Défilé Dries Van Noten : un homme tout en fleurs

La mode cède à l’esprit « flower power »

Dries Van Noten aime généralement réaliser ses défilés dans des beaux lieux historiques (comme l’école des Beaux-Arts ou l’hôtel de ville à Paris). Mais cette fois-ci, pour la nouvelle collection masculine printemps-été 2014, il nous surprend et nous donne rendez-vous dans une immense halle désinfectée, avec pour seul décor un panneau gigantesque en fond décoré de plaques de feuilles d’or et une batterie dorée.

Les hommes défilent uniquement au son de cet instrument, d’un pas rapide… « Flower power » serait la première impression, puisque chemises, pantalons, vestes et manteaux s’impriment de motifs floraux.

Dries Van Noten, ce poète de la mode

Dries Van Noten s’inspire en fait des archives du musée des Arts Décoratifs, lieu où il passe pas mal de temps puisqu’il y prépare une grande exposition pour février 2014. Ainsi, les fleurs tout comme les couleurs semblent traverser l’histoire, de Louis XVI à Jimi Hendrix…

Le créateur garde tout de même à l’esprit une certaine fluidité, que l’on retrouve sur des impers très fins de style peignoirs, comme sur des pantalons – pyjamas ou encore des chemises transparentes, avec l’idée toujours de brouiller les codes masculin-féminin. L’homme se définit ainsi plutôt à travers les vestes et manteaux d’uniformes, ou encore les écussons rebrodés or. Beaucoup de poésie et de style encore une fois chez le créateur belge.

Partager