L’art de procrastiner : pourquoi parfois, demain est mieux qu’aujourd’hui

Aujourd’hui, le 25 mars, c’est la journée de la procrastination. Une journée dédiée à l’art de remettre les choses à plus tard. Si pour certains, cette pratique peut sembler anodine, pour d’autres, elle peut être source de stress et d’anxiété. Mais pourquoi procrastinons-nous ? Et comment peut-on y remédier ? Et surtout, pourquoi est-ce que l’on aime ça ?

Une bonne définition de la procrastination

Tout d’abord, il faut comprendre que la procrastination n’est pas de la paresse. Il s’agit plutôt d’une stratégie d’adaptation qui permet à notre cerveau de gérer une tâche qui nous semble difficile ou désagréable. En repoussant cette tâche à plus tard, notre cerveau a l’impression de se libérer d’un poids, même si cela peut entraîner des conséquences négatives à long terme.

Le printemps est souvent associé au renouveau, à la nature qui s'épanouit et aux jours qui s'allongent. Mais saviez-vous que c'est également une période propice pour les cercles de connaissances et l...Lire la suite

La procrastination est donc cette tendance à remettre à plus tard ce que l’on peut faire aujourd’hui. Elle peut sembler bénéfique sur le moment, mais elle peut également avoir des conséquences négatives à long terme. Pourtant, il est vrai que cela procure une certaine satisfaction de remettre à plus tard une tâche que l’on n’a pas envie de faire.

Il est important de noter que la procrastination peut prendre de nombreuses formes, notamment le report constant de tâches importantes, la surcharge de travail pour éviter de faire une tâche particulière, ou encore la distraction par des activités qui ne sont pas essentielles ou urgentes. Quelle que soit sa forme, la procrastination peut être difficile à surmonter, mais il existe des stratégies pour y faire face.

Quand la procrastination est signe de problèmes

Cependant, la procrastination peut également être un signe de problèmes plus profonds tels que le manque de confiance en soi, la peur de l’échec ou encore la dépression. Si la procrastination devient un comportement récurrent qui affecte négativement votre vie professionnelle et personnelle, il est important d’approfondir la recherche des causes de ce comportement. Dans ces cas-là, il peut être nécessaire de consulter un professionnel de santé mentale pour trouver des solutions adaptées.

  • Le manque de confiance en soi peut être une raison fréquente de la procrastination. Si vous ne croyez pas en votre capacité à accomplir une tâche, vous pouvez être tenté de la repousser. Dans ce cas, il peut être utile de travailler sur l’estime de soi et la confiance en soi en vous fixant des objectifs réalisables et en vous félicitant pour vos réalisations, même les plus petites.
  • La peur de l’échec peut également être un facteur de procrastination. Si vous avez peur d’échouer dans une tâche, vous pouvez être tenté de la remettre à plus tard pour éviter l’échec. Dans ce cas, il peut être utile de reconsidérer votre relation à l’échec et d’apprendre à voir l’échec comme une occasion d’apprendre et de grandir.
  • Enfin, la procrastination peut être un symptôme de dépression. La dépression peut affecter votre motivation et votre énergie, ce qui peut rendre difficile de faire face aux tâches quotidiennes.

Alors pourquoi est-ce si bon de procrastiner ?

Maintenant que l’on sait que la procrastination n’est pas une question de paresse, mais plutôt une stratégie d’adaptation que notre cerveau utilise pour faire face à une tâche difficile ou désagréable, voyons pourquoi la procrastination peut ainsi nous donner un sentiment de soulagement temporaire et de liberté.

La procrastination peut également être un moyen de faire face à l’incertitude. Si une tâche est incertaine ou imprévisible, il peut être plus facile de la repousser à plus tard plutôt que de s’y attaquer immédiatement. De même, faire abstraction de cette tâche nous donne un sentiment temporaire de légèreté et de liberté, comme si on se délestait d’un poids.

Cependant, cette gratification immédiate de la procrastination peut avoir des conséquences négatives à long terme. En remettant constamment les choses à plus tard, on peut accumuler du stress et de l’anxiété, et la tâche en question peut finir par devenir encore plus difficile à accomplir. De plus, la procrastination peut également nuire à notre productivité et à notre efficacité.

Comment peut-on surmonter la procrastination ?

Il n’y a pas de solution universelle pour surmonter la procrastination, car cela dépendra des causes sous-jacentes de cette tendance. Pour commencer, prenez conscience de votre procrastination et essayez d’en comprendre les raisons. Ensuite, voici quelques astuces pour vous aider, quand la procrastination n’est pas un comportement pathologique bien évidemment :

  1. Divisez la tâche en plusieurs étapes plus petites et plus réalisables. En découpant une grande tâche en plusieurs petites tâches, vous pourrez plus facilement les accomplir une par une et vous sentir plus motivé.
  2. Établissez des échéances pour chaque étape. Fixez-vous une date limite pour chaque étape de la tâche. Cela vous aidera à rester concentré et à éviter de repousser la tâche à plus tard.
  3. Faites des pauses régulières. Inutile de vous surmener en travaillant sans arrêt. Prenez des pauses régulières pour vous détendre et vous ressourcer.
  4. Évitez les distractions. Les distractions telles que les réseaux sociaux ou la télévision peuvent être très tentantes lorsque l’on procrastine. Évitez-les autant que possible pour rester concentré sur la tâche à accomplir.
  5. Trouvez une source de motivation. Trouvez une raison pour laquelle vous devez accomplir cette tâche. Cela peut être un objectif à long terme ou simplement le fait de se sentir fier d’avoir accompli quelque chose de difficile.

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

En somme, la procrastination peut sembler tentante à court terme, mais elle peut avoir des conséquences négatives à long terme. En suivant ces astuces, vous pourrez plus facilement surmonter la procrastination et accomplir vos tâches plus efficacement. N’hésitez pas à consulter un professionnel de santé mentale si vous avez des difficultés à surmonter la procrastination.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec *