Dévoilez votre élégance : les secrets du layering pour un style incomparable

©Andrew Neel/ Unsplash

Le layering, ou l’art de superposer les vêtements

Vous ne savez pas ce qu’est le layering ? Il ne s’agit pas d’un concept informatique ni d’apprendre à se démaquiller à la manière japonaise mais plutôt de savoir comment superposer les vêtements sans ressembler à un épouvantail. Comment varier les couleurs, les matières, les motifs en restant élégant ? Suivez le guide.

Le layering, c’est quoi ?

On l’a dit, le layering, c’est tout simplement l’art de superposer les couches de vêtements ; d’ailleurs, « layer » signifie « couche » en anglais. On parle de layering à partir de deux couches visibles.
L’intérêt n’est pas seulement visuel ; cette technique permet aussi de s’effeuiller en fonction de la météo.

Parmi toutes les paires de baskets créées par Adidas au cours de son histoire, certaines ont davantage marqué les esprits que d'autres. Stan Smith, Gazelle, Superstar, voire Samba ou Campus... Tous c...Lire la suite

Le layering en fonction de sa morphologie

Si vous êtes grand et fin, vous pouvez tout vous permettre mais attention à bien équilibrer l’épaisseur des couches. On ne met pas une grosse doudoune avec un gros pull sous peine de ressembler au bonhomme Michelin.

Ceux qui sont plus petits et plus corpulents doivent faire plus attention. Pensez au mille-feuilles et superposez de fines couches.

La pièce de départ

La pièce indispensable pour un bon layering, c’est le tee-shirt blanc. C’est la base universelle qu’on met sous un cardigan, une sur-chemise, une veste en jean, un blazer, un sweat ou un pull. Si vous trouvez qu’il est trop simple, optez pour un henley un tee-shirt avec des boutons, comme un polo.

Du clair au foncé, du doux au brut

Du plus proche de la peau vers l’extérieur, on superpose des couleurs claires vers des foncées. L’inverse et possible mais plus difficile.
Même chose pour la texture : on met la plus douce en dessous pour aller vers la plus brute à l’extérieur.

Les camaïeux : quelles couleurs choisir ?

Tout bleu, tout gris… mais avec des nuances de la plus claire à la plus foncée pour une tenue riche et discrète. Quand les couleurs sont identiques, le jeu des volumes est essentiel et le layering donne du cachet à l’ensemble.

Lorsque vous assemblez des pièces aux couleurs similaires, vous entrez dans le monde subtil de la coordination monochrome. C’est là que la magie opère, car vous pouvez jouer avec les contrastes de texture et les détails pour créer une tenue qui se distingue malgré sa palette de couleurs restreinte.

Imaginez une combinaison de nuances de bleu, du denim clair d’une chemise à la profondeur d’un jean brut. L’ajout d’une écharpe en laine texturée et d’une veste légèrement plus sombre donne une dimension à votre tenue, tout en maintenant une harmonie visuelle.

L’occasion de porter des pièces « flashy »

Le layering permet de porter ces pièces achetées sur un coup de tête puisqu’on ne voit qu’une petite partie du vêtement. On peut aussi insérer une couleur forte parmi des couches plus sombres.

Le layering en résumé

On mélange mais on reste cohérent. On ne dépasse jamais cinq couches car l’objectif est d’apporter de la richesse à une tenue sans ressembler à un arc-en-ciel.

Abonnez vous à notre Newsletter gratuite

Abonnez vous à notre newsletter pour recevoir 2 fois par semaine les nouveaux articles de Masculin.com. Vos données ne sont ni vendues, ni partagées avec des tiers.

Pensez également aux accessoires comme un foulard, une cravate, une écharpe ou de simples bijoux.