La Rédac' Masculin
Il y a 9 ans

La voiture sans conducteur de Google autorisée aux USA

Le Nevada devient le premier Etat à permettre aux voitures sans conducteur de Google de rouler sur son territoire en toute légalité. En adoptant ce projet de loi inédit, il va ainsi participer à l’essor des techniques de conduite par pilote automatique, de plus en plus développées dans la recherche automobile.

L’ordinateur de bord fait tout lui-même
Google avait fait sensation en 2010 en présentant une voiture capable de s’auto-conduire, sans personne au volant, simplement en entrant sur un ordinateur de bord les coordonnées de destination souhaités. Son concept repose en fait sur un équipement complet composé de radars, d’une caméra et d’un laser rotatif installés sur la voiture et qui scannent en temps réel l’environnement proche du véhicule afin de déterminer sa trajectoire et d’adapter sa vitesse.

Six Toyota et une Audi
Grâce à cette loi, Google va ainsi pouvoir faire rouler sa flotte de voitures équipés de son fameux pilote automatique – six Toyota et une Audi – en conditions normales. A terme, Google souhaite démontrer que ce type de véhicule se révèle plus sûr et économe. Toutefois, ce texte n’autorise pas tout un chacun à faire rouler n’importe quel prototype sur la route. De plus, seules certaines portions pourront être soumises à ces tests.
Suite à cette décision, le Nevada pourrait en tout cas rapidement devenir la terre d’exil favorite de tous les départements « recherche et développement » automobiles tels que celui de Volkswagen, qui a également présenté son propre modèle de pilotage automatique récemment. En attendant les autres, qui ne manqueront probablement pas de suivre le mouvement…