Est-ce qu’il faut vraiment laver son jean ?

Pour bien laver un jean brut, deux camps s'opposent : les partisans du jean lavé régulièrement face aux hommes adeptes d'une usure naturelle. Que choisir ?

Pour bien laver un jean brut, deux camps s’opposent : les partisans du jean lavé régulièrement face aux hommes adeptes d’une usure naturelle. Que choisir ?

Laver son pantalon ou le garder intact : le dilemme du jean !

De génération en génération, le jean persiste à travers les modes, s’imposant comme une référence dans notre dressing. Si certains optent pour un modèle déjà lavé, voire délavé, les puristes du jean privilégient la toile denim brute, à laver le moins souvent possible, si ce n’est jamais !

Le débat fait rage entre les férus d’hygiène et les défenseurs de l’usure naturelle du jean. Alors, pour vous aider à choisir votre camp, voici tout ce que vous devez savoir au sujet du lavage d’un jean pour homme.

Laver un jean, un sacrilège ?

Procédons d’un extrême à l’autre ! Les puristes de la toile brute directement sortie de l’usine, à l’image de Chip Bergh, PDG de Levi’s, considèrent que laver un jean est un sacrilège. Ces derniers privilégient l’usure naturelle du jean, marqué par les habitudes de vie de celui qui le porte. En cas de tâche, ces derniers préconisent d’y passer un coup d’éponge ou de brosse à dents.

Et les mauvaises odeurs, nous direz-vous ? Pour les éviter, pensez à aérer votre jean (étendez-le au grand air, dehors), durant la nuit par exemple, et le tour sera joué !

« Laver ses jeans, c’est comme laver son argent dans la machine à laver », dit Chip Bergh.

Laver son jean trop souvent risque de le faire déteindre et de lui faire perdre sa forme. Il convient donc d’être modéré afin de conserver son jean le plus longtemps possible !

On lave son denim… mais pas trop

Pour les puristes moins drastiques, l’option du lavage est envisageable, à condition que ce dernier ne soit pas trop fréquent. Certains conseillent ainsi de ne laver son jean qu’après 6 mois de port et, par la suite, le moins souvent possible.

Pour les adeptes de l’hygiène, il est préférable de laver vos jeans dès qu’ils sont souillés ou tous les dix portages, au maximum.

Par « laver », ils n’entendent toutefois pas « machine à laver », mais un lavage à la main avec des astuces de grand-mère pour éviter que la couleur ne dégorge. Pour cela, il est conseillé de laver son jean dans un bain d’eau froide, en y ajoutant deux poignées de sel, un verre de vinaigre blanc et une dose de lessive pour textiles foncés.

Interdiction toutefois de frictionner votre jean, au risque de l’user artificiellement et de le délaver : l’objectif est de laver en douceur tout en fixant la couleur indigo ! Rincez-le alors à l’eau claire et laissez-le sécher, sans essorage bien entendu !

Et si vous voulez vraiment laver votre pantalon…

Ceux qui souhaitent porter un jean qui soit à la fois classique mais confortable peuvent opter pour un bain d’eau chaude. Pour « faire » votre jean, il est conseillé de l’enfiler mouillé et de rester dans une baignoire d’eau tiède durant une vingtaine de minutes. Cela permettra, en plus de laver votre pantalon, de l’adapter à votre morphologie et d’en détendre le textile.

Une fois le temps écoulé, rincez délicatement votre jean à l’eau claire et laissez-le sécher à l’air libre.

Enfin, pour ceux qui ne peuvent faire l’impasse sur l’hygiène, un lavage en machine, bien que déconseillé est possible. Bien évidemment, celui-ci sera préféré à froid, en programme délicat sans essorage, et en n’oubliant pas de retourner le jean au préalable.