5 choses à savoir sur Mastodon, le nouveau réseau social qui monte

Un mammouth hilare face à un oiseau bleu : Mastodon ou le Twitter alternatif

--- Le ---

Marre de Facebook et Twitter ? Si vous voulez quand même être sur les réseaux sociaux, vous devriez donc vous intéresser à Mastodon.

5 choses à savoir sur Mastodon, le nouveau réseau social qui monte
DR ©
La Rédac' Masculin
La Rédac' Masculin
Experts en optimisation masculine

Si vous n'avez pas encore entendu parler de Mastodon, cela ne devrait pas tarder. C'est le "nouveau" réseau social alternatif qui attire de plus en plus de membres en ce début d'année 2017. Face à Twitter, ce réseau social open source décentralisé est doté de pas mal d'atouts.

1. 6 fois plus d'utilisateurs en 3 semaines

Mastodon n'est pas un réseau social entièrement nouveau puisqu'il a été créé par Eugen Rochko, un développeur allemand, en octobre 2016. Mais face à Twitter qui semble avoir oublié ses utilisateurs et prône le changement, Mastodon rencontre un réel engouement. De 24 000 utilisateurs en mars 2017, il est passé à 135 000 moins de 3 semaines plus tard !

Victime de son succès, le réseau a même vu les inscriptions suspendues temporairement pour permettre d'éviter les dysfonctionnements et d'absorber ce trafic supplémentaire.

2. De longs pouets plutôt que de petits tweets

Sur Mastodon, on envoie des pouets ou des toots avec un mammouth riant comme emblème. Les messages plus longs sont présentés en colonnes. On a donc un écran divisé en deux colonnes avec, à gauche, un espace pour écrire son pouet ou son message, une colonne pour suivre, une autre pour les notifications, une suivante pour le fil public et les différentes informations.

Les 140 signes de Twitter qui limitent les bavards sont largement dépassés par ces 500 signes avec films, liens et photos acceptés.

3. Une confidentialité très fine

Sur Mastodon, la confidentialité est assurée par message. On choisit à chaque fois si le pouet sera public, s'il apparait ou non dans les fils publics, s'il est privé ou visible seulement par quelques personnes sélectionnées.

On peut donc avoir des messages plus ou moins visibles et confidentiels à partir d'un compte unique, qu'il soit privé ou public.

4. Un réseau social libre

Mastodon est un logiciel et non un service comme Twitter. Tout le monde peut installer Mastodon et le rendre accessible. C'est un réseau social open source et décentralisé contrairement à Twitter qui est une plateforme unique sur laquelle il faut être enregistré.

Ici, on a un logiciel que n'importe qui peut installer sur un serveur. Ce serveur devient une instance Mastodon. Il est possible de choisir et il n'y a pas de "chef" si ce n'est l'administrateur de chaque instance. Il y a donc moins de risque de panne et moins de censure. On a juste un bouton CW pour prévenir d'un contenu choquant. Mastodon mise donc sur l'auto-régulation.

5. Des applications spécifiques sur mobile

Mastodon peut être utilisé sur un ordinateur mais aussi sur les smartphones. Il n'y a toutefois pas (encore) d'application Mastodon en tant que tel et il faut passer par Tusky pour Android et Amaroq pour iOS.

Bref, vous l'aurez compris, Mastodon est un mammouth à suivre avec attention, qui pourrait bien faire bouger les réseaux sociaux existants. Mais qui pourrait aussi s'éteindre… comme l'animal qui le représente et bon nombres de réseaux sociaux qui ont essayé de se poser en alternatives à Facebook, Twitter et compagnie.

A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS