Au cœur du plaisir : Les 6 étapes secrètes de l’orgasme féminin

L’orgasme féminin est un processus qui fonctionne comme un arc réflexe.

Il commence par la stimulation d’une zone érogène sensible (le clitoris, le vagin… ), et aboutit à la contraction des muscles concernés par l’orgasme. Plus en détail, ce processus peut être découpé en 6 phases.

On a beau répéter que "la taille, ça ne compte pas", avoir un petit pénis est une source de complexe pour de nombreux hommes. Sur Internet, on trouve 1001 conseils et remèdes pour tenter d'avoir un s...Lire la suite

Étape n°1 : la phase de désir

La phase de désir chez la femme représente le moment où l’envie et le besoin de s’engager dans une activité sexuelle sont éveillés. Cette étape clé de l’expérience sexuelle est influencée par une combinaison complexe de facteurs physiologiques, émotionnels et psychologiques. Les émotions, les stimuli sensoriels, l’intimité émotionnelle, l’attraction envers un partenaire et les fantasmes personnels peuvent tous jouer un rôle dans l’éveil du désir

Cette étape correspond donc à la naissance du désir. Le rythme cardiaque s’accélère, la tension monte, les tissus érectiles et la vulve se gorgent de sang. Cette phase est marquée essentiellement par les sécrétions vaginales.

Étape n°2 : la phase d’excitation et de plaisir montant

À cet instant, le flux sanguin arrivé au niveau de la zone vaginale est emprisonné, entraînant ainsi la turgescence, qui conduit à son tour à une hypersensibilité des organes sexuels de la femme. Les seins gonflent et deviennent plus sensibles. Le rythme cardiaque et la respiration continuent de s’accélérer sous les caresses du partenaire.

Étape n°3 : la phase de lubrification

La phase de lubrification est l’une des étapes de la réponse sexuelle féminine, et elle intervient après la phase de désir, lorsque la femme est sexuellement excitée. Cette phase est caractérisée par la production de lubrification vaginale naturelle, qui est essentielle pour rendre les rapports sexuels plus confortables et agréables. Voici comment cela fonctionne :

  1. Excitation sexuelle : La lubrification vaginale est généralement déclenchée par une stimulation sexuelle, que ce soit par des caresses, des baisers, des préliminaires, ou tout autre type d’excitation sexuelle.
  2. Activation des glandes : Lorsque la femme est sexuellement excitée, les glandes situées dans la paroi vaginale, appelées glandes de Bartholin et glandes de Skene, commencent à produire un liquide clair et visqueux. Ce liquide est la lubrification vaginale.
  3. Fonction de la lubrification : La lubrification vaginale a plusieurs fonctions importantes. Elle facilite la pénétration en réduisant les frottements et les irritations, ce qui rend les rapports sexuels plus confortables. De plus, elle peut augmenter la sensibilité et le plaisir sexuel en général.
  4. Variabilité individuelle : La quantité de lubrification produite varie d’une femme à l’autre et peut également dépendre de nombreux facteurs, notamment l’âge, le niveau d’excitation, la santé hormonale, le stress et l’état émotionnel. Certaines femmes produisent naturellement plus de lubrification que d’autres.

En résumé, la phase de lubrification chez une femme est une réponse physiologique normale à l’excitation sexuelle. Elle permet de préparer le vagin à la pénétration en réduisant les frottements et en augmentant le plaisir sexuel.

En réalité et pour parler simplement, une femme qui désire le rapport mouille aussi rapidement qu’un homme a une érection.

Étape n°4 : la phase d’excitation

À ce stade, la turgescence est au maximum et les glandes de Bartholin commencent à sécréter un liquide muqueux. L’orgasme féminin est alors proche…

Étape n°5 : l’orgasme féminin proprement dit

C’est ici que nous vous renvoyons à la lecture de notre article sur le point G. Cette phase est marquée par l’apnée annonciatrice et l’orgasme : la respiration se coupe quelques secondes et le corps se tend, tandis que le cœur s’accélère encore, puis c’est l’orgasme et les contractions rythmiques du muscle pubo-coccygien.

L’intensité de l’orgasme féminin varie selon la personne, le moment et le point de départ. Il s’agit de la décharge physiologique et tout le corps se raidit alors.

Étape n°6 : la phase de détente

Le sang est libéré des organes sexuels lentement (plus lentement que chez l’homme, ce qui explique que les femmes peuvent avoir plusieurs orgasmes à la suite). Tous les muscles du corps se détendent aussi progressivement.

Et pour en savoir plus…

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.