Comment prendre de belles photos avec votre iPhone 15 Pro ? Découvrez 5 astuces à connaitre

Les photographes le savent depuis des décennies, le « meilleur appareil photo est celui que l’on a toujours sur soi ». Derrière cet adage, la notion d’instant décisif cher à Henri Cartier Bresson. Mais aussi l’idée que la course au dernier appareil photo sorti (aussi connu sous l’acronyme GAS pour Gear Acquisition Syndrome) est vaine et ne remplacera jamais l’œil du photographe associé à la chance (provoquée ou non) d’être au bon endroit au bon moment. Sur ce point, le smartphone est imbattable, étant désormais inséparable de la plupart des utilisateurs et ce, en toutes circonstances.

Alors oui, les contraintes techniques ou plutôt les lois optiques n’offrent pas autant de latitude que celles d’un reflex ou hybride accompagné de son parc d’objectifs mais les progrès réalisés ces dernières années permettent à l’iPhone de devenir un compagnon privilégié du simple quidam au photographe confirmé. Reste que si la technologie est un allié précieux, quelques astuces pourront vous permettre de réaliser des photos plus fortes / de meilleure qualité.

Lancé il y a maintenant près de 15 ans, la série des appareils Fujifilm X100 s’enrichit d’une sixième édition. Au programme, une montée en gamme pour l’appareil photo le plus « hype » du mo...Lire la suite

Conseil n°1 : Prendre son temps

Le premier conseil peut apparaitre comme une évidence. Pourtant, la plupart d’entre nous avons cette mauvaise habitude. Dégainer son smartphone, déverrouiller l’appareil photo pour prendre une photo à la hâte sans trop réfléchir ni au cadrage ni à un angle. Simple et rapide certes mais se poser quelques secondes pour analyser la scène s’avère souvent salvateur pour une photo plus réussie. Et c’est même sans doute LA clé pour des photos réussies. Quelques instants pour bouger, trouver un angle plus original ou encore délaisser le format vertical pour passer en mode paysage, trop souvent oublié avec un smartphone. Cela peut aussi être l’occasion de se baisser pour être à la hauteur de son sujet. Quelques bases évidentes mais trop souvent oubliées.

Conseil n°2 : Appliquer les bases de la photo

Vous vous êtes peut-être déjà demandé(e) pourquoi il était possible d’afficher un quadrillage composé de trois rectangles horizontaux et trois verticaux ? Il s’agit de l’illustration de la règle des tiers. Pour simplifier, positionner votre sujet sur l’un des points d’intersection de cette grille permet (en théorie) de construire une photo plus « forte ». Mais les règles étant faites pour être transgressées, rien n’empêche de centrer son sujet parfois.

Autre intérêt du quadrillage, se servir des lignes pour conserver une ligne d’horizon droite. Pour des photos avec des bâtiments, cela peut également s’avérer une aide précieuse pour ne pas avoir des lignes « tordues ». Avec néanmoins des limites liées à la distorsion (les droites tendent à se courber) dès lors que le sujet est proche, accentuées au grand-angle.

Si la qualité optique des smartphones n’égale pas celle des appareils photos haut de gamme, ces derniers se démarquent néanmoins par la puissance de leurs algorithmes intégrés nativement à l’application Appareil Photo. Un avantage pour les photos à fort contraste comme celles en contrejour par exemple. L’ambiance d’un coucher de soleil est ainsi plutôt bien restituée sur les iPhone 13/14 (Pro) sans aucune autre intervention que celle d’appuyer sur le « déclencheur ». Toutefois, en privilégiant le rendu global de la photo, cela peut parfois conduire à une photo « plate ». Il ne faut donc pas hésiter à jouer sur l’exposition de la photo, soit en appuyant sur le sujet principal puis en faisant glisser le soleil jaune qui apparait. Soit en slidant depuis le bas de l’écran pour faire apparaitre les réglages avancés dont celui de l’exposition (le cercle avec le +/-).

Enfin, conseil subjectif il est vrai, mais l’utilisation du flash ou du zoom numérique est déconseillé. Certes, cela peut dépanner, mais au prix de concessions sur la qualité (même si, pour une visualisation uniquement sur l’écran d’un smartphone, cela peut s’avérer tout à fait correct).

Conseil n°3 : Explorez les modes photos et réglages couleurs

Depuis iOS 15, Apple propose 5 styles photographiques destinés à personnaliser le rendu par défaut de l’appareil photo en fonction de ses préférences. Standard, Contraste Intense, Vif, Chaud ou Froid, à vous de choisir. Attention toutefois, ces styles ne sont pas pris en compte pour les photos réalisées en RAW, un format bien connu des photographes professionnels et amateurs avertis. Qualifié de format « brut », les photos RAW vont enregistrer davantage d’informations en termes de couleurs et ainsi laisser plus de latitude pour les « développer ». Un vocabulaire emprunté à la photo argentique plus connu sous le terme de « retouche ».

Conseil n°4 : La photo ne s’arrête pas à la prise de vue

Pour développer ses photos (ou les retoucher si vous préférez), plusieurs solutions. La plus simple et la plus rapide, utiliser les réglages proposés par iOS. En appuyant sur « Modifier » dans la galerie, il est ainsi possible de régler l’exposition, le contraste, la luminosité, la saturation, déboucher les ombres ou encore appliquer un vignettage. Et bien sûr, recadrer, redresser voire corriger (un peu) les perspectives. Et en prime, vous avez la possibilité de copier les réglages effectués pour ensuite les coller et les appliquer sur d’autres photos.

Pour encore plus de simplicité, la baguette magique se charge d’optimiser tous les réglages selon sa propre analyse de la photo. Pratique pour les débutants mais au prix d’un résultat pas toujours en adéquation avec son propre style. A noter la présence, toujours au sein de la photothèque iOS, d’une dizaine de « presets » censés reproduire le style de pellicule argentique autrefois populaire.

Lightroom pour iPhone

Si vous êtes adeptes de ce genre de retouches créatives, mieux vaut sans doute opter pour des applications tierces voire Lightroom Mobile qui vous permet de retrouver vos propres filtres personnalisés. Mais également de synchroniser vos photos dans vos albums Cloud de LR. Mais l’intérêt des applications Lightroom ou Capture One, tient davantage dans les possibilités de développements plus poussés (filtres gradués, éditeur de couleur, …). De quoi laisser libre court à son style et sa créativité.

Conseil n°5 : Les accessoires, de la contrainte naît la créativité ?

Trépied, filtres, vous pensiez ces accessoires réservés aux reflex et autres hybrides. Détrompez-vous, il est tout à fait possible de les utiliser aussi sur un smartphone Apple. Nisi commercialise ainsi une gamme de filtres compatibles avec les iPhone 13, iPhone 14 et sans doute iPhone 15 très prochainement. Vous pourrez ainsi profiter d’un filtre polarisant (pour renforcer le contraste et supprimer les reflets) mais aussi de filtre ND. Ces derniers s’avèrent utiles pour jouer sur la vitesse d’obturations ou réaliser des pauses longues.

L’usage d’un trépied s’avère alors indispensable et donc l’achat d’un support pour installer son smartphone. Les modèles sont nombreux avec des tarifs allant du simple au triple en fonction de leur composition (plastique, métal, aluminium) et de leur conception (molette de verrouillage, compatibilité avec les rotules Arca-Swiss, …).

Apple iPhone, Samsung Galaxy S, Honor Magic Pro, Google Pixel : les smartphones ont-ils signé la mort des appareils photos ?

Autrefois décriée, la photo au smartphone fait aujourd’hui partie du quotidien de la plupart des utilisateurs, au point de constituer l’un des critères d’achat pour certains. Pour beaucoup le smartphone est même désormais le seul appareil photo, tuant ainsi le marché des compacts pour qui le champ du cygne approche à grands pas. Les amateurs de photo voient quant à eux le smartphone comme le complément parfait d’un hybride ou d’un reflex pour les instantanés du quotidien.

Apple iPhone 14 Pro

Pour autant, ces derniers ont encore de beaux jours devant eux, encore plus dès lors que la photo au grand-angle ne fait pas partie de ses préférences. L’iPhone 14 Pro a certes introduit un mode x2 (crop équivalent 50 mm) et x3 (équivalent 77 mm) mais sans le charme de la compression et du bokeh d’un petit téléobjectif monté sur un « vrai appareil photo », qui restent encore indispensables pour un beau portrait. L’intelligence artificielle associée à la puissance des puces A14 parvient à faire illusion mais sans réellement convaincre un œil averti. A moins que l’iPhone 15 Pro ne vienne changer la donne à l’instar du mode macro introduit en 2022 sur les iPhone 14 Pro qui s’est avéré une excellente nouveauté ?

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

© Julien Thoraval – Photos non libres de droit

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec *