Le RGPD, ça change quoi pour les internautes ?

Comment le RGPD affecte-t-il votre vie numérique ?

--- Le ---

Le RGPD va bouleverser les codes sur Internet à compter du 25 mai 2018. Mais, concrètement, qu'est-ce que ça change pour l'internaute lambda ?

Le RGPD, ça change quoi pour les internautes ?
© Urban-Photographer ©
La Rédac' Masculin
La Rédac' Masculin
Experts en optimisation masculine

C'est donc le 25 mai 2018 que le règlement général sur la protection des données, le fameux RGPD, entre en vigueur. Texte de loi adopté par l'ensemble de l'Union européenne, il a pour but de renforcer les droits des utilisateurs et de responsabiliser les acteurs traitant des données personnelles.

Mais dans les faits, qu'est-ce que ce nouveau règlement implique pour vous ?

Soyez maître de vos données personnelles sur Internet

Un grand nombre des 99 articles du RGPD s'adresse aux professionnels et experts du droit. Mais l'utilisateur direct n'est pas lésé pour autant. Oui, messieurs, un ensemble de mesures vous concernent directement si vous avez l'habitude d'utiliser internet.

Il s'agit notamment, comme l'explique l'article 7, de recueillir de façon claire et explicite votre consentement chaque fois que vos données personnelles sont collectées et traitées. Fini les cases à cocher par défaut. Et vous êtes libre de retirer ce consentement dès que vous le souhaitez sans avoir à vous justifier.

Les dispositions énoncées dans l'article 8 visent à protéger les mineurs. De ce fait, l'inscription d'un mineur à un réseau social nécessite désormais une autorisation parentale. Le texte laisse cependant le choix à chaque pays de définir l'âge auquel une personne n'a plus besoin de l'aval de ses parents ou tuteurs légaux.

Contrôlez votre identité numérique sur les réseaux sociaux

La portabilité est également l'un des éléments-clés du RGPD. Comme le stipule l'article 20, un individu "a le droit d'obtenir que ses données à caractère personnel soient transmises directement d'un responsable du traitement à un autre".
En pratique, vous pouvez donc choisir de quitter Facebook pour un site concurrent et importer toutes les informations que vous y avez renseignées.

Comme le prévoit l'article 17, vous pouvez désormais faire valoir votre droit à l'effacement si la conservation de vos données n'est pas nécessaire pour un motif légitime. Concrètement, cela veut dire que vous êtes libre de demander à une structure traitant vos données personnelles d'effacer ce qui vous concerne de sa plateforme, mais également chez ses sous-traitants et partenaires.

L'article 22 a pour objectif de limiter les abus dont vous pourriez être victime en ligne grâce au profilage par algorithme. Ainsi, une personne "a le droit de ne pas faire l'objet d'une décision fondée exclusivement sur un traitement automatisé, y compris le profilage, produisant des effets juridiques la concernant ou l'affectant de manière significative de façon similaire".

Que faire en cas de non-respect du RGPD ?

Le RGPD exige également que toute entreprise victime de piratage informe l'autorité de protection de données, mais également ses clients si cela ne pose pas de problèmes de sécurité. On n'a donc plus le droit de vous tenir à l'écart quand vos données personnelles sont en de mauvaises mains.

D'ailleurs, en cas de plainte, vous avez désormais – comme le prévoit l'article 80 – la possibilité d'intenter des actions en groupe. Cela s'avère beaucoup plus efficace que lorsque vous vous retrouvez seul face à un géant du net. Et ne vous en faites pas si l'entreprise dont vous vous plaignez n'est pas dans votre pays. Grâce à la règle du guichet unique, vous pouvez vous en refermer à votre autorité de régulation qui a le devoir de porter votre plainte à bon port.

Enfin, si vous doutez que les entreprises qui traitent vos données respectent les dispositions du RGPD, il vous suffit de lire l'article 83 consacré aux amendes administratives. En cas de non-respect des textes, les acteurs traitant des données personnelles encourent des amendes pouvant aller jusqu'à 20 millions d'euros ou 4 % du chiffre annuel mondial total de l'exercice précédent. De quoi dissuader les plus têtus et vous garantir une vie numérique plus saine.

A LIRE AUSSI ...
A VOIR AUSSI EN VIDEO
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS