De bonnes raisons pour se mettre aux arts martiaux

Un peu de douceur dans un monde de brutes…

Vous avez peut-être revêtu le kimono quand vous étiez enfant… Aujourd'hui, les tatamis ne doivent pas rester un lointain souvenir ! Sports de combat mais aussi véritable art de vivre, les arts martiaux sont un subtil mélange de force et de sagesse, d'agressivité et de philosophie. Autant de bonnes raisons pour franchir le pas !


Dans art martial, il y a art….
C'est certainement ce qui fascine le plus les pratiquants français. En effet, les arts martiaux ne sont pas des sports comme les autres. Que ce soit le judo, le karaté ou l'aïkido, ils sont tous héritiers de traditions séculaires reposant sur de véritables philosophies.

Apprendre les arts martiaux pour un homme, c'est se laisser envahir par une certaine sagesse. Vous pourrez développer de vraies qualités de recul, de calme et de contrôle de soi. Des aspects bien sûr très profitables dans d'autres aspects de votre vie, surtout si vous êtes un homme stressé par le travail ou en charge d’une équipe !
… Et aussi martial !
Il s'agit bien d'un sport de combat, cependant il faut faire une distinction entre deux catégories d’art martial : le judo, aïkido et le taï-chi, qui sont des sports avec contact mais sans coup, et le karaté, le kung-fu et la boxe thaï, qui sont, eux, des arts martiaux plus violents.

Le choix entre les uns ou les autres dépend de votre goût. Quelles que soient vos préférences, chacune des disciplines permet de canaliser votre énergie et de l’utiliser pour acquérir la sérénité…
Karaté : éviter les corps à corps
Le karaté signifie « à mains nues ». Cette pratique se fait avec « des mains vides de mauvaises intentions ». Il y a plus de 160 000 pratiquants en France. Au karaté, les coups sont esquissés mais il n'y a pas de corps à corps. Il permet un bon entretien physique. En avançant dans l'âge, la pratique des katas (forme gymnique du karaté) se révèle être un excellent traitement contre le vieillissement neurologique et musculaire.
Judo : un adversaire à sa taille
Souplesse, équilibre, pas de gros traumatisme pour le corps : il n'y a pas de contre-indication au judo (« voie de la souplesse »).
De plus, il n'y a pas de morphologie spéciale pour le judo. Le judoka est classé par catégorie de poids. Chacun trouvera un adversaire à sa taille.
Aïkido : le mépris de la violence
L'aïkido comprend pour sa part des mouvements permettant de se libérer des blocages (psychiques et musculaires) et de respirer profondément. Cet art, né dans les années 30, a un vrai mépris pour la violence et l'agressivité de l'adversaire est utilisée contre lui-même. Tout un programme….

Partager