La NASA l’annonce : la fin du monde n’aura pas lieu…

Alors, combien de temps nous reste-t-il à vivre ? Bien plus que deux semaines, annonce la NASA, qui s’attaque férocement au mythe de la fin du monde du 21 décembre 2012.

…du moins, pas le 21 décembre 2012

« Une idée créée de toutes pièces »

L'agence spatiale américaine a répondu sur les réseaux sociaux aux questions d'internautes à propos de la supposée fin du monde, annoncée par certains calendriers mayas.

Chuchotées au coin du feu, les légendes urbaines font partie intégrante de l'imaginaire japonais. Ces histoires de yokai, de fantômes et d'autres créatures étranges sont souvent utilisées pour expliq...Lire la suite

« C'est une idée créée de toutes pièces », a confié David Morrison, astrobiologiste au centre Ames Research de la NASA via Google+, « mais il est vrai que de nombreuses personnes ont peur et que beaucoup d'entre elles écrivent à la NASA ». L'agence spatiale a révélé que de nombreux jeunes l'ont contactée pour confier leurs peurs, certains en ont perdu l'appétit ou le sommeil, et d'autres ont même songé au suicide.

La NASA va publier des preuves

La NASA prévoit de publier des explications scientifiques pour dissiper ce mythe de plus en plus évoqué dans les médias traditionnels et sur internet. Cette croyance provient du fait qu'une planète appelée Nibiru apparaîtra par magie et s'alignera sur la Terre pour venir s'y écraser suite à une orbite de 3600 années autour du soleil.

Mais Morrison a noté : « Cela n'a aucun sens, parce que si cette planète était là, nous pourrions la voir. Nous la surveillerions depuis au moins une décennie. Et à ce jour, ce serait l'objet le plus lumineux du ciel après le soleil et la lune. Vous pouvez dissiper cette rumeur par vous-même, vous n'avez qu'à sortir et à regarder le ciel. »

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

Cette discussion sur Google+ vient s'ajouter à une section dédiée à cette rumeur dans la foire aux questions du site internet de la NASA, qui analyse méthodiquement et déconstruit chaque élément du mythe abondamment relayé sur la fin du monde.