Thierry
Il y a 1 mois

Quelle différence entre ostéopathe et chiropracteur ?

Lorsque vous souffrez de douleurs lombaires, de raideurs ou de contracture musculaires, vous pouvez consulter soit un ostéopathe, soit un chiropracteur. Ces deux professionnels sont habilités à traiter ce type de mal. Seulement, dans la pratique, il faut savoir qu’il existe des différences entre les deux disciplines.

Le chiropracteur, c’est qui ?

Le chiropracteur est dans les faits un professionnel qui pratique de la chiropraxie. Le chiropracteur est un spécialiste de la colonne vertébrale qui, si vous souffrez de maux relatifs à sa compétence, va exercer des manipulations sur la zone concernée, afin que vous soyez soulagé.

La chiropraxie a été fondée depuis 1895 aux États-Unis, mais n’est reconnue en France qu’à partir de 2002, via la loi Kouchner du 4 mars.

La Société Franco-Européenne de la Chiropratique (SO.F.E.C) et l’Institut Franco-Européen de la Chiropratique (IFEC) considèrent le chiropracteur comme un spécialiste de la chiropratique, une science de la santé investie dans le diagnostic, le traitement, la réhabilitation, la prévention, et la recherche de syndrome douloureux, vertébraux et des dysfonctionnements de l’appareil locomoteur humain, ainsi que sur leurs répercussions biomécaniques et neurophysiologiques.

L’ostéopathe, c’est qui ?

Pour l’association des ostéopathes de France, l’ostéopathe est un spécialiste de l’ostéopathie. Son travail consiste essentiellement en la détermination, et au traitement des restrictions de mobilité, pouvant affecter la structure humaine dans son ensemble.

Toute perte de mobilité des articulations, des muscles, des ligaments ou des viscères est de sa compétence. Le travail de l’ostéopathe est centré sur ses parties du corps et même sur le crâne.

L’ostéopathie dans la pratique

Essentiellement, le travail des ostéopathes est orienté sur le corps dans son ensemble, mais avec une accentuation particulière sur non seulement la colonne vertébrale, mais également les articulations, les ligaments, les muscles et le crâne dans une certaine mesure. Vu ainsi, vous devez avoir à l’idée que les manipulations de la colonne vertébrale par l’ostéopathe sont très minimes, et occupent à peine 10% de son travail.

Dans la plupart des cas, ils font usage de techniques de massage classiques, même si parfois ils peuvent employer des approches moins douces.

Dans le cadre de son travail, l’ostéopathe a en effet une vision plus globale du corps humain ; étant donné que par exemple un dysfonctionnement localisé à une zone précise, ne se traite pas par exemple uniquement dans cette zone.

De fait, la douleur peut être localisée dans une zone précise, tout en ayant de réelles origines ailleurs. En allant en consultation chez un ostéopathe, vous devez espérer normalement qu’il restaure votre état de santé globale, afin qu’il soit le plus optimal possible.

Lorsque vous souffrez d’otites, de sinusite, de maux de tête ou de problèmes respiratoires, vous pouvez vous rendre chez un ostéopathe.

La chiropraxie dans la pratique

En comparaison aux ostéopathes, ayez à l’idée que le travail des chiropraticiens est orienté essentiellement sur la colonne vertébrale. Leur intervention est souvent liée aux relations qui s’établissent entre le système nerveux et la colonne vertébrale, et notamment sur la possibilité de conserver ou de rétablir une santé optimale et un bien-être général.

Les manipulations que le chiropracteur réalisera sur votre corps sont en grande partie orientées vers une zone précise de celui-ci. Il s’agit généralement de manipulations vertébrales, qui occupent au moins 90% de l’activité du chiropracteur.

Appréhendés de cette manière, les chiropracteurs sont en réalité considérés comme des spécialistes de la colonne vertébrale, et leur travail nécessite une précision peu commune. Lorsque vous pressentez des subluxations de la colonne vertébrale, il est conseillé de faire appel à un chiropraticien pour les détecter à temps et les corriger par des pressions et des ajustements.

En outre, il faut aussi dire que la chiropraxie est indiquée pour le soulagement de troubles chroniques tels que le vertige, les bourdonnements d’oreilles, les troubles gynécologiques, urinaires et digestifs.

Quels types de clients reçoivent ces professionnels ?

L’ostéopathe

La plupart du temps, l’ostéopathe vous reçoit lorsque vous souffrez de maux tels que :

  • Un nerf coincé ;
  • Un os déplacé ;
  • Une articulation enflammée.

L’ostéopathie considère que dans la majorité des cas, ces maux sont dus à une restriction de la mobilité des tissus, laquelle provoque un blocage. Il s’agit généralement d’entorse, de coup du lapin, d’une mauvaise posture souvent adoptée dans le cadre de votre travail, de sédentarité.

Lorsque vous pratiquez des exercices physiques intenses, vous pouvez aussi être amené à consulter un ostéopathe.

Dans les cas de sciatique, de torticolis, de diarrhées chroniques, de trouble du sommeil, de migraines, d’hypofertilité, d’otites ou de bronchites, vous pouvez aussi vous rendre chez un ostéopathe.

Le chiropracteur

Vous répondez au profil de clients que peut recevoir un chiropracteur lorsque vous souffrez ou présentez des signes de :

  • Douleurs vertébrales telles que les cervicales ;
  • Dorsalgies ;
  • Lombalgies ;
  • Arthrose ;
  • Hernie discale ;
  • Cruralgies ;
  • Névralgies cervico-brachiales ;
  • Céphalées de tension ;
  • Certaines formes de migraines ;
  • Douleurs des articulations périphériques (genoux, épaules, coudes, pieds, hanche) ;
  • Pathologies liées au stress ;
  • Trouble du sommeil.

Au regard de ces différents types de maux, il faut dire que l’appréciation d’une consultation en ostéopathie ou en chiropraxie est laissée à votre libre arbitre, en fonction de votre ressenti physique et de vos connaissances sur le sujet.

Le spécialiste saura apprécier par lui-même sa compétence à vous recevoir en consultation ou non, au cas où vous iriez chez un ostéopathe, au lieu d’un chiropracteur.

La différence fondamentale entre ces deux professionnels se trouve au niveau de leur formation, laquelle autorise l’un à manipuler les cervicales sans certificat médical, alors que des restrictions sont dans le même temps imposées à l’autre.

Il s’agit dans tous les cas de deux professions qui ont chacune leur importance, au regard de son rôle dans le recouvrement de toutes vos aptitudes physiques.

Newsletter Masculin.com

L'actualité et nos derniers conseils

 

Vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification de vos données personnelles, ainsi que celui d’en demander l’effacement dans les limites prévues par la loi.

Success
Error

 

 

 

Thierry

High-tech ? Lifestyle ? Famille ou Sexualité ? Toutes vos soifs d’informations et de connaissances peuvent être étanchées à la source de ma plume. Par Masculin.com, mon univers s’ouvre à vous !