Nos conseils pour votre premier saut à l'élastique

Retour d'expérience, conseils d'un pro, sélection des meilleurs spots

--- Le ---

Le saut à l'élastique vous tente depuis longtemps ? Mais vous hésitez encore à franchir le cap ? Alors lisez ces conseils avant de vous lancer…

Nos conseils pour votre premier saut à l'élastique
© Max / LesZed.com ©
Max Zed
Max Zed
Travel addict | www.leszed.com [Google+]

Bungie, benji, bungy jumping ou bungee... tant de mots pour nommer une seule discipline : celle du saut à l'élastique. Et pourtant le concept est simple : se jeter dans le vide, avec un élastique (fait de latex) accrochée aux pieds ;-) 
Si, comme moi, vous avez noté cette expérience dans votre bucket-list, vous ne devriez pas tarder à tenter l'expérience après cet article : voici donc mon retour d'expérience personnel, les conseils d'un pro, et la sélection des meilleurs spots pour votre baptême.

J'ai testé pour vous !

Je ne pouvais pas vous parler de saut à l'élastique sans avoir testé moi-même ! Du coup, c'est au détour d'un voyage en Aveyron, près de Millau, que j'ai pris mon courage à deux mains. Je me trouve exactement à Sainte-Eulalie de Cernon, et le site est tout simplement parfait : un beau viaduc en pierres, dominant le plateau du Larzac, avec une vue imprenable sur une charmante cité Templière. Le décor est planté, reste à sauter. Je suis à 50m de hauteur, et c'est déjà pas mal pour un premier saut. J'ai beau avoir testé d'autres sports à sensations (chute libre, parapente, tyrolienne géante, etc.), je sens tout de même une boule s’installer au fur et à mesure que l’instant fatidique se rapproche. Mais Fredo (notre gentil organisateur et professionnel de la discipline) est là pour me mettre en confiance et lâcher quelques blagues pour détendre l’atmosphère. 

Derniers préparatifs et je m’installe sur la passerelle. Tout en me donnant les dernières consignes, Fredo m'invite à me rapprocher doucement du point de chute... Et sans trop me laisser réfléchir, mais sans me précipiter non plus, il me donne le GO : et c’est parti !

Difficile de décrire la suite, je laisse parler la vidéo. Ce qui est sûr, c'est que cette sensation est indescriptible tant qu'on ne l'a pas vécue au moins une fois. Perso, j'ai adoré ! Et cela a été aussi une bonne occasion de découvrir un charmant coin de France : l'Aveyron.
 
- - - LE SAUT EN VIDÉO - - -

 
 ℹ️ Plus d’infos sur ce saut à l’élastique :
Activité proposée par : Antipodes Millau
Notre gentil organisateur : Fredo PEJOINDE
Contact : 05 65 60 72 02 / contact@antipodes-millau.com
Plus d’infos sur leur site : www.antipodes-millau.com
 

Les conseils d'un professionnel

 
Fredo Antipodes MillauPeu après, et suite à de nombreuses questions qu'on m'a posées entre-temps, j'ai décidé de rappeler Fredo pour qu'il nous éclaircisse un peu plus sur sa discipline, et qu'il nous dévoille ses conseils de pro. Il faut savoir qu'il fait ce métier depuis 24 ans, alors il sait de quoi il parle.

Le saut à l'élastique et la sécurité

Avant tout, Fredo me précise que son métier est encadré par des normes : normes discutées et mises à jour régulièrement par tous les opérateurs de sauts, contrôlées et validées par une association (l'AFNOR) et par le Ministère chargé des sports. Chaque porfessionnel s'engage donc à respecter ces normes, et c'est déjà une première garantie de sécurité.
 
Saut à l'élastique depuis un Viaduc (Sainte Eulalie de Cernon)

Qu'en est-il des risques d'accident ?

C'est convaincu que Fredo me dit : "Pour faire ce métier, il faut aimer les gens. On ne peut pas vouloir gagner sa vie en voulant jeter des gens dans le vide : si tu le fais, c'est que tu es sûr de toi, que tu ne leur veux pas de mal, et que tu mets tout en oeuvre pour leur sécurité". Je m'en suis en effet rendu compte lors de mon saut : la sécurité n'est vraiment pas prise à la légère. Le matériel et les gestes sont vérifiés plusieurs fois, et par plusieurs personnes. Fredo n'est d'ailleurs pas seul sur place, ils sont minimum 3 professionnels à encadrer les sorties : un chef de saut (il accompagne le sauteur sur la passerelle et s'assure que tout se passe bien), l'assistant chef de saut (plus en recul, il prépare et vérifie toutes les manipulations), et le réceptionneur en bas (qui veille à la bonne réception du sauteur, et il jette aussi un coup d'oeil au matériel).

Fredo me confie la question la plus fréquente avant un saut : "Est-ce que je suis bien accroché ?". Pour répondre à cela, il double l'accroche de la tête de l'élastique au système de descente pour toujours plus de sécurité. Et ne soyez pas surpris ou offusqué d'être pesé avant le saut : c'est pour que l'équipe puisse choisir le bon élastique. Ils ont en effet 4 élastiques par tranche de poids, et les élastiques sont propres à chaque site selon la hauteur du viaduc. Tout cela bien évidemment pour éviter de percuter le sol ou l'arche du pont après le rebond.

Suis-je capable de sauter ?

Pour répondre à cette question, Fredo pose généralement une autre question en retour : "Etes-vous capable d'être sur un balcon au 4ème étage, les mains posés sur la balustrade ?". Si la réponse est OUI, il ne devrait pas y avoir de problème. Et même si la réponse est NON, mais que votre motivation de sauter est bien ancrée, Fredo sait généralement avoir le bon discours pour vous permettre d'aller au bout de votre objectif : "C'est avant tout un métier d'accompagnement, parfois à la limite de la psychologie".

Enfin, Fredo finit de nous rassurer et évoque le fait que "le ski ou le parachutisme sont finalement bien plus risqués que le saut à l'élastique". Mais aussi, que "l'erreur humaine est toujours possible"... comme partout.

Conseils avant de sauter 

Maintenant que l'on est rassuré, et que l'on est prêt à sauter, je demande à Fredo s'il a des derniers conseils avant de se lancer dans le vide. Et surtout quelles sont les consignes de base ?
- ne pas trop manger, ni boire, et être en pleine possession de ses moyens physiques et intellectuels. Il va de soi qu'il vaut mieux éviter de faire une grosse fête juste avant.
- et pour faire un "beau" saut, étant donné que notre corps est guidé par notre regard, le mieux est de fixer l'horizon plutot qu'en bas. Et au moment de prendre votre envol, "essayez d'attraper la ligne d'horizon en balancant les bras en avant", cela permettra de faire un joli saut de l'ange.
 
Le briefing avant le saut
Fredo me briefe juste avant de sauter

Avec tous ces bons conseils, reste à choisir le lieu pour votre premier saut.

Comment choisir le bon site pour un premier saut ?

En général, le premier saut permet de se tester, de voir si on aime. Et pour bien le choisir, il y a 4 critères à prendre en compte dans le cas d'un baptême.

La hauteur du saut

Mon premier saut faisait 50 mètres, et cette hauteur m'a paru parfaite, ni trop haute, ni trop basse. Fredo me confirme cela : cette hauteur permet aussi d'accéder à un bon nombre de sites sympas, car elle ne nécessite pas des élastiques trop coûteux... ce qui nous amène au tarif.

Le prix d'un saut à l'élastique

Un saut d'environ 50m coûte en moyenne 50€ (les tarifs peuvent vite grimper en prenant plus de hauteur). Personnellement, je trouve que cela reste très accessible, surtout quand on n'est pas encore sûr d'aimer, et de vouloir recommencer ;-)

Le site pour sauter

Que ça soit d'un viaduc, d'une falaise ou même d'un grue, sauter à l'élastique c'est aussi voir un paysage avec de la hauteur. Alors autant choisir un site agréable. Quitte à profiter des lieux ensuite. Mon saut à Saint-Eulalie de Cernon m'a aussi donné l'occasion de visiter le village médiéval, et de profiter de vues splendides sur ces reliefs escarpés (une vallée qui s'ouvre devant nous, des falaises en face, un joli viaduc plein de charme). Un beau décor ne fera qu'améliorer votre expérience.

Le trajet

Le 4ème critère sur lequel Fredo insiste est la distance d'où l'on vient, c'est-à-dire le trajet nécessaire pour venir. Il n'y a généralement pas besoin de faire des centaines de kilomètres si on vient seulement pour le saut. Si on doit faire de la route, autant prévoir un petit séjour dans le coin pour associer les sensations fortes au voyage en découvrant une nouvelle région. "On voit trop de gens venir chercher la sensation et repartir aussitôt", me confie Fredo. Dans le saut "il y a un avant, un pendant, et un après" alors autant profiter de ces 3 moments pleinement. Vous l'avez sûrement remarqué dans la vidéo : il y a une euphorie que se dégage après un saut. Une fois cette sensation de liberté et de bonheur créée, autant la faire durer, que ce soit en partageant ses émotions lors d'un apéro sur place avec le reste du groupe, ou en explorant les alentours du lieu qui nous a tant fait vibrer.

Notre sélection de sites pour un premier saut à l'élastique


- - - POUR UN BAPTÊME - - -

(les points verts sur la carte)

Sainte-Eulalie de Cernon (Aveyron)
C'est le site que je viens de tester : tout juste parfait pour un premier saut.
- Localisation : près de Millau, 1h de Montpellier
- Hauteur : 50 mètres
- Le site : un ancien viaduc en pierres sur lequel passe une voie ferrée désaffectée
- La vue : sur le village médiéval de Sainte Eulalie de Cernon, une vallée qui s'ouvre devant nous, des falaises en face.
- Tarif : 40 €/pers
 
Le viaduc de Sainte-Eulalie : une vue imprenable sur le plateau du Larzac
Le viaduc de Sainte-Eulalie : une vue imprenable sur le plateau du Larzac
 
Viaduc de Pélussin (Loire)
- Localisation : au sein du Parc Naturel du Pilat, à moins d'1h de Lyon, de St Etienne, ou de Valence
- Hauteur : 65 mètres
- Le site : achevé en mai 1917 pour accueillir un train, le viaduc de Pélussin est devenu piéton depuis. Le pont enjambe une petite rivière
- La vue : le parc naturel du Pilat et la vallée du Rhône 
- Tarif : 70 € / pers 
 
Viaduc de Culan (Cher)
- Localisation : 1h15 de Clermont-Ferrand, 1h de Bourges
- Hauteur : 55 mètres
- Le site : un magnifique viaduc qui enjambe une rivière.
- La vue : face au Château de Culan (XIIIème siècle)
- Tarif : 50 € / pers

Viaduc de Banne (Ardèche)
- Localisation : 20 minutes de Vallon-Pont-d'Arc
- Hauteur : 40 mètres
- Le site : un beau viaduc qui enjambe un ruisseau
- Tarif : 50 € / pers

Viaduc de Souleuvre (Calvados)
- Localisation : en Normandie, proche de Caen
- Hauteur : 61 mètres 
- Le site : depuis une plateforme installée sur l’une des piles du viaduc, au-dessus d'une rivière (accès via une passerelle suspendue de 140 mètres)
- La vue : face à une magnifique vallée normande
- Tarif : 139 € / pers
 
Viaduc de Coquilleau / La Chataigneraie (Vendée)
- Le site : un viaduc ferrovière anciennement exploité par la SNCF
- Hauteur : 52 mètres 
- Tarif : 55 € / pers
 
Viaduc de l'Isle Jourdain / Vigeant (Vienne)
- Localisation : à 45 minutes de Poitiers, de Limoges, d'Angoulème.
- Tarif : 55 € / pers
- Hauteur : 47 mètres 
 
Pont Tatal / Viaduc de Claudon (Vosges)
- Localisation : entre Lorraine et Champagne Ardennes
- Le site : dans une vallée verdoyante, un site parfait pour pratiquer le toucher d'eau
- Hauteur : 50 mètres 
 
Viaduc d'Exermont (Ardennes)
- Localisation : proche Belgique et Luxembourg
- Le site : un joli petit village
- Hauteur : environ 40 mètres
 
Viaduc de Boussagues / La Tour sur Orb (Hérault)
- Localisation : entre Béziers et Bédarieux
- Hauteur : 50 mètres
Info : seajump.fr
 
Viaduc de Druyes les Belles Fontaines (Yonne)
- Localisation : proche Seine et Marne, de l'Essonne et de Paris

- - - UN PEU PLUS HAUT - - -

Pour votre 2ème saut ?
(les points orange sur la carte)
    
Le 107 (Lozère)
- Localisation : dans les Gorges du Tarn
- Hauteur : 107 mètres 
- Le site : depuis une nacelle qui se déplie, le saut s’effectue parallèlement à la falaise
- Tarif : 90 € / pers
 
Pont Napoléon / Luz-Saint-Sauveur (Hautes-Pyrénées)
- Localisation : en plein coeur des Pyrénées
- Hauteur : 90 mètres
- Le site : viaduc à une arche construit en 1859, qui enjambe la Vallée du Gave de Gavarnie
- Tarif : 70 € / pers
 

- - - ET ENCORE PLUS HAUT - - -

Pour votre 3ème saut ?
(les points rouges sur la carte)

Pont de l'Artuby (Var)
- Localisation : dans les Gorges du Verdon
- Hauteur : 182 mètres
- Tarif : 130 € / pers
 
Le pont de l'Artuby
182 m de hauteur, là c'est du sérieux ! Peut-être pas pour votre 1er saut  ;-) © Crispin Cresswell

Alors vous sautez quand ?

J'espère que cet article vous aidera à franchir le cap, ou qu'il vous aura au moins conforté dans votre prise de décision. Car oui, sauter à l'élastique est avant tout une décision personnelle, un engagement avec soi-même, et le vide.
Alors, quel site vous tente le plus ?

En tout cas, si vous passez à l'action, faites-nous un petit retour d'expérience dans les commentaires, ça nous fera plaisir. 

Thèmes connexes : insolite base jump voyage
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS