qu’ils ont de plus ténébreux, séducteur… Sous ses allures « orientales » se cache un parfum chaud avec des éclats plus frais.
Comme tout homme a sa part de mystère, la composition de ce parfum ne se dévoile qu’après avoir « percé » son écorce. Ou plutôt ses écorces, Hêtre rêvé renfermant un cœur de santal, vétiver, patchouli, cèdre et Gaïac qui contraste parfaitement avec la badiane, la mandarine et la cannelle. Prune, cuir et muscs confèrent à ce parfum une profondeur supplémentaire, ce qui en fait peut-être – et même surement – le plus viril de la ligne Nez à Nez.

Vous êtes plutôt valse viennoise ou carnaval de Venise ? Qu’importe, Bal musqué s’accommode très bien de ces deux ambiances. Des ambiances à la fois folkloriques, luxueuses et même un brin érotiques.
Et justement, ce parfum ne manque pas de charme. Bergamote et réglisse en font une fragrance attirante dès le premier regard, avant que la cannelle, le noyau de cerise, le magnolia ou la rose ne donne envie de succomber au péché de la gourmandise… ou de la luxure. Larmes de benjoin, cuir gras, vanille et musc permettent finalement de se remettre des émotions de ce Bal musqué, qui embarque celui ou celle qui le porte dans une folle danse des sens.

Véritable invitation à l’évasion, cette ligne de parfums Nez à Nez semble retrouver un certain classicisme avec Forêt de Bécharré. Un classicisme mêlé à une discrétion évidente.
Et pourtant, ce parfum donne aussi envie de se perdre. Oh, pas au rythme des folles danses du Bal musqué, mais plutôt pour une balade tranquille, au cœur des bois.
Si Forêt de Bécharré s’ouvre sur des notes de pomelos et de réglisse assez éclatantes, la douceur et le mystère prennent ensuite le dessus, noisette, cèdre, cannelle et chlorophylle précédant élégamment des touches d’ambre, de cuir et de vanille. Un cocktail qui rend cette fragrance totalement bucolique… comme une balade en forêt.

Après la balade en sous-bois, Figues et Garçons résonne comme un retour à la « civilisation », à mi-chemin entre la vie à la campagne et le monde urbain. A mi-chemin entre les hommes et les femmes aussi, ce parfum justifiant pleinement l’aspect unisexe et novateur de la ligne Nez à Nez.
Figues et Garçons représente le fameux « vent nouveau », le dynamisme insufflé par Stéphane Humbert Lucas. En témoigne l’ouverture inattendue, à base d’herbe de bison, de feuilles de figuier et de petit grain. C’est avec un peu de fruit pour ces dames – figue, kiwi, rhubarbe – et un peu de bois pour ces messieurs – cèdre, santal, musc – que ce parfum délivre ensuite toute sa sensibilité, celle qui séduira – ou pas – les hommes et les femmes en quête de senteurs nouvelles.
Bien qu’unisexes, les parfums Nez à Nez ne conviendront pas tous autant aux hommes qu’aux femmes. Si Hêtre rêvé s’adresse essentiellement aux hommes, aux vrais, Bouche baie, Rosier ardent, Ambre à Sade et, à un degré moindre peut-être, Marron chic, devraient davantage correspondre aux femmes. Ou alors aux hommes qui n’ont pas peur de révéler leur part de féminité. Et puis, certaines femmes assument totalement le fait de porter des parfums d’hommes. Pourquoi l’inverse ne pourrait-il pas être vrai ?


La groseille de Bouche baie renvoie à des lèvres pulpeuses qu’on ne peut qu’avoir envie d’embrasser ; Rosier ardent, avec sa cardamome et sa rose, mise sur un peu plus de romantisme ; Le cocktail de fruits d’Ambre à Sade – mûre, fraise, fraise des bois, framboises – mais aussi son caramel sont presque une incitation à la débauche ; enfin, Marron chic, qui mêle habilement les agrumes et les fleurs exotiques, dénote une fois de plus que les parfums Nez à Nez sont une invitation au voyage et à la découverte. Des fragrances d’un genre nouveau, avions-nous dit précédemment. La boucle est donc bouclée.

Pour en savoir plus :
Eau de parfum Nez à Nez – 100ml
Prix de vente conseillé : 96 euros
Points de vente : réseau national dont Le Printemps (Scent Room).
Plus d’informations sur le site de Nez à Nez

 

 

 

Ludovic Bonnet

Chez Masculin.com depuis 2009, j'ai commencé par vous parler d'automobile et de culture (cinéma, musique, jeux vidéo...). Aujourd'hui, je vous parle aussi de mode et de high-tech... et de plein d'autres choses !