Need for Speed Shift : EA accélère… et patine

Le
Need for Speed Shift : EA accélère… et patine
Masculin.com - Ludovic Bonnet, © Electronic Arts ©

C'est bien. C'est même très bien. Need for Speed Shift sur PS3 est un très bon jeu. Ca n'est toutefois pas LE jeu de course automobile ultime sur les consoles « next gen ». Il faut dire que le jeu d'Electronic Arts a fort à faire face à ses concurrents – Racedriver : GRID ou Colin McRae Dirt 2 pour ne pas les citer. Quoi qu'il en soit, Need for Speed Shift s'en sort haut la main et donne une véritable deuxième jeunesse à la série des NFS.

Un pilotage plus réaliste
Car depuis quelques années, la franchise d'EA était en train de se morfondre. Ce nouveau volet, sorti sur PS3 et Xbox 360, donne un véritable coup de boost à Need For Speed. Première explication : un gameplay totalement retravaillé qui fait passer NFS du jeu vidéo 100 % arcade à un soft davantage orienté vers la simulation. Ce n'est pas encore digne de Gran Turismo – dont le cinquième épisode ne sortira finalement pas avant 2010 sur PS3… – mais c'est du tout bon.

Dans la tête du pilote
Autre bon point : l'impression de vitesse. Toujours dans un souci de réalisme, NFS Shift donne au joueur, pardon, au pilote, une sensation très bien rendue. Notamment dans la vue située à l'intérieur du cockpit. Les mouvements de tête sont perceptibles en fonction des mouvements de la voiture et le moindre choc se traduit par une vue brouillée, l'image mettant un certain temps à retrouver toute sa netteté, figurant ainsi le temps nécessaire au pilote pour reprendre ses esprits.

Dérapages (pas toujours) contrôlés
La vitesse des voitures de ce Need For Speed Shift est aussi bien présente dans les virages de chaque circuit. Peut-être trop. Car les voitures ont tendance à un peu trop patiner. L'inconvénient est double, dans la mesure où le bruit du crissement des pneus est aussi l'un des moins réussis du jeu.
Cela ne nuit toutefois pas trop au plaisir de prendre place dans l'une des quelque 70 voitures modélisées pour l'occasion, de la Nissan Skyline GT-R de 1972 à la Lamborghini Reventon de 2007 en passant par la dernière Renault Mégane RS. Des voitures plutôt (très) bien modélisées, même si, là encore, on n'atteint pas forcément la perfection attendue d'un Gran Turismo.
On l'aura compris, Need For Speed Shift sur PS3 est une belle réussite. Une réussite qui permet à la série d'Electronic Arts de retrouver toutes ses lettres de noblesse.

La note de la rédaction de Masculin.com : 16/20
Les autres notes :
Jeuxvideo.com : 16/20
Micromania : 4/5
Gamespy : 5/5
Jeuxactu.com : 13/20

Prix : 69,90 euros (PS3 et Xbox 360), 49,90 euros (PC), 40 euros (PSP)






A LIRE AUSSI ...
SELECTION SHOPPING
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS