La Rédac' Masculin
Il y a 9 ans

Big Google is watching you

La plupart d’entre nous savent déjà que notre vie virtuelle n’est pas propice au secret. Petite astuce pour s’en convaincre : rendez-vous sur le site de la CNIL pour une petite expérience de traçage de vos activités sur le net.

Ou cagner de l’argent en se laissant espionner
Grande nouvelle, il y a pire ! Désormais, le géant Google se propose de rémunérer les internautes américains qui accepteraient d’installer un petit programme sur leur navigateur : Screenwise, puisque c’est ainsi qu’il se nomme, pourrait alors analyser les sites visités par l’utilisateur et, entre autres, cibler la publicité qui lui est envoyée.

On imagine d’ici le tableau, d’accord en caricaturant un peu… Monsieur profite de l’absence de madame pour visiter quelques sites olé-olé, et que voit madame en se connectant le lendemain ? Des publicités à vocation érotique (restons soft) ! La rémunération en question, un bon d’achat sur Amazon et 5 $ par trimestre, ne devrait pas permettre de payer les frais de divorce !

Orange l’a déjà fait, Facebook aussi
Certes, des Français ont déjà donné en la matière : on se souvient d’Orange qui proposait à ses abonnés de suivre et d’analyser les sites qu’ils visitent pour leur adresser de la publicité ciblée. On sait aussi que notre cher Facebook défend sa connaissance des centres d’intérêts des utilisateurs pour appuyer son entrée en bourse. Ne soyons pas dupes non plus, les cookies ne s’infiltrent pas dans les ordinateurs par hasard.

Mais Big Google va encore et toujours plus loin. Outre Screenwise, il propose même l’installation d’un traceur Cisco chez les internautes. Et là ce seront tous les appareils connectés en wifi qui pourront être analysés.