Les films de la saga Halloween : Classement ultime, du moins bon au chef-d’œuvre

Halloween Ends 2022

Avant Halloween Ends, 12 films ont mis le célèbre boogeyman à l’honneur depuis 1978. Suites, remakes, reboots, chefs d’oeuvre et gros navets : il y en a eu pour tous les goûts ou presque. Mais alors, quel est le meilleur film Halloween de tous les temps ?

12. Halloween résurrection (2002)

Il n’a été intégré à aucune trilogie… et heureusement ! Pourtant, en apprenant le retour aux sources de Rick Rosenthal, réalisateur du deuxième volet en 1981 (mais aussi du téléfilm Les Oiseaux 2 en 1994), il y avait de quoi être optimiste. Même l’idée de transposer l’engouement d’alors pour la télé-réalité en faisant rentrer des candidats dans la maison d’enfance de Michael Myers aurait pu donner lieu à une belle surprise.

La mythologie nordique, riche et fascinante, est remplie de créatures terrifiantes et de légendes étranges. Les Vikings puisaient leur courage dans ces histoires pour affronter les défis du quotidien...Lire la suite

Mais la façon dont tout cela apparaît à l’écran frise le ridicule (ou le dépasse allègrement), que ce soit à cause du formidable casting (coucou Busta Rhymes) ou de la façon dont ressuscite le tueur au masque…

11. Halloween III, le sang du sorcier (1982)

Il était temps que cette première trilogie se termine. Mais le plus déroutant, c’est que ce troisième volet, censé faire suite aux deux précédents si l’on se réfère au titre, en est totalement détaché. Il s’agit ainsi du seul film de la saga à ne pas mettre en scène le personnage de Michael Myers.

Plutôt qu’un simple tueur psychopathe, les scénaristes ont imaginé un fabricant de masques (d’Halloween, évidemment) qui auraient trouvé un moyen de tuer des millions d’enfants le soir du 31 octobre. Le tout sur un fond de sorcellerie, histoire de coller au thème… mais différemment.

10. Halloween 6 : la malédiction de Michael Myers (1995)

Il était temps que cette deuxième trilogie se termine. Oui, cette fois encore, le troisième épisode était de trop. C’est peut-être cela la malédiction de Michael Myers ?

Dans ce film qui part dans tous les sens, on assiste à la naissance du fils de Michael et au culte qu’une mystérieuse secte semble vouer au tueur. Entre autres. Pas sûr que George Carpenter valide ces libertés scénaristiques. Nous non plus, du reste.

9. Halloween 5 : la revanche de Michael Myers (1989)

Tout juste un an après le quatrième opus, Michael Myers revient et il n’est pas content. Il entend même bien se venger, comme l’annonce explicitement le titre. Mais n’aurait-il pas mieux fait de prendre son temps pour préparer cette revanche ?

Même si les scénaristes ont trouvé un subtil lien de télépathie entre le tueur et sa nièce Jamie, on peine à comprendre l’intérêt de ce film. Même les coups de fourche imparable de Michael et les cris de ses victimes finissent par nous lasser…

8. Halloween, 20 ans après (1998)

Vingt ans après le premier épisode… mais trois seulement après les précédentes aventures de Michael Myers, cette fameuse malédiction qui semblait confirmer que la saga avait vendu son âme au diable.

Pourtant, ce retour aura donné lieu à quelques scènes aussi jouissives que terrifiantes, à l’image de ce face-à-face entre le croque-mitaine et Jamie Lee Curtis à travers le hublot d’une porte. Et puis, ce septième volet aura aussi été l’occasion de découvrir de jeunes acteurs comme Michelle Williams et Joseph Gordon-Levitt, à peine âgés de 18 ans à l’époque…

7. Halloween 4 : le retour de Michael Myers (1988)

« OK, on a merdé sur la fin de la première trilogie, Michael Myers mérite mieux que ça, on recommence tout. » Enfin, plutôt, on continue, puisque, au lieu d’un reboot, c’est bien d’une suite qu’il s’agit, avec une intrigue située dix ans après celle de Halloween II.

Ce brave Dr Loomis (Donald Pleasence) renfile sa blouse quand notre pauvre Michael est envoyé à l’asile…. d’où il finira par s’échapper (tiens donc !). Cette fois, il décide de s’en prendre à la fille de Laurie Strode et il n’a rien perdu de sa dextérité pour faire parler la lame de son couteau. Cela sent le réchauffé, mais ce Halloween 4 reste un slasher regardable. Tous les films de la saga ne peuvent pas en dire autant.

6. Halloween Kills (2021)

Cette chère Laurie Strode est décidément bien naïve. Elle qui se croyait enfin débarrassée de ce vilain homme masqué qui la harcèle depuis tant d’années va découvrir que celui-ci a plus d’un tour dans son sac. Mais cette fois, promis, elle ne sera pas seule : toute une ville va prendre place à ses côtés pour en finir une bonne fois pour toutes avec Michael Myers.

L’intrigue prend une tournure féministe bien dans l’air du temps, mais l’histoire peine à se réinventer. Heureusement, Jamie Lee Curtis reste notre scream queen préférée et nous embarque dans ce plaisir régressif qu’est Halloween Kills.

5. Halloween 2 (2009)

Parallèlement à sa carrière de chanteur (de métal, bien sûr), Rob Zombie s’est aussi révélé derrière la caméra en vouant un culte au cinéma de genre et notamment aux films d’horreur.

Après avoir brillamment relancé la saga Halloween en 2007, ce nouveau volet (le dixième dans la chronologie Myers) confirme le talent de metteur en scène de Zombie. Le cinéaste s’est véritablement approprié le personnage créé par John Carpenter et comme, en plus, il a eu l’idée de faire appel à Malcolm McDowell dans le rôle du Dr Loomis, le résultat se laisse apprécier à l’écran.

4. Halloween (2018)

99% des gens ont pensé que ce nouvel Halloween version 2018 serait un accident industriel. Un film qui ne mérite même pas que l’on s’y attarde. Et puis, finalement, il a fallu se rendre à l’évidence : le long métrage réalisé par David Gordon Green a brillamment su réinventer la saga (même s’il s’est un peu reposé sur ses lauriers avec Halloween Kills, le #6 de ce classement).

Entre envie de casser les codes et volonté de respecter l’oeuvre originale, le cinéaste a su trouver le parfait équilibre. De quoi nous laisser envisager sa prochaine oeuvre avec optimisme, puisqu’il s’attaque à une nouvelle trilogie L’Exorciste. Rendez-vous est pris en 2023 !

3. Halloween II (1981)

Si les suites sont toujours moins bonnes que les premiers films (à quelques exceptions près), ce deuxième volet signé Rick Rosenthal n’a pas à rougir de l’oeuvre inaugurale du maître Carpenter.

Sans faire oublier son glorieux aîné, ce numéro bis s’en tire avec les honneurs. Surtout, il permet de consacrer définitivement Jamie Lee Curtis, que l’on associera pour toujours au personnage de Laurie Strode à partir de cette date.

2. Halloween (2007)

Voici le film qui a permis à Rob Zombie de devenir le nouveau maître de l’horreur. Proposer le remake d’un chef d’oeuvre 30 ans après la version originale, alors que 7 films sont déjà sortis au cinéma et que la franchise semble rincée ? Une mission casse-gueule, à n’en pas douter.

Pourtant, c’est une franche réussite, qui nous permet de replonger avec plaisir (et angoisse) dans le passé de Michael Myers, de son enfance enfance tourmentée à cette nuit du 31 octobre où tout bascule.

1. Halloween : la nuit des masques (1978)

Evidemment ! Quel autre film que le tout premier Halloween pouvait figurer en première place de ce classement ? Quelques années après L’Exorciste de William Friedkin (1973) et Massacre à la tronçonneuse de Tobe Hooper (1974), les spectateurs font la connaissance du jeune Michael Myers.

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

Dans un accès de folie (et de colère), le garçon poignarde sa soeur le soir d’Halloween 1963. Interné dans un asile psychiatrique pendant 15 ans, il finit par s’en échapper avant de retourner sur les lieux de son crime. Un retour qui marque le début d’une nouvelle vague meurtrière et la naissance de l’un des tueurs psychopathes les plus mythiques du cinéma !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *