Nokia N900 : et le téléphone devient ordinateur

Ce n’est pas le premier téléphone à ressembler à un ordinateur portable. Mais force est de constater que le Nokia N900 est l’un des téléphones aux performances les plus similaires à celui d’un ordinateur.

Merci Maemo
En termes de vitesse, de stockage et de capacités, le Nokia N900 a tout d’un netbook de poche. Les gros PC des années 1990 feraient même piètre figure à côté de ce téléphone. Ces performances, le Nokia N900 les doit à un élément en particulier, baptisé Maemo. Maemo, kézako ? C’est un logiciel open source développé comme un système d’exploitation pour ordinateur de bureau, basé sur Linux, et qui permet donc de transformer un mobile en véritable ordinateur de bureau.

Il ne lui manque plus qu’une souris
Outre le clavier Azerty coulissant, il suffit de regarder les chiffres du Nokia N900 pour s’en persuader. Ce téléphone est ainsi doté d’un processeur cadencé à 600 Mhz et d’une mémoire allant jusqu’à 1 Go, permettant d’ouvrir plusieurs applications simultanément, alors que l’écran tactile de 3,5 pouces affiche une résolution de 800×480 pixels. Le navigateur Maemo, utilisant la technologie Mozilla (comme Firefox), permet de surfer sur la majorité des sites Internet, notamment les sites conçus en Flash.

Mémoire en stock
Et comme le Nokia N900 n’est pas qu’un ordinateur, il dispose aussi d’une connexion wi-fi, d’un appareil photo de 5 mégapixels et peut enregistrer des vidéos en 800×480. Et avec une capacité de stockage pouvant s’élever à 48 Go, il y a de quoi faire !

Partager
Tags: nokia