Fiat 500 : toujours aussi sexy

La « petite 500 », légende parmi les légendes

Symbole de la dolce vita italienne, au même titre que le scooter Vespa, la Fiat 500 évoque tout de suite le bruit des cigales et l’insouciance des vacances. A plus de 50 ans, après un lifting réussi, elle se porte comme un charme !


Topolino, la petite souris
A l’origine, cette voiture est d’abord une réponse à un défi économique : comment  transporter, en 1936, une famille italienne pour 5 000 livres. C’est à Dante Giacosa que Benito Mussolini confie cette mission.
Il accouche d’une « Topolino », une voiture grise miniature mais qui coûte cher. En plus du prix, elle a quelques défauts : ses boulons apparents sont disgracieux et ses vitres descendantes empêchent le volant de tourner….Il s’en vend quand même 500 000 exemplaires, surtout entre 1949 et 1955, avec un moteur à soupapes et une nouvelle carrosserie.

Il faut attendre 1957, pour que Fiat décide de remettre cette petite souris au goût du jour. Et là c’est un succès immédiat. La Nuova 500 devient la voiture préférée des Italiennes : au premier rayon de soleil, elles dégagent le toit ouvrant en toile. Les chromes font leur apparition et le moteur est plus puissant.
Dès l’année suivante, elle est déclinée en version sport de 500 cm3. Elle existe aussi en coupé et elle finira en break,  surnommée la « jardinière » en 1974. La dolce vita a laissé sa place aux années de terrorisme italien et la production s’arrête là,  après  4 millions de modèles vendus.

En 2007, après la réussite du retour de la Mini Austin, Fiat choisit de refaire une beauté à sa petite souris…. Les évènements de lancement de la nouvelle 500 sont dignes des grosses berlines. L’attente est énorme et c’est un vrai succès !

Sa taille résolument mini (3,50 m), son look toujours sympa et la palette infinie de couleurs ont emballé les nostalgiques des années 50, comme les jeunes et les bobos… Les versions se suivent à un rythme effréné : la 500 Abarth, la 500 cabriolet, la 500 Diesel (marque de vêtement italienne) et la dernière très mâle : la Black Jack, une voiture entièrement noire mate. Une véritable arme de séduction…

Partager