[ESSAI AUTO] On a conduit des gros SUV sur la neige des Alpes

ActiveAutomobile pour 9 variations : quand les SUV dansent sous les flocons

--- Le ---

Direction l'Alpe d'Huez pour les journées Active Automobile 2019, avec l'essai de multiples SUV. Qui sera le plus à l'aise sur la neige ?

[ESSAI AUTO] On a conduit des gros SUV sur la neige des Alpes
DR ©
Perrine

Rédactrice auto

Suite à une croissance exponentielle, le segment des SUV a encore progressé de 24% en France en 2018. Face à cet engouement et toujours dans un esprit décalé (après un test drive mémorable en pick up), ActiveAutomobile nous a proposés un nouvel événement hivernal.

En cet hiver 2019, la piste de glace de l'Alpe d'Huez a encore accueilli une chorégraphie toute particulière d'une dizaine de crossovers. Une danse des plus givrée, soigneusement orchestrée par l'école de pilotage Evodriver, avec une mise en scène signée Maud Melquiond !

De la Fiat Panda 4x4 à la Mercedes GLA 45 AMG

Du choix et du style, on peut dire que l'on en aura eu ! De l'agile Fiat Panda 4x4 à la Mercedes GLA 45 AMG, en passant par les écologiques Mitsubishi Outlander PHEV et Honda CR-V hybride, chacun de ces SUV – tous en transmission intégrale – a pu se mesurer aux éléments climatiques qui se sont soudainement abattus sur la station iséroise.

Eh oui, bien vite les flocons qui virevoltaient dans le ciel se sont métamorphosés en plumes d'oie recouvrant d'un épais et doux manteau routes et circuit.


ActiveAutomobile : des SUV sur la neige de l'Alpe d'Huez


Conduite sur glace à l'Alpe d'Huez

La Fiat 500X, étonnante sur la neige des Alpes

Passée la présentation de la flotte à disposition, téméraires, nous nous hâtons de bon matin à prendre le volant de la nouvelle Fiat 500X dans sa version quatre roues motrices.

Richement dotée d'options, elle nous fait supporter les -10 degrés ambiants grâce à ses sièges chauffants. Chaussée de ses quatre souliers hiver Pirelli, l'auto à la bouille sympathique semble plutôt dégourdie. Malgré quelques pas chassés sur la neige fraîche et froide, nous nous risquons à descendre les mythiques virages qui séparent l'Alpe d'Huez de Bourg d'Oisans.

Prudemment, nous avançons, laissant certains malheureux égarés dans les bas-côtés tandis que notre bluffante "titine" de 150ch s'attèle à la célèbre ascension : ses semelles crantées s'agrippent du mieux possible et, de temps à autre, l'antipatinage s'active. Cependant, avec agilité, notre légère transalpine aura elle aussi, et à sa façon, gravi avec succès l'étape enneigée de l'Alpe ce jour-là.


Essai de la Fiat 500X sur neige

Mercedes GLA vs Alfa Romeo Stelvio : c'est qui le plus fort ?

Alors que les aires de dégagement s'animent au rythme des chaînes, nous enchaînons (le jeu de mots, c'est cadeau !) par un ballet tout aussi... rafraîchissant.

Nous voilà en piste, sur la glace, pour une séance de patinage artistique au volant d'une Mercedes GLA 45 AMG de 345ch et d'un Alfa Romeo Stelvio de 280ch transmission Q4.
Quatre roues motrices, mode "Sport plus" enclenché, le moteur de l'allemande qui chante rauque laisse bien vite place au sifflement des roues qui, soudain, patinent sur la glace.

Au bout de la ligne droite, le freinage dégressif qui accompagne l'angle du volant vient faire "mourir" la voiture... Mais aussitôt, j'accélère pour redonner vie à l'auto qui, sans ESP, conserve sa corde tout en tortillant vigoureusement du train arrière, laissant ainsi quelques francs sourires aux lèvres de ses occupants !


Essai du Mercedes GLA 45 AMG sur neige


Le Mercedes GLA 45 AMG sur la neige de l'Alpe d'Huez


Essai de l'Alfa Romeo Stelvio sur neige



Au fur et à mesure que nous répétons l'exercice, des plaques de verglas se forment et viennent accentuer la difficulté. Je change alors de véhicule pour un modèle que je connais bien : le Stelvio.
Habituée à la version QV (V6 510ch) dernièrement testée, la chorégraphie s'effectue en mode dynamique... mais avec 280ch (asservis à l'excellente boite ZF) et des aides à la conduite impossibles à déconnecter.

Comme à Balocco, le centre d'essai expérimental d'Alfa Romeo, nous entrons sur la piste à 50km/h... Coup de frein, demi-tour de volant sur la droite et l'engin de 1,7tonne part en dérive... pour bien vite nous calmer dans notre frénésie de dérapages. L'électronique affolée coupe la puissance aux roues qui ont perdu toute adhérence, empêchant ainsi le premier SUV de la marque à glisser généreusement. Heureusement, sa tendance propulsion et son caractère particulièrement joueur ont pu nous amuser pendant quelques heures encore.

Que retenir de ces essais de SUV sur glace ?

Avec la place actuellement occupée par les SUV sur le marché français et européen, davantage de véhicules en transmission intégrale se sont vendus. Loin d'être de grands franchisseurs, ces véhicules assurent tranquillité d'esprit et sécurité supplémentaire sur mauvaise route.

Au-delà de ces instants récréatifs, il faudra retenir que, pour apprécier ces entremets glacés qui demandent malgré tout maîtrise et savoir-faire, les pneumatiques hiver, obligatoires dès le 1er novembre 2019, restent indispensables dans de pareilles conditions hivernales.

Avec finesse, élégance et discipline, nos crossovers ont continué leur valse incessante durant 3 jours pour finalement, au rythme des flocons, calmer leur danse déchaînée. Vivement le prochain bal !

Découvrez la Galerie Photo

A VOIR AUSSI EN VIDEO
A LIRE AUSSI ...
SUR LES MÊMES THÈMES