Téléphoner avec Internet

Messagerie et logiciel

Gratuitement… ou presque. Il existe plusieurs méthodes pour téléphoner par le biais d'Internet et réaliser ainsi d'intéressantes économies par rapport au téléphone fixe traditionnel.

Ce que l'on appelle la voix sur IP (voIP) n'a cependant rien de totalement gratuit, malgré ce que nous affirment des slogans publicitaires souvent simplistes. Passage en revue des 3 principales solutions existantes.

La messagerie instantanée …
… gratuite, mais limitée

Il suffit de disposer d'une connexion haut débit, d'un micro et d'un logiciel de messagerie instantanée pour dialoguer avec son interlocuteur partout dans le monde. MSN, AIM, Yahoo Messenger ou Google talk proposent tous cette fonction vocale. Et elle ne coûtera rien plus que l'abonnement Internet. Discussion illimitée, donc. Cependant la qualité n'est pas toujours au rendez vous, et mieux vaut laisser de côté le téléchargement pendant que l'on papote. Autre contrainte : les logiciels ne sont pas compatibles entre eux. Il faut donc utiliser les mêmes que vos interlocuteurs, ou en installer plusieurs sur votre pc.
La principale limite de la communication par messagerie instantanée est qu'elle ne fonctionne que d'ordinateur à ordinateur. Il n'est pas possible d'appeler un numéro de téléphone fixe ou même une autre ligne qui fonctionne par le biais d'Internet. Pour cela il faudra se tourner vers un véritable logiciel spécialisé.

Les logiciels de téléphonie : où l'on commence à payer

Le logiciel de téléphonie a tout d'abord l'avantage d'une meilleure qualité de communication. Même si on n'échappe pas toujours à un temps de latence qui crée un léger décalage dans la conversation. Ensuite, il peut à la fois s'utiliser gratuitement de PC à PC, à la manière d'une messagerie instantanée, et pour appeler des interlocuteurs directement sur leurs téléphones, fixes ou mobiles. Les communications sont alors payantes, au forfait ou par abonnement. Ces logiciels comme Skype, Wengo ou Call Venture peuvent également être utilisés via un boitier qui raccorde Internet et le combiné, afin de téléphoner ordinateur éteint.Les fournisseurs d'accès ADSL et leurs « box » tout-en-un

La quasi-totalité des fournisseurs d'accès Internet (FAI) proposent désormais la voIP avec leurs abonnements ADSL… Et se transforment en véritables opérateurs téléphoniques.

L'abonné dispose d'un numéro de téléphone pour son modem, auquel il branche son combiné. Il peut ensuite donner des coups de fils à des tarifs très préférentiels, ordinateur éteint ou allumé. S'il décide de dégrouper sa ligne, il pourra s'affranchir totalement de son abonnement fixe à France Telecom : mais attention, en cas de dérangement, inutile d'appeler ces derniers! Il faudra désormais passer par le fournisseur d'accès Internet qui transmettra… Autant dire qu'il vaut mieux disposer d'un téléphone portable en état de marche.

La qualité des communications est similaire aux logiciels de téléphonie, mais avec un certain nombre de services supplémentaires, comme le transfert d'appels ou la messagerie. Pour ce qui est des tarifs, les seuls appels systématiquement gratuits sont ceux vers les postes fixes en France et ceux vers une autre « box » du même fournisseur d'accès. Les autres tarifs sont variables et surtout très mouvants : la concurrence est acharnée entre les FAI.
Pour choisir entre ces dernières, il vaudra mieux les comparer sur des besoins très spécifiques comme les appels vers l'étranger, ou sur d'autres services comme la hotline.

par Gabriel Récopé

Photos ©Anja Roesnick (page 1) – ©Rob Bouwman (page 2) – fotolia
Partager