Voici les premiers caleçons homme brodés main au monde

Quand la haute couture s’invite sous la ceinture

Du luxe, de l'élégance et du raffinement

La marque Clémence de Gabriac a été créée en 2009 dans le but de séduire les hommes à la recherche de caleçons de qualité originaux voire uniques. Et depuis lors, elle ne cesse d'attirer de plus en plus de clients exigeants !

Made by women for men

Il n'est pas facile pour un jeune créateur ou une jeune créatrice de se faire un nom dans le monde de la mode, tous les professionnels vous le diront. Clémence de Gabriac y est parvenue en se consacrant à la création de caleçons haut de gamme pour hommes. Elle a donc pour cela déposé un brevet pour se protéger des imitations et choisi de travailler avec un des meilleurs cotons de la planète, le coton égyptien.

L'inspiration japonaise de Clémence de Gabriac

Clémence de Gabriac a eu une idée de génie en lançant, à côté de sa gamme classique Enjoy, une série de caleçons brodés à la main façon shashiko, faisant de chacune de ces pièces un véritable sous-vêtement masculin de haute couture. Le shashiko est une technique ancestrale venue tout droit du Japon et qui est pour la toute première fois utilisée sur ce type de support. Les motifs issus de cette technique sont directement inspirés de la nature. C'est ainsi que l'on peut y découvrir des vagues, des feuilles, des nuages, etc. Les résultats sont surprenants et élégants…

Pour acquérir l'une de ces pièces, vous devrez débourser entre 125 et 165 euros, mais n'oubliez pas qu'il s'agit là de véritables œuvres d'art !

Utilisant la technique japonaise appelée Sashiko, Clémence de Gabriac fabrique à Paris les premiers sous-vêtements pour homme brodés à la main.
Utilisant la technique japonaise appelée Sashiko, Clémence de Gabriac fabrique à Paris les premiers sous-vêtements pour homme brodés à la main.
Utilisant la technique japonaise appelée Sashiko, Clémence de Gabriac fabrique à Paris les premiers sous-vêtements pour homme brodés à la main.
Utilisant la technique japonaise appelée Sashiko, Clémence de Gabriac fabrique à Paris les premiers sous-vêtements pour homme brodés à la main.
Utilisant la technique japonaise appelée Sashiko, Clémence de Gabriac fabrique à Paris les premiers sous-vêtements pour homme brodés à la main.
Utilisant la technique japonaise appelée Sashiko, Clémence de Gabriac fabrique à Paris les premiers sous-vêtements pour homme brodés à la main.
Utilisant la technique japonaise appelée Sashiko, Clémence de Gabriac fabrique à Paris les premiers sous-vêtements pour homme brodés à la main.
Utilisant la technique japonaise appelée Sashiko, Clémence de Gabriac fabrique à Paris les premiers sous-vêtements pour homme brodés à la main.
Utilisant la technique japonaise appelée Sashiko, Clémence de Gabriac fabrique à Paris les premiers sous-vêtements pour homme brodés à la main.
Utilisant la technique japonaise appelée Sashiko, Clémence de Gabriac fabrique à Paris les premiers sous-vêtements pour homme brodés à la main.
Utilisant la technique japonaise appelée Sashiko, Clémence de Gabriac fabrique à Paris les premiers sous-vêtements pour homme brodés à la main.
Partager