[TEST & AVIS] Garmin Instinct : la montre GPS dont on ne peut plus se passer

La montre connectée Garmin aux faux-airs de Casio G-Shock

--- Le ---

On avait déjà pu tester la Garmin Fenix. Voici aujourd'hui notre découverte de sa petite soeur, la Garmin Instinct. Alors, que penser de cette montre GPS ?

[TEST & AVIS] Garmin Instinct : la montre GPS dont on ne peut plus se passer
Garmin ©
La Rédac' Masculin
La Rédac' Masculin
Experts en optimisation masculine

Vous cherchez une motivation pour courir plus loin, vous lancer dans une randonnée au long cours ou tout simplement progresser dans votre pratique des sports extérieurs ? La nouvelle montre GPS de Garmin pourrait bien être le compagnon idéal de vos efforts : derrière son poids plume et son boîtier typé, elle cache un impressionnant éventail de capteurs dédiés à la mesure de l'activité sportive. Place au test !

Premier coup d'oeil sur le boîtier de la Garmin Instinct

Si vous avez grandi dans les années 80 ou 90, la dernière montre de Garmin vous rappellera peut-être la vague des Casio G-Shock : on retrouve en effet un peu de la célèbre montre japonaise dans ce nouveau boîtier.

Nous ne sommes toutefois pas en présence d'un affichage à petits bâtons old school : l'Instinct adopte un écran LCD monochrome très lisible sur lequel on pourra paramétrer toutes les informations de son choix, bien au-delà de l'heure.
Avant de nous intéresser aux fonctionnalités, retour sur le boîtier. Garmin a fait le choix d'un plastique durci décliné en plusieurs coloris, orné de petites découpes qui donnent un certain dynamisme à l'ensemble. Notre coloris de test (un blanc / gris tirant sur le sable) fait bien ressortir les indications liées à chacun des cinq boutons, ainsi que la couronne fixe.
A l'arrière du boîtier, on rencontre le connecteur utilisé pour la recharge (via un câble USB et un connecteur propriétaire) ainsi que les trois voyants lumineux qui assurent le bon fonctionnement du cardiofréquencemètre.

Première surprise lors de la prise en main : la Garmin Instinct est étonnamment légère. A 53 grammes, on a vite fait de l'oublier une fois passée au poignet. On sent pourtant qu'elle est de taille à accompagner un sportif dans ses activités extérieures : étanche à 100 mètres, elle semble conçue d'un bloc, sans vis apparentes, avec une construction faite pour encaisser sans dégâts les mauvais coups. Le cadran, en verre artificiel durci, est par exemple bien protégé à l'intérieur de la couronne.

Le bracelet fourni est de la même couleur que le boîtier mais on pourra piocher dans la gamme des accessoires QuickFit du fabricant si l'on souhaite varier un peu les plaisirs. Suffisamment long pour convenir à tous les poignets, il est légèrement élastique, ce qui permet d'arrimer solidement la montre ou au contraire de lui laisser une certaine souplesse, en fonction des exigences de l'activité en cours !

Cadrans à volonté

L'affichage n'est pas en couleur, mais il est agréable en toutes circonstances. Le très bon contraste fait qu'on lit aisément les informations affichées dans l'eau ou en plein soleil. Dans l'obscurité, on pourra compter sur le rétroéclairage, en ayant pris soin d'ajuster son intensité via les réglages.

L'écran n'est ni rond, ni tout à fait rectangulaire : légèrement biseauté sur les côtés, il est orné d'une petite lunette installée dans le coin supérieur droit. Cette zone spéciale va bien sûr servir à afficher une info spécifique en l'isolant du reste de l'écran. L'astuce est plutôt maligne : elle aide à garder une lecture confortable même quand beaucoup d'informations sont présentées à l'écran.
Par défaut, la montre affiche l'heure (si si !), la date, la fréquence cardiaque instantanée accompagnée d'un graphique montrant son évolution. Elle indique également le nombre de pas parcourus dans la journée et le niveau de batterie restant.

Via les réglages, on peut choisir parmi de nombreuses configurations d'écran, avec des données supplémentaires comme l'éphéméride (lever et coucher du soleil), le nombre de calories consommées depuis le réveil, etc.

On peut aussi décider de se contenter d'un simple cadran à aiguilles mais ce serait dommage vue la foule d'options dont dispose l'Instinct. Couplée en Bluetooth au téléphone de l'usager, elle affiche également des widgets variés (météo par exemple) ainsi, bien sûr, que les notifications envoyées par le système d'exploitation mobile.


Test de la montre GPS Garmin Instinct

Place au sport !

Une pression sur le bouton GPS permet d'accéder à la liste des activités sportives gérées par la Garmin Instinct. De la course à la nage en passant par le vélo, la moto, la randonnée ou le stand-up paddle, la montre propose un profil adapté à la plupart des sports courants dès lors qu'il y a une distance à mesurer ou des tours de circuit à prendre en compte. A chaque fois, l'activité se concentre sur des indicateurs adaptés : le suivi de la natation en piscine prend par exemple en compte le nombre de longueurs réalisés, etc.

A chaque fois, la Garmin Instinct mesure la distance, la foulée, l'allure ou le rythme cardiaque, mais elle amène aussi un suivi précis de la position dans l'espace. Le GPS compatible Glonass et Galileo (le futur système de navigation européen) travaille en effet de concert avec un altimètre barométrique qui sait calculer précisément l'altitude. La montre ne dispose pas de fonds de carte géographiques comme le modèle haut de gamme de Garmin (la série Fenix) mais on profite d'un guidage GPS qui permet par exemple de revenir à son point de départ ou viser un point d'intérêt.

En dépit de son petit prix, l'Instinct est donc une vraie baroudeuse, adaptée par exemple à de la randonnée en montagne ou à des courses de type trail dans la nature ! L'autonomie autorise d'ailleurs des sorties longues : selon nos constatations, elle est d'environ 15 heures en activité sportive avec le GPS et la mesure de la fréquence cardiaque. En veille, on peut compter sur dix à quinze jours de suivi de l'activité courante (nombre de pas), l'autonomie exacte dépendant de l'utilisation faite de l'écran et des fonctions connectées.

Notez que la Garmin Instinct dispose d'un mode dédié aux sorties longues, qui réduit la fréquence des appels GPS pour autoriser une quarantaine d'heures de fonctionnement loin de toute recharge. On peut aussi lui adjoindre un capteur cardiaque externe (ANT+).

Conclusion : faut-il craquer pour la montre Garmin Instinct ?

Affichée à 300 euros en cette période propice aux cadeaux de fête de fin d'année, la Garmin Instinct est une excellente surprise : son look dissimule une vaste panoplie de capteurs et de fonctionnalités qui lui permettent de rivaliser sans aucun problème avec des modèles vendus bien plus cher, y compris dans la gamme même du fabricant !

Performante, autonome, légère et résistante, l'Instinct part en pôle position pour qui souhaite investir dans une montre GPS outdoor pour Noël !




A VOIR AUSSI EN VIDEO
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS