Protéger son estime de soi : 4 clés pour ne plus prendre les choses personnellement

Nul doute que nous avons tous déjà pris des paroles ou des comportements de nos interlocuteurs trop à cœur, sous l’influence émotionnelle du moment. Mais en faire une habitude peut rapidement affecter notre bien-être mental et psychologique. Pour contrecarrer cette tendance néfaste, voici quatre conseils inspirés des méthodes des thérapeutes familiaux et conjugaux.

1. Prendre du recul sur la situation

Souvent, nous avons tendance à nous focaliser excessivement sur nos propres pensées et émotions, ce qui rend difficile la prise en compte d’autres points de vue. Comme le dit Maria, une thérapeute familiale et conjugale expérimentée : « éloignez-vous du récit et examinez ce qui s’est passé uniquement les faits, et non l’interprétation». En pratiquant cette objectivité, il est plus facile de mieux comprendre les intentions réelles des autres personnes impliquées dans la situation et d’éviter de croire qu’il s’agit d’uneattaque personnelle.

Le stress est un problème bien trop commun dans nos vies modernes. Pour les hommes, il peut notamment être à l'origine d'un vieillissement prématuré et de divers effets néfastes sur la santé. Dans ce...Lire la suite

2. Remettre en question ses interprétations

Parfois, notre esprit se laisse emporter par des suppositions ou des hypothèses sans les remettre en cause. Il convient donc d’examiner ces idées préconçues et de se demander si elles sont rationnelles ou irrationnelles , comme le conseille Maria. Ainsi, on peut s’interroger sur le point de vue de l’autre personne et chercher à comprendre pourquoi elle a agi de cette façon. Cela permettra non seulement de mieux appréhender la situation, mais aussi de gagner en sagesse pour ne plus prendre les choses personnellement.

Exemple :

  • Votre collègue vous critique lors d’une réunion : est-ce parce qu’il essaie de saboter votre travail ou parce qu’il veut améliorer le projet commun ?
  • Votre ami ne répond pas à vos messages : est-ce parce qu’il vous évite ou parce qu’il traverse une période difficile ?

Dans chaque cas, explorez différentes explications possibles pour ne pas sauter aux conclusions hâtives qui peuvent blesser inutilement notre ego.

3. Décentrer son attention

Nous avons parfois une tendance naturelle à penser que tout tourne autour de nous. Si cela peut être légitime dans certains contextes, il est essentiel de réaliser que nous ne sommes pas toujours au centre des préoccupations des autres personnes. Il existe probablement de multiples causes entraînant leurs actions ou paroles, dont certaines qui n’ont rien à voir avec nous.

©Mei-Ling Mirow – Unsplash

Pour arrêter de prendre les choses personnellement, essayez donc de trouver d’autres raisons qui expliqueraient la situation sans vous mettre au centre du récit.

4. Chercher des solutions constructives

Il arrive parfois que nos erreurs soient bien la source de problèmes rencontrés avec autrui. Dans ce cas, il est important de reconnaître ses torts et d’agir pour rétablir la situation. Mais il ne faut pas s’enfermer dans la culpabilité, qui peut nous paralyser au lieu de nous amener à avancer. Comme le dit Maria : « cherchez des moyens de réparer la situation au lieu de rester coincé dans la honte».

Un exemple :

  • Si vous vous rendez compte que vous avez manqué d’empathie envers votre ami qui traverse une période difficile, proposez-lui de sortir pour discuter et écouter ses difficultés.

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

En définitive, apprendre à ne plus prendre les choses personnellement nécessite un travail sur soi constant et bienveillant. En suivant ces conseils, vous serez mieux armé pour affronter les situations difficiles sans blesser votre propre estime de soi, tout en restant à l’écoute et compréhensif envers les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont indiqués avec *