Nouveau Mercedes Classe G : le changement, c'est maintenant

A bientôt 40 ans, le Classe G s'offre enfin un nouveau visage

--- Le ---

Véhicule iconique du constructeur allemand, le nouveau Mercedes Classe G se dévoile à Detroit. Et les changements sont plus profonds qu'il n'y paraît.

Nouveau Mercedes Classe G : le changement, c'est maintenant
© Mercedes ©
Ludovic Bonnet

Rédacteur en chef
Masculin.com
[Google+]

Quelques semaines après la version AMG G 65 Final Edition, Mercedes a dévoilé le nouveau visage de son emblématique Classe G. Toujours reconnaissable au premier coup d'oeil, le 4x4 allemand se renouvelle en profondeur pour la première fois de sa carrière. Une carrière débutée en 1979 et qui a vu s'écouler plus de 300 000 exemplaires. Mais alors, comment Mercedes allait-il changer son modèle sans rebuter les fans de la première heure ?

Le Classe G conserve sa silhouette cubique

Cela ne saute pas forcément aux yeux, mais les changements sont importants sur ce nouveau Classe G. D'ailleurs, seules cinq pièces issues de la précédente génération ont été conservées sur ce modèle selon les responsables de la marque : le bouton poussoir des poignées, le cache de la roue de secours, les gicleurs de lave-phare, les visières pare-soleil et le crochet d'attelage.

Pour préserver son identité, le Classe G conserve sa silhouette cubique. Mais à l'avant, son regard évolue, avec une nouvelle signature lumineuse. La calandre, elle aussi, se modernise, dans un design plus horizontal et plus arrondi et des baguettes protection courent sur toute la longueur du véhicule. Toutefois, dans l'ensemble, le baroudeur allemand a su garder cet aspect rustique qui lui sied si bien.

Bond technologique à l'intérieur

A l'intérieur, la rusticité disparaît au profit d'une grande impression de confort et d'une omniprésence technologique. Le nouveau Classe G est un 4x4 bien dans son époque aec son tableau de bord numérique et la présence de deux écrans de 12,3 pouces l'un à côté de l'autre. Les grilles d'aération apportent de la rondeur à un habitacle qui se veut presque aussi anguleux que la carrosserie.

Seule la barre horizontale placée en face du passager rappelle que l'on est à bord d'un vrai tout-terrain (rappelons que le Classe G était même un véhicule militaire à la base).

Et toujours un maximum de malus

Avec quelque 170 kilos en moins que son prédécesseur sur la balance, ce Classe G 2018 devrait gagner en vélocité. Sous son capot, 422 chevaux viendront faire galoper le V8 biturbo de 4,0 litres pour une consommation annoncée à 11,1l/100km et des émissions en CO2 de l'ordre de 263g/km. Des chiffres qui amèneront le malus écologique (10 500 euros) à alourdir la facture d'une voiture proposée à partir de 107 000 euros en juin 2018. Après tout, le Classe G n'a jamais été conçu pour faire dans la dentelle.

Découvrez la Galerie Photo

A VOIR AUSSI EN VIDEO
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES
VOS REACTIONS