7 expériences mentales très puissantes à réaliser chez soi pour mieux comprendre la psychologie humaine

©jaikishan patel/ Unsplash

Découvrir et comprendre la psychologie humaine peut être fascinant. Il existe de nombreuses expériences mentales que vous pouvez réaliser chez vous pour aborder différentes perspectives de la psychologie, telles que les approches cognitive, comportementale, évolutive et humaniste.

Dans cet article, nous vous présenterons 7 expériences mentales à faire chez soi afin d’explorer les mystères de la psychologie humaine.

Vous avez peut-être déjà ressenti cette sensation désagréable d'être complètement paralysé lorsqu'il s'agit de prendre la parole en public. La timidité est un obstacle que beaucoup de personnes renco...Lire la suite

1. L’effet de l’attention sélective

Cette première expérience permet d’aborder la notion d’attention sélective, qui est au cœur de la psychologie cognitive. Pour la réaliser, suivez ces étapes :

  • Choisissez une pièce de votre maison où se trouve un grand nombre d’objets.
  • Pendant 1 minute, concentrez-vous sur tous les objets de couleur rouge présents dans la pièce.
  • Fermez ensuite les yeux et essayez de vous souvenir de tous les objets de couleur bleue.

Vous constaterez probablement qu’il est difficile de se rappeler des objets bleus puisque votre attention était focalisée sur les objets rouges. Cela illustre l’importance de l’attention sélective dans notre perception du monde qui nous entoure.

2. La technique de l’ancrage

Passons maintenant à la psychologie comportementale avec la technique de l’ancrage. Cette méthode consiste à associer un stimulus spécifique à une réaction émotionnelle ou comportementale. Voici comment procéder :

  • Pensez à un moment heureux ou relaxant de votre vie.
  • Tout en vous remémorant ce souvenir, touchez discrètement l’une de vos mains avec l’autre, par exemple en pressant le pouce contre l’index.
  • Répétez cette action plusieurs fois, toujours en pensant au souvenir agréable.
  • Après quelques essais, essayez de toucher votre main de la même manière sans penser volontairement au souvenir. Vous devriez ressentir un sentiment de bien-être.

Cette expérience montre comment il est possible de conditionner notre esprit pour créer des liens entre des stimuli et des réactions émotionnelles.

3. La théorie de l’esprit

Les faux-semblants

La théorie de l’esprit est un aspect-clé de la psychologie évolutive et se rapporte à notre capacité à comprendre les états mentaux d’autrui. Une façon simple de tester cette compétence est de réaliser l’expérience des faux-semblants. Voici comment faire :

  1. Pensez à un objet que vous possédez (par exemple, un livre).
  2. Imaginez-vous en train de montrer cet objet à quelqu’un, puis de le cacher dans un autre endroit.
  3. Pensez à la réaction de cette personne lorsqu’elle cherchera l’objet et réalisera qu’il n’est pas là où elle pensait.

Si vous parvenez à imaginer cette situation, cela signifie que vous comprenez que les autres ont des croyances et des perspectives différentes des vôtres.

Le test de Sally-Anne

Une autre manière d’évaluer votre théorie de l’esprit est le célèbre test de Sally-Anne. Voici ce que vous devez faire :

  1. Imaginez deux personnages, Sally et Anne. Sally cache un objet dans une boîte, puis quitte la pièce.
  2. Anne déplace alors l’objet dans une autre boîte.
  3. Sally revient et cherche son objet. Où va-t-elle le chercher en premier ?

Si vous répondez que Sally cherchera dans la première boîte, vous faites preuve d’une bonne compréhension de la théorie de l’esprit.

4. L’empathie cognitive et émotionnelle

L’empathie est un aspect crucial de la psychologie humaniste. Cela consiste à se mettre à la place d’autrui pour comprendre ses pensées et ressentis. On distingue généralement deux types d’empathie : cognitive et émotionnelle.

Pour explorer ces deux formes d’empathie, suivez ces étapes :

  • Pensez à une situation difficile vécue par une personne que vous connaissez (par exemple, la perte d’un emploi).
  • Essayez d’imaginer ce que cette personne pense et ressent.
  • Observez si vous parvenez à ressentir les mêmes émotions que cette personne (empathie émotionnelle) et/ou à comprendre ses pensées et raisonnements (empathie cognitive).

5. La mémoire de travail

Un autre aspect central de la psychologie cognitive est la mémoire de travail, qui nous permet de conserver temporairement des informations pour les utiliser. Pour tester votre mémoire de travail, essayez l’exercice suivant :

  • Mémorisez une séquence de chiffres (par exemple : 7-3-1-9-4).
  • Pendant environ 30 secondes, occupez-vous l’esprit avec une tâche différente (comme lire un texte ou effectuer un calcul mental).
  • Ensuite, essayez de rappeler la séquence de chiffres initiale.

Cet exercice vous donnera une idée de la capacité de votre mémoire de travail et de sa vulnérabilité face aux distractions.

6. Le biais de confirmation

Le biais de confirmation est une tendance cognitive qui consiste à accorder plus d’importance aux informations qui confirment nos croyances préexistantes. Pour observer ce biais, suivez ces instructions :

  1. Pensez à une opinion ou croyance que vous avez (par exemple, croire que les chiens sont meilleurs que les chats).
  2. Essayez de trouver des arguments pour et contre cette opinion.
  3. Observez si vous avez tendance à privilégier les arguments qui soutiennent votre opinion plutôt que ceux qui la contredisent.

Si vous constatez un biais en faveur de vos propres opinions, cela peut vous aider à prendre conscience de l’importance d’être critique et ouvert aux différentes perspectives.

7. L’effet Dunning-Kruger

Enfin, l’effet Dunning-Kruger est un phénomène psychologique selon lequel les individus ayant peu de compétences dans un domaine surestiment leurs capacités, tandis que les experts ont tendance à sous-estimer les leurs. Pour observer cet effet, suivez ces étapes :

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

  • Sélectionnez un sujet sur lequel vous ne connaissez pas grand-chose (comme la physique quantique).
  • Lisez rapidement quelques articles ou vidéos sur ce sujet.
  • Après avoir étudié brièvement, évaluez vos connaissances sur ce sujet sur une échelle de 1 à 10.
  • Comparez ensuite votre auto-évaluation à celle d’un expert dans ce domaine.

2 commentaires

Voir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *